Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

La Twingo électrique officialisée par Renault dès 2020

La nouvelle Zoé avec ses 390 km d’autonomie réelle vient de sortir, mais Renault prépare dans ses cartons une petite citadine électrique qui présenterait l’avantage d’être bien plus accessible.
La Twingo électrique officialisée par Renault dès 2020
Par le 22/10/2019 Dernière mise à jour le 24/02/2020

MAJ 24/02: Quelques jours avant l'ouverture du salon de l'auto de Genève, Renault a dévoilé sa future Twingo électrique.

D’ailleurs bien que la Zoé soit la seule voiture électrique de sa gamme (les versions Kangoo ZE et Master ZE étant plutôt à destination des professionnels tandis que le Twizy est un quadricycle), la Twingo actuelle était déjà prévue pour passer en électrique. Preuve en est, Smart propose d’ailleurs sa ForTwo et sa ForFour en version électrique. Mais Renault a préféré capitaliser sur la gamme Zoé.

Ce n’est d’ailleurs pas plus mal quand on voit les chiffres de ventes des Smart EQ. Il faut avouer que cette dernière a contre elle son prix (24 000 € environ en entrée de gamme hors aides et primes gouvernementales) et son autonomie ridicule d’à peine plus de 100 km du fait de sa petite batterie de moins de 17 kW.

La concurrence arrive avec la triplette VW e-up / Skoda Citigo / Seat Mii

Le marché de la petite citadine est en train d’être bouleversé. Entre les constructeurs qui jettent l’éponge sur ce segment ou qui ont un temps hésités (Ford,...), ceux qui virent au tout électrique (Smart, Volkswagen) et ceux qui proposeront dès 2020 une version électrique d’un modèle existant (Skoda, Seat, Volkswagen),  la révolution est en marche.

La future Twingo devrait arriver d’ici deux ans (2021/2022) et avec elle, la version électrique. Mais bien avant, dès 2020, Renault a officialisé en même temps que les résultats commerciaux mondiaux de 2019 l'arrivée d'une Twingo électrique.

Un moteur de 90ch. et une autonomie comprise entre 250 et 300 km pour la future Twingo ZE ?

Sous le capot, il paraît probable de retrouver le même bloc (produit par Renault) que la Smart EQ, à savoir un moteur de 82 ch. Concernant la batterie, on peut espérer que Renault ne propose pas la même chose que sa cousine germanique, car son autonomie très limitée de 110 / 120 km  limite grandement son usage... A la place, deux pistes peuvent être envisagées, soit la version 33 kW également disponible sur le Master ZE, soit la version 40 kW de l’ancienne Zoé.

Ainsi dotée, la Twingo ZE pourrait proposer une autonomie comprise entre 250 et 300 km pour un coût (batteries incluses) qui devrait être compris entre 20 et 25 000 €.

Une fois les aides (si reconduites) déduites, cette Twingo pourrait approcher les 16 à 18 000 € en achat intégral. Voire moins en bénéficiant d’une aide à la conversion de 2 500 € ou encore d’une aide régionale de 5 000 €, soit le même prix qu’une version essence pour un coût d’usage bien moindre.

Pour les citadins disposant d’une prise de recharge à domicile ou au travail, cette Twingo pourrait alors devenir plutôt intéressante.

Renault aura les mains libres pour sa future Twingo

Si pour l’actuelle Renault a dû composer avec Daimler, pour la prochaine il n’en sera rien. Smart est désormais passée du côté chinois chez Geely, la marque qui est également propriétaire de Volvo Cars. Renault a donc les mains libres (mais des finances en moins) pour décider quelle architecture adopter pour sa prochaine Twingo, 100% électrique ou non.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif