Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Deux nouveaux camions électriques chez Renault Trucks en 2023

Renault Trucks, qui appartient depuis quelques années déjà à Volvo mais qui reste malgré tout très français, a intensifié ces dernières années le développement de camions électriques malgré un marché encore balbutiant.
Deux nouveaux camions électriques chez Renault Trucks en 2023
Par le 14/03/2023

L’électrique ne se développe pas que dans l’automobile. Le monde des professionnels se convertit également à l’électrique, non sans devoir faire avec une autonomie limitée raison pour laquelle ce type de motorisation est plutôt réservé aux véhicules des derniers kilomètres. Mais face à la politique de certaines villes ou agglomérations consistant à restreindre les accès aux véhicules dits polluants, les professionnels et les constructeurs doivent s’adapter et proposer une offre de véhicules adaptés aux futures réglementations. 

L’année dernière a marqué le vrai début des camions électriques, même si les ventes restent encore très limitées. Pour preuve, Renault Trucks est leader en France sur ce type de motorisation avec seulement 379 unités des ses E-TECH D et D-Wide, ainsi que 268 unités du E-TECH Master, un véhicule identique ou presque au Master E-TECH commercialisé par Renault. Malgré des volumes encore faibles, Renault Trucks s’octroie tout de même 75% du marché. Un résultat assez logique étant donné l’ancrage très fort du constructeur en France et la possibilité de trouver facilement des revendeurs proposant un vaste catalogue de pièces détachées pour Renault Trucks. Face à ses belles performances, la marque au losange a décidé d'étendre sa gamme avec la sortie d'un futur Master

Malgré la hausse des coûts de l’électricité, les prévisions pour 2023 et les années suivantes sont bien meilleures. Le constructeur a indiqué avoir enregistré 1 700 commandes de modèles électriques en 2022 qui seront facturés cette année. Et en ce début 2023, deux nouveaux modèles de gros tonnage, annoncés il y a déjà un an, seront proposés. Le constructeur indique d’ailleurs que d’ici 7 ans, 50% de ses ventes se feront en électrique.

Pour autant, ces nouveaux modèles coûtent cher. Un coût qui va devoir être payé par les professionnels qui le répercuteront sur les particuliers, même si le développement d’une nouvelle technologie Sodium-ion pourrait le faire baisser dans le futur.

Renault Trucks E-TECH D, un camion électrique dédié à la distribution urbaine

Actuellement commercialisé par Renault Trucks, le modèle D en motorisation électrique E-TECH est un camion de faible tonnage (16 tonnes) qui peut parcourir, sur la fiche technique, jusqu’à 560 km avec une seule recharge grâce à sa batterie Lithium-ion de 200 à 565 kWh. Sous le capot, il est animé par un moteur relativement modeste de 250 ch. maximum (et 175 ch. en puissance continue, soit 130 kW) pour un couple de 425 Nm, accouplé à une boîte à deux vitesses. La recharge se fait soit en courant alternatif en 22 kW qui permet de récupérer 265 kWh en 10 heures soit, en courant continu en 150 kW ce qui nécessite 1h50 pour recharger totalement sa batterie. 

La collecte de déchets en mode silencieux, avec le D-Wide

Autre modèle actuellement proposé, la version Wide pour la collecte de déchets, qui autorise un PTAC jusqu’à 26 tonnes. 

Les camions Diesel dédiés à la collecte de déchets, qui en été, passent tôt le matin représentent souvent une réelle nuisance sonore pour les habitants. Le D-Wide, outre l’aspect plus écologique, règle le sujet des nuisances sonores. En outre, ce type de véhicule réalise généralement peu de kilomètres lors d’une tournée, ce qui rend la motorisation électrique particulièrement adaptée face à un Diesel. 

Renault Trucks D-Wide 2022

C’est la raison pour laquelle, cette version qui est basée sur le Renault Trucks E-TECH D, en reprend bon nombre de caractéristiques, à commencer par sa batterie qui se limite cependant ici seulement 375 kWh au maximum. La chaîne cinématique est assurée non pas par un mais deux moteurs électriques qui développent en continue 260 kW (350 ch.) et en crête, 370 kW ( 500 ch.) pour couple maximal de 850 Nm, le tout assurée par une boîte de vitesses à deux rapports.

Bien plus puissant pour faire face aux 10 tonnes supplémentaires, mais avec une batterie plus limitée, l’autonomie se réduit à 315 km sur le papier, dans des conditions optimales. 

Deux nouveaux modèles à gros tonnage en 2023

Si la gamme D est limitée quant au tonnage, dans quelques semaines, Renault Trucks proposera deux modèles bien plus imposants avec un PTAC de 44 tonnes destinés au transport régional (gamme T E-TECH) et la construction (gamme C E-TECH). 

Ces nouveaux modèles seront motorisés par deux ou trois blocs électriques selon les versions afin de proposer une puissance qui pourra culminer à 490 kW ( 666 ch.) associés à une boîte de vitesses Optidriver.

Gamme Renault Trucks ETECH Construction 2023

Renault permettra de choisir différentes capacités pour le pack de batteries Lithium-ion,  allant de 180 à 540 kWh, avec une puissance de recharge accrue, jusqu’à 43 kW en courant alternatif, et jusqu’à 250 kW en continu, pour une recharge en 2,5 heures. Niveau autonomie, elle restera malgré tout limitée à 300 km. Plusieurs versions seront proposées: tracteur 4x2 et 6x2 ainsi que porteur 4x2, 6x2 et 8x4 tridem. 

Un nouveau véhicule à venir en collaboration avec Renault ?

Selon Bloomberg, Renault et Volvo pourraient lancer d’ici 2026 un nouveau véhicule utilitaire étudié en commun, et baptisé chez Renault FlexEVan. Il s’agira d’un fourgon de nouvelle génération, électrique, et connecté. Il pourrait être produit dans l’usine Renault de Sandouville, aux côtés du Renault Trafic.


En direct du forum...

[Kadjar] Codes p0299/p2263 sur 1.2 tce 130 [Réglé]

Version Desktop - 30-1594-11320-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-531502640