Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Le diesel sur le déclin, l’hybride prend la relève

Pour la première fois en France, les ventes de véhicules hybrides ont dépassé, sur le mois de mai, celles des véhicules diesel. Si le marché automobile français est encore en convalescence, cette passation de pouvoir en dit long sur le futur.
Le diesel sur le déclin, l’hybride prend la relève
Par le 02/06/2021

Poussé par les contraintes gouvernementales, avec notamment les malus, qui pourraient encore s’accentuer dès le 1er juillet prochain, le véhicule diesel n’a plus la cote auprès des acheteurs. Pour cause, le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) vient de divulguer les chiffres pour le mois de mai 2021. Si le marché automobile français est en hausse de 46,5 % par rapport à l’année dernière, il dévoile surtout une première étape importante dans la transition écologique du monde automobile. En effet, pour la première fois en France, les ventes de véhicules hybrides ont dépassé les ventes de voitures diesel. Et avec ce qui attend le véhicule diesel dès le 1er juillet, plus aucun doute que ce dernier va continuer sur cette pente descendante.

Le véhicule diesel plus éligible à la prime à la conversion

L'hybride prend les devants

Cela était attendu et le phénomène vient de se produire, le diesel continue de perdre des parts de marché et se voit désormais dépasser par le véhicule hybride au niveau des ventes. Ce phénomène va sans aucun doute s’accentuer dans les semaines et mois à venir puisque dès le 1er juillet prochain, les véhicules diesel ne seront plus éligibles au dispositif de prime à la conversion. 

Les automobilistes sont donc de plus en plus nombreux à se séparer de leur véhicule diesel afin de s’attacher les services du véhicule hybride. Pour rappel, la prime disponible à l’achat d’un véhicule hybride rechargeable peut atteindre 5 000 €, auxquels il est possible de rajouter 2 000 € de bonus écologique. Mais là encore, à partir de juillet prochain, ce bonus écologique sera lui aussi divisé par deux. Ce sera même tous les bonus sur les véhicules neufs qui baisseront de 1 000 €. 

Ainsi, en plus du bonus divisé par deux pour les hybrides rechargeables (de 2 000 à 1 000 €), l’aide maximale, pour l’achat d’un modèle électrique de moins de 45 000 €, passera de 7 000 à 6 000 €. Pour l’achat d’un véhicule électrique compris entre 45 000 et 60 000 €, cette aide passera de 3 000 à 2 000 €.

Des ventes en baisse mais un parc français majoritairement au diesel 

Le diesel fait encore ses affaires sur le marché de l'occasion

Si les ventes de voitures diesel plongent, il faut aussi rappeler qu’il s’en vend encore énormément sur le marché de l’occasion. En occasion, les voitures diesel représentent encore plus d’une vente sur deux, soit 56,5 % de parts de marché en avril dernier. Certes, sur ce marché aussi le diesel est en forte chute, mais il reste encore largement majoritaire dans la parc français en circulation. 

La transition sera donc très longue, puisque dans l’autre sens, les voitures électriques poursuivent très lentement leur percée avec une part de marché de 8 % en mai avec 11 562 immatriculations. Contraint et forcé, notamment avec l’interdiction pour tous les véhicules diesel d'avant 2006 et de Crit’air 4 de circuler dans Paris, les automobilistes vont devoir se tourner vers d’autres motorisations. Pour le moment, c’est l’hybride qui en fait les bénéfices, une motorisation plus que pertinente et surtout une bonne alternative en attendant de nouvelles évolutions du côté de la voiture électrique.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1707-10734-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-513823037