Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Résultats commerciaux Mai 2021

Si le marché automobile français enregistre une hausse de + 46,4 % pour le mois de mai, le nombre d’immatriculations de véhicules neufs reste tout de même inférieur de 27 % à celui enregistré en mai 2019. Le retour à la normale se fait attendre.
Résultats commerciaux Mai 2021
Par le 02/06/2021

La crise sanitaire a encore un gros impact sur le marché automobile français en 2021. Plus d’un an après le début de la pandémie, les derniers chiffres enregistrés sont certes positifs, mais ils sont loin d’être aussi bons que ceux de 2019, avant l’arrivée du Covid-19. 

Malgré cela, la marche en avant est lancée puisque sur les cinq premiers mois de l’année, les immatriculations de véhicules neufs ont augmenté de + 50,1 % par rapport à la même période l’an passé, avec 723 257 véhicules neufs vendus. Cela a évidemment été bénéfique à l’ensemble des constructeurs dont le Groupe Renault, qui voit ses ventes croître de + 45,6 % par rapport à mai 2020. 

Un écart qui se creuse par rapport à 2019 

Si les chiffres ne mentent pas, ils sont tout de même trompeurs. Avec l’allègement des restrictions sanitaires, qui va se poursuivre encore ce mois de juin, le marché automobile français continue de se relancer petit à petit, avec une hausse de + 46,4 % en mai 2021 et un total de 141 040 nouvelles immatriculations, contre seulement 96 308 en 2020. Mais malgré cela, si l’on compare avec les années hors Covid, soit 2019, l’écart est important, et continue même de se creuser au fil des mois. 

De 43 000 unités de déficit en mars 2021, par rapport à mars 2019, à près de 53 000 sur ce mois de mai, le marché automobile peine à retrouver cet élan qui lui permettrait de prendre un peu d’air et de hauteur sur cette crise sanitaire. Néanmoins, tous les indicateurs sont en hausse sur ce mois de mai 2021, de bon augure pour la suite avec cet allègement des restrictions sanitaires qui interviendra à la fin du mois de juin.

Renault sur la bonne voie 

Le véhicule hybride dépasse le véhicule diesel au niveau des ventes

Avec une hausse des ventes de + 45,6 % par rapport à mai 2020, le Groupe Renault se relance. La marque au losange dépasse même pour la première fois cette année son concurrent direct Peugeot au niveau des parts de marché (18,5 % de pdm pour Renault contre 16 % pour la marque au lion). 

Avec 35 623 véhicules vendus sur ce mois de mai contre 24 471 l’année dernière, le Groupe Renault voit ses nouveaux modèles lui redonner des couleurs. Chez Dacia, la Nouvelle Sandero fait carton plein depuis le début de l’année et son rappel pour un souci de verrouillage du capot ne semble pas compromettre ses ventes. La marque roumaine enregistre une hausse de + 47,8 % en mai avec 9 387 exemplaires écoulés. 

Le Groupe peut espérer des prochains mois meilleurs notamment avec l’arrivée sur le marché du SUV Coupé Arkana, en version essence et hybride, ainsi que la déclinaison hybride du Captur.

Le diesel subit les conséquences des restrictions 

L'électrique continue sa percée

Contraint par de nombreuses restrictions environnementales, le diesel continue de chuter et se voit dépasser par le véhicule hybride au niveau des ventes. Qu’il soit simple ou rechargeable, le véhicule hybride représente désormais 26 % des ventes de voitures neuves avec 36 221 immatriculations, contre 22 % pour le diesel. 

L’avenir ne tournera pas à l’avantage de la motorisation diesel qui se verra même demander de prendre la porte au fil du temps, avec l’arrivée de la norme Euro 7 en 2025. Dans l’autre sens, l’électrique maintient le cap avec une part de marché de 8 % et 11 562 immatriculations.


 


 


 


 


 


 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 30-1707-10731-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-33983210