Accueil >  Groupe  >  L'Alliance avec Nissan  > 

L'Alliance Renault-Nissan Mitsubishi annonce de nouveaux projets

Que ce fut long ! Après des mois de négociations, Renault et Nissan ont enfin réussi à se mettre d'accord sur le futur de l'Alliance. Les trois marques en ont profité pour annoncer de nouveaux projets industriels.
L'Alliance Renault-Nissan Mitsubishi annonce de nouveaux projets
Par le 06/02/2023

Comme annoncé la semaine dernière, Renault et Nissan ont officialisé la nouvelle répartition de l'Alliance. Renault et Nissan seront chacun actionnaire de l'autre à hauteur de 15% avec tout autant de droits de vote, et impossibilité d'aller au delà de 15%. Pour Renault, cela signifie une perte de pouvoir chez Nissan puisqu'il va perdre près de 30%, tandis que Nissan aura enfin des droits de vote chez Renault. 

Les trois marques de l'Alliance en ont profité pour annoncer de nouveaux projets communs quelques jours avant l'annonce des résultats financiers de Renault pour l'éxercice 2022. Il y a un an, Renault et Nissan avaient dévoilé une nouvelle feuille de route jusqu'à 2030. Après avoir enfin réussi à se mettre d'accord sur les bases de l'Alliance, notamment au niveau capitalistique, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a annoncé ce matin de nouveaux projets communs en Europe, mais aussi dans le reste du monde.

De nouvelles voitures communes en Inde, Amérique du sud et Europe

En Amérique du Sud, de nouveaux pick-up

L'Alliance a annoncé quatre projets en Amérique latine, un marché sur lequel Renault est notamment très présecliont avec plusieurs usines. Le constructeur français va ainsi développer un nouveau Pick-up qui sera partagé avec Nissan en Argentine. Autre Pick-up concerné par l'accord, l'actuel modèle croisé Nissan Frontier/Renault Alakan va se poursuivre. La production pour les deux marques sera basée à Cordoba dans l'usine Renault.

Au Mexique, où Renault ne dispose pas d'usine de production, Nissan produira un nouveau modèle pour Renault. Deux citadines électriques sont également prévues pour Nissan et Renault.

En Inde, deux nouveaux SUV et des citadines électriques

En Inde, un marché qui avait été laissé à Renault par Nissan et qui avait retardé l'arrivée du Français en Chine, de nouveaux projets communs sont prévus. Deux nouveaux SUV sont ainsi présents sur la feuille de route, tandis que le Renault Triber sera rebadgé par Nissan. Les deux marques ont également annoncé vouloir proposer de nouvelles citadines électriques comme la Spring. Plus de précisions seront apportées dans les jours qui viennent.

En Europe et en France, le groupe Renault comme fournisseur

En Europe, où Renault reste maitre, la marque va surtout aider ses partenaires. Afin de redresser les ventes de Mitsubishi qui sont au plus bas, notamment en France où la marque nippone n'a placé aucun modèle dans le top 100 en janvier dernier, Mitsubishi va rebadger le Renault Captur et la Renault Clio pour ses futures ASX et Colt. Cette dernière reprendra quasiment traits pour traits les lignes de la Clio 5 phase 2.

La future Mitsubishi Colt 2023 très proche de la Clio restylée
La future Colt sera très proche de la version restylée de la Clio 5

Dans le domaine des utilitaires, Renault proposera d'ici 2026 son FlexEVan, le premier modèle de la marque à profiter de la technologie Software-Defined Véhicule du groupe. Une appellation abstraite qui se base sur une plate-forme logicielle intégrée dans le Cloud pour faciliter la vie des professionnels et qui sera partagée avec Nissan.

Dans le domaine des véhicules électriques, Renault et Nissan pourraient, sans qu'aucun accord ne soit signé pour le moment, enfin collaborer sur un futur véhicule sur le segment C. La remplaçante de la Leaf et de la Mégane Électrique qui performe bien sur le marché , pourrait donc profiter d'une collaboration entre les deux marques, et plus précisément sur une architecture en 800V contre 400 actuellement.

Enfin, l'actuel accord sur un nouveau véhicule électrique compact du segment B produit par Renault en France pour le compte de Nissan à partir de 2026 est maintenu.

Points de vente, bornes de recharges, recyclage: l'Alliance veut plus mettre en commun

Au delà des nouveaux modèles, l'Alliance veut, selon les marchés, mettre d'avantage en commun ses actifs. Ainsi, les trois marques annoncent vouloir travailler ensemble pour mettre en commun, quand cela est possible, leur réseau de distribution pour "accroitre la rentabilité" et augmenter le nombre de points de vente.

Les partenaires veulent aussi mettre en commun  leur réseau de financement en Europe via la filiale de Renault, Mobilize. Même chose pour les véhicules en occasion, pour les infrastructures de bornes de recharge, ou encore le recyclage des batteries.

Nissan rejoint l'entité Ampere pour les futurs véhicules électriques, et devient client de Power

Il s'agit d'un sujet qui a fait l'objet de nombreuses négociations, Nissan va bien rejoindre l'entité Ampère, spécialisée dans les véhicules électriques du groupe Renault. La marque avait annoncé la semaine dernière qu'elle serait un actionnaire majeur sans préciser à quelle hauteur. 

C'est désormais officiel, Nissan va prendre 15% du capital d'Ampere tandis que Mitsubishi pourrait également investir dans les mois qui arrivent.

Du côté de l'entité dédiée aux modèles thermiques, Power (et le projet Horse), sans surprise, Nissan et Mitsubishi seront parmi les premiers clients.


En direct du forum...

[Kadjar] Codes p0299/p2263 sur 1.2 tce 130 [Réglé]

Version Desktop - 30-1603-11283-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1521023821