Accueil >  Groupe  >  L'Alliance avec Nissan  > 

Nissan : De bons résultats trimestriels pour la marque nippone

Ce mardi, Nissan a publié ses résultats pour le deuxième trimestre de l’exercice qui s’achèvera en mars 2022. La marque japonaise se relève malgré le contexte et contribue positivement aux résultats de Renault à hauteur de 157 millions d’euros.
Nissan : De bons résultats trimestriels pour la marque nippone
Par le 09/11/2021

Aujourd’hui, Nissan a publié les résultats du deuxième trimestre de son exercice fiscal 2021-2022, compris entre juillet et septembre 2021. Ces derniers sont bons et permettent à Renault d’être propulsé en bourse et d’évoluer en tête de l’indice SBF 120. Pour rappel, la marque au losange détient 43,4 % du capital de son allié japonais, en très grande difficulté depuis plusieurs mois maintenant. Malgré la pénurie de semi-conducteurs et le contexte actuel incertain, Nissan a réussi à inverser la tendance et a revu sa prévision de bénéfice d’exploitation à la hausse. Renault indique une contribution positive de Nissan estimée à 157 millions d’euros dans son résultat net du troisième trimestre 2021.

Renault très sensible aux résultats de Nissan

Contribution positive de Nissan

En détenant quasiment la moitié du capital de la marque nippone, il est évident que Renault est très sensible aux résultats de Nissan. Fortement impacté par les récentes pertes de son allié et les différentes crises, le Groupe français a subi une perte historique de 8 milliards d’euros l’an passé et a dû revoir entièrement sa politique pour changer la donne. Pendant que la marque au losange a décidé d’augmenter le prix de ses modèles, Nissan a choisi de se concentrer et se recentrer sur son marché japonais.

Le groupe japonais a alors enregistré un résultat opérationnel de 63,4 milliards de yens, soit 480 millions d’euros, contre une perte de 4,8 milliards de yens sur la même période de 2020 à 2021 (couvrant la période du 1er avril au 31 mars de l’année suivante). Au total, le bénéfice net s’établit à 54,1 milliards de yens, soit un peu plus de 407 millions d’euros, contre une perte de 44,4 milliards de yens l’an dernier.

De meilleurs résultats malgré un contexte difficile

à droite, la Nouvelle Nissan Z

Aussi étonnant qu’il soit, la marque nippone a obtenu de meilleurs résultats que prévu malgré le contexte automobile actuel très compliqué. Alors qu’une nouvelle vague de Covid-19 fait son apparition en Europe, une crise de semi-conducteurs pénalise fortement l’ensemble des constructeurs, à la recherche de solutions rapides et efficaces.

Néanmoins grâce à ses résultats, Nissan a pu relever sa prévision de bénéfice d’exploitation mais a toutefois décidé de revoir à la baisse sa prévision annuelle de revenus à 8 800 milliards de yens contre 9 750 milliards de yens à l’origine. Ashwani Gupta, directeur des opérations de Nissan a justifié cette décision par les « incertitudes » qui entourent le monde de l’automobile. La période actuelle pousse à être prévoyant et éviter de nouvelles déconvenues qui mettraient une nouvelle fois à mal l’Alliance.

Après publication de ces résultats, Renault a communiqué sur une contribution positive de la marque japonaise à son résultat net du troisième trimestre à hauteur de 157 millions d’euros.

 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1603-10887-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-4474091