Accueil >  Gamme  >  Technique  > 

L'injecteur Piézo-électrique

L'injecteur Piézo-électrique
En 10 ans, les moteurs Diesel n'ont cessé d'évoluer, pour atteindre un niveau de performance difficilement imaginable: plus silencieux, plus économes et beaucoup plus performants. Tout cela n'aurait pas été possible sans une innovation majeure...
Par le 20/12/2005

Jadis, les injecteurs à solénoïde

Pendant des années, les moteurs Diesel ont utilisé des injecteurs dits à solénoïde. Ce type d'injecteur est composé d'un électroaimant alimenté par un courrant électrique, permettant d'ouvrir ou de fermer une valve qui va venir faire bouger une aiguille ouvrant ou fermant ainsi l'injecteur, et délivrant ainsi le carburant.

L'injecteur Piezo-électrique révolutionne les moteurs Diesel

Même si son objectif final reste de délivrer le carburant en faisant se déplacer une aiguille, l'injecteur Piezo-électrique est bien plus rapide et bien plus précis. Il utilise toujours un courant électrique, mais celui-ci passe par un empilement d'électrodes et de céramique, le "stack". Devant le passage du courrant, cet empilement s'allonge alors, provoquant le déplacement de l'aiguille.

Pour faire simple, plutôt que d'ouvrir une valve qui va déséquilibrer l'aiguille, cette fois, c'est le phénomène d'allongement du corps interne de l'injecteur qui va faire bouger l'aiguille de façon bien mieux controlée.

Les principaux avantages sont de pouvoir mieux gérer le dosage du carburant et de le délivrer de façon bien plus rapide, tout augmentant la pression d'injection.

Mais ce n'est pas tout, car en réalisant de nombreuses pré-injections et post-injections dans la chambre de combustion, ils permettent de réduire les vibrations et le niveau sonore.

Les pré-injections s’enflamment pour chauffer la chambre de combustion, et ainsi préparer l’arrivée de l’injection principale, tandis que la post-injection alimente la combustion pour brûler les suies qui en découlent.
 

Injecteur piézo-électrique

Cette révolution dans le domaine des injecteurs sera principalement visible sur les moteurs Diesel (dCi chez Renault, CDI chez Mercedes, HDI chez PSA ou encore TDI chez VW). ils permettent en quelques années de révolutionner des moteurs qui étaient jusque là considérés comme poussifs et bien trop bruyants.

Pour autant, ils ne sont pas seulement limités au Diesel puisqu'ils équipent également les moteurs essence à injection directe tels que les TCe chez Renault.

 

 

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.