Accueil >  Gamme  >  Futures Renault  > 

La Renault 5 aperçue sur route pour la première fois

Ça commence à devenir sérieux pour la Renault 5 électrique. Un prototype proche du modèle de série vient de se faire photographier. Des clichés qui confirment un look néo-rétro pour la petite citadine électrique, très proche du concept-car de 2021.
La Renault 5 aperçue sur route pour la première fois
Par le 05/07/2023

C’est probablement la nouveauté la plus attendue de 2024, ou au moins l’une de celles pour laquelle le monde automobile salive le plus. Disparue depuis bientôt trente ans, la Renault 5 électrique refait finalement son apparition sur le catalogue du losange. Depuis la présentation du concept-car en 2021, promesses sont faites concernant la fidélité du futur véhicule à ce qui a été présenté et surtout très apprécié. Des premières photos prises d’un prototype habillé dont le constructeur français a le secret a été photographié par nos confrères de L’argus, il est désormais possible de vérifier si Renault a tenu parole.  Le Toit et le capot sont assez plats, les formes plutôt anguleuses et carrées, les feux arrière verticaux. Même si elle est camouflée, La Renault 5 ne peut pas cacher ses similitudes avec ses ancêtres, Renault a donc bien tenu sa promesse.

Des différences à noter avant le concept-car

Il est néanmoins important de relever quelques petites différences avec le concept-car présenté en 2021 malgré tout. La plupart d’entre elles sont liées à des contraintes, soit liées à la production en série ou tout simplement à la règlementation qui évolue. Ainsi, les rétroviseurs sont plus gros, on peut aussi noter l’apparition des plaques d’immatriculation, d’un essuie-glace arrière ou d’une antenne en forme d’aileron de requin. Les poignées de porte sont également moins discrètes, malgré le fait que celles à l’arrière restent dissimulées dans les montants. Le pare-chocs a désormais une unique entrée d’air rectangulaire plus conventionnelle. Pour ce qui est des jantes, elles sont très basiques, en acier et sans enjoliveurs.

Le camouflage joue très bien son rôle puisqu’il est pour le moment très difficile voir même impossible de distinguer correctement la forme et la signature lumineuse des optiques. On sait cependant déjà que les feux arrières seront reliés par un mince bandeau lumineux. Au niveau de l’habitacle, aucune information n’a pour le moment filtré, même vis-à-vis du concept-car présenté en 2021 puisque celui-ci n’avait pas de véritable intérieur. La marque au losange prévoit d’en révéler un peu plus au fur et à mesure de l’année, notamment à propos de la planche de bord, aucune inquiétude à avoir donc. Sans oublier les probables photos volées ici ou là lors des prochains essais routiers.

La fiche technique est prometteuse

Pour ce qui est des caractéristiques techniques de la future citadine électrique, Renault n’a pas été avare d’informations. Elle sera fabriquée à Douai, dans le nord de la France. La Renault 5 électrique reposera sur la plateforme CMF-B EV, une version adaptée à l’électrique de la base actuellement utilisée par les Clio, Captur et Arkana (qui ne vas pas tarder à avoir sa version restylée). Elle remplacera le Zoé de manière indirecte en promettant plus de légèreté mais aussi plus de dynamisme qu’elle. Les prix seront aussi plus serrés avec un tarif d’entrée sous les 25 000 euros et ce sans le bonus écologique.

Certaines versions de la R5 électrique permettront aussi de réduire les coûts de recharge grâce au chargeur bidirectionnel. Celui-ci est capable de réinjecter dans le réseau une partie de l’électricité contenue dans la batterie. Il faudra patienter davantage concernant les motorisations proposées et l’habitacle. Son design devrait lui être beaucoup plus minimaliste que les actuels modèles de Renault.


Version Desktop - 1-8-11503-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-976999076