Accueil >  Groupe  >  L'Alliance avec Nissan  > 

Historique de la marque automobile Nissan

L'histoire de Nissan est assez complexe. En effet, Nissan s'est formé de la fusion simultanée de plusieurs constructeurs, et après avoir longtemps été nommée Datsun, elle devient Nissan.
Historique de la marque automobile Nissan
Par le 19/09/2003

La société Jidosha-Seizo Kabushiki-Kaisha (Automobile Manufacturing Co, Ltd en Anglais) naît le 26 décembre 1933, de la réunion de trois constructeurs automobiles. Kwaishinsha Co apparue en 1911 fusionne avec Jitsuyo Jidosha Seizo pour donner le jour en 1926, à la DAT Jidosha Seizo Co.

DAT, du nom de leur créateur, Den, Aoyama et Takeuchi, est basée à Tokyo. Leur première voiture, construite dans les ateliers de la Kawaishinsha Motor Car Co, est un échec. Elle est suivie en 1914 d'une seconde voiture baptisée sobrement DAT. En 1915, sort une 3 litres suivie en 1916 par une 4 litres. La firme se met à produire des voitures et des camions.

Fusion de DAT et Jidosha Seizo

DATSuite à la fusion de DAT et Jidosha Seizo, la nouvelle entreprise s'implante à Osaka et décide de se concentrer uniquement à la production de camions, devant les divers échecs dans l'automobile. Mais, en 1930, les dirigeants décide finalement de retenter l'aventure dans le domaine auto avec la DAT 91 , qui entraîne la reprise du secteur automobile en 1931 lorsque DAT devient une filiale de la Tobata Imono Co. pour produire une voiture dérivée de l'Austin Seven.

Les voitures sont alors dénommées DATSON (fils de DAT), et rebaptisées l'année suivante DATSUN, lorsque l'entreprise s'implante à Yokohama, où une toute nouvelle usine est construite. Dès lors, la gamme des voitures particulières s'étend grâce à la production de modèles dérivés de l'Austin Seven, conduites intérieures, phaétons, coupés et roadsters.

La marque change une dernière fois de nom en adoptant celui de Nissan le 1er Juin 1934. Petite anecdote, les 44 premiers modèles produits de la nouvelle entité sont exportés vers l'Asie et l'Amérique du Sud. En 1936, un accord est passé avec Graham-Paige pour la construction sous licence d'une voiture 6 cylindres.

Nissan, les Années d'après guerre...


Ancienne Nissan Associé à l'éffort de guerre, puis démantelée après la victoire alliée, Nissan retrouve son nom en 1949. A cette époque, beaucoup de DATSUN sont encore des dérivés d'Austin, mais la conduite intérieure de 1948 ressemble à la Crosley américaine et, en 1952 la marque produit de nouveau une voiture de style anglais, puisque toujours sous licence anglaise.

En 1953, une dure grève de 100 jours éclate et bouleverse l'entreprise. Cela donnera naissance à un nouveau type de management. Petit à petit, les Datsun deviennent plus japonnaise, c'est à dire étudiée localement, et en 1955, apparaît la limousine 110, puis la 310 en 1959 qui est la première de la série des Bluebird, la Datsun President, un modèle de luxe en 1964.

Une dernière fusion et le nom de Nissan préféré à Datsun

Historique de la marque automobile Nissan 0En 1966, Datsun fusionne avec Prince Motors, renforce sa présence au Japon et s'internationnalise avec l'installation d'unités de production à Taiwan en 1959, au Mexique en 1961 et dans les années 80, aux Etats-Unis, Grande Bretagne, Espagne,...,

La société développe des centres R&D, des sièges locaux,...

En 1967, les moteurs sont des quatre-cylindres de 67 à 96 ch de 1000, 1300 et 1600 cm3. De cette nouvelle union avec Prince Motors, naît une nouvelle gamme comprenant entre autres la Bluebird 510, 1300 et 1500 cm3 de 1967, la Laurel 1800 de 1968 et la 240 Z de 1969.

Cette voiture, conçue surtout pour le marché américain à quatre roues indépendantes, est dotée d'un six-cylindres en ligne à soupapes en tête de 2 393 cm3 développant 151 ch pour la propulser à 200 km/h. Elle est suivie de la 260 Z en 1973, puis de la 280 Z moins sportive.

La Fairlady Z est ensuite proposée en version V6 de 2 et 3 litres ainsi qu'en version turbo.

La gamme des années 70 comprend la Cherry, la Sunny 120 Y, les Violet 140 J et 160 J, les Bluebird de 1,6 à 2 litres, la Laurel 2 litres, la 220 Z Sport et les modèles President 3 litres, six cylindres en ligne et 4 litres V8.

Jusqu'aux années quatre-vingt, les Datsun sont vendues sous cette dénomination aussi bien pour l'exportation que pour le marché interieur alors qu'auparavant la marque Datsun n'était réservée que pour l'étranger. C'est ainsi que la Nissan Cedric Special était exportée sous le nom de Datsun 2000. Mais il est décidé d'abandonner le nom de Datsun, (nom jugé trop anglo-saxon), au profit de Nissan.

Datsun


En ce début d'années 80, Nissan peut disputer avec son concurrent Toyota la tête du marché, rêve aujourd'hui oublié. Nissan participe au renouveau des mini-voitures urbaines conçues en série très limitée pour un public jeune.

La Be-one, présentée au Salon de Tokyo en 1985 a, comme ses concurrentes, un petit air rétro largement inspiré du concept de l'Austin Mini des années soixante. Au cours des années 80, Nissan se développe très rapidement, au prix d'un endettement très important.

Nissan

Dans les années 90, la Primera devient la première voiture japonaise fabriquée en Europe, tandis que dans la gamme, la Serena de 1992 remplace définitivement la Prairie restylée.

Nissan se lance également en Europe sur le marché des 4x4 compacts avec le Terrano, dont la seconde génération de 1993 est entièrement conçu en Angleterre et fabriqué en Espagne. Elle devient leader de son segment sur le marché français, tout en étant également fabriquée pour Ford (Maverick) et réexporté au Japon sous le nom de Mistral.

D'autres modèles sont conçus exclusivement pour le Japon comme la Crew, Cefiro, Leopard. Skyline, Presea et Infinity Q 45, cette dernière étant finalement diffusée aux Etats-Unis par la filiale américaine de Nissan.

En 1994/95, une nouvelle Maxima de 170 ch. apparait, de même qu'une nouvelle 200 ZX turbocompressée à 16 soupapes.

Mais, ces efforts de développement coûtent chers, en 1998. Nissan prends conscience de sa situation: la marque est surendétée et doit vite trouver un partenaire.

Après avoir approché GM qui jettera finalement l'éponge, c'est vers Renault que Nissan se tourne. En réalité, Renault cherche un partenaire pour lui fournir un viscocoupleur pour son Kangoo RX4 et Scénic RX4. Ces échanges mèneront les deux futurs alliés à se rapprocher.

Carlos Ghosn est nommé par le PDG de Renault à la tête de Nissan. Après de nombreuses fermetures d'usine et d'importantes restructurations et rationnalisations, en seulement un an, la marque renoue avec les bénéfices.

Dates clés Nissan

1911: Kwaishinsha Co.
1926: DAT Jidosha Seizo Co.
1966: Fusion avec Prince Motors
Années 80: Abandon du nom Datsun au profit de Nissan
1998: Alliance avec Renault
Capital: Renault: 44.4% Autres: 55.6%


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1603-5339-planeterenault-amp0-device-679555394