Accueil >  Gamme  >  Gamme Electrique 2024  > 

La nouvelle R5 est-elle finalement trop chère face à ses concurrentes ?

Énorme succès sur le plan médiatique, la R5 débute sa carrière cette semaine puisque Renault lance sa commercialisation samedi prochain. Mais à près de 33 500 € n’est-elle finalement pas trop chère ?
La nouvelle R5 est-elle finalement trop chère face à ses concurrentes ?
Par le 29/05/2024

Avec la promesse d’une R5 à moins de 25 000 €, Renault a voulu frapper fort médiatiquement. Seulement, certains clients intéressés ont de quoi être déçus. Car au final, la R5 100% électrique est pour le moment disponible à plus de 33 490 € avant déduction du bonus écologique bien sûr. On est donc bien loin des 25 000 € promis. Certes, une fois le bonus écologique appliqué, cette R5 passe à 29 490 €, mais ceux qui espéraient commander la R5 à 25 000 € dès le mois de juin et qui ont acheté le R5 Pass peuvent être déçus.

En réalité, Renault a bien tenu sa promesse. Seulement, ces clients devront être patients. Car la version à 25 000 € existe bel et bien, mais elle est encore dans les cartons et ne sera disponible que dans quelques semaines enfin… dans près d’un an en réalité le temps de la recevoir.

Une Citroën ë-C3 moins chère, une Peugeot e208 qui va souffrir

Face à la nouvelle R5, Renault va retrouver ses éternels concurrents français. Citroën propose sa ë-C3 qui fait fort avec un tarif très accessible puisqu’elle est proposée à 27 800 € pour sa version à grande autonomie (44 kWh). Certes, cette ë-C3, qui n’est pas fabriquée en France contrairement à la Renault 5 E-TECH ira un peu moins loin  (320 km contre plus de 400 pour la R5), mais avec 5 700 € de moins, cela mérite réflexion non ?

Certes, la R5 joue clairement sur le côté émotionnel avec un design très fort, là où la Citroën ne fera clairement pas tourner les têtes. Et outre le côté émotionnel et design, la R5 est bien plus évoluée que la ë-C3. Les deux voitures ne jouent clairement pas dans la même cour de ce point de vue, que ce soit technologie numérique ou même du côté de la batterie.

Mais pas sûr que les 5 700 € de plus soient justifiés aux yeux des clients.

Nouvelle Citroën e-C3
Côté design, la R5 n'a rien à craindre de la ë-C3

En revanche, face à la finition d’entrée de gamme de la Citroën à 23 800 € (toujours avant bonus), il y aura un vrai match avec la R5 légèrement plus chère à 25 000 €. Grâce à une autonomie comparable le match devrait virer en faveur de la R5.

Quant à la Peugeot e208, sans une nouvelle sévère baisse des tarifs, on voit mal qui pourrait encore lâcher les 33 080 € réclamés. En attendant, elle reste en tête des immatriculations électriques cette année.

Lancement des commandes le 31 mai

Dès le 31 mai, Renault lancera les commandes de la R5. Mais comme souvent, le constructeur préfère vendre les versions les plus chères et les plus rentables en premier, permettant ainsi de faire monter progressivement en régime les chaînes de production tout en maximisant les marges.

Intérieur Renault 5 E-tech
L'intérieur moderne et personnalisable de la nouvelle R5 E-tech

Le constructeur a ainsi choisi de ne proposer que les finitions Techno et Iconic Cinq, et ce, avec la batterie de 52 kWh autorisant un peu plus de 400 km d’autonomie. Pour les autres, et notamment pour la finition de base evolution équipée du petit moteur et de la petite batterie de 40 kWh, il faudra attendre 2025, en même temps que la version Roland Garros finalement...

Les clients disposant du fameux R5 Pass seront bien sur les premiers servis. Il faut seulement espérer qu’ils ne désiraient pas la version à 25 000 € dès 2024…

Et pour ceux qui préfèrent une citadine encore moins chère, il y a bien sur la Spring chez Dacia à 18 900 € mais qui ne bénéficie plus du bonus écologique, ou encore la future petite Twingo.


Version Desktop - 1-1676-12158-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1697842310