Accueil >  Thématiques  >  Taxes, bonus-malus, normes  > 

Le prix des péages en nette hausse en 2022

C’est devenu une habitude, les tarifs des péages vont une nouvelle fois augmenter au 1er février prochain avec une hausse bien plus importante que les années précédentes. En 2022, cette augmentation est évaluée à 2 %.
Le prix des péages en nette hausse en 2022
Par le 06/12/2021

Bien que l'on y roule de moins en moins vite, à partir du 1er février 2022, les prix des péages vont encore grimper en flèche. Selon l’AFP, cette augmentation est estimée, en moyenne, à 2 %. Une mauvaise nouvelle pour les automobilistes français déjà confrontés aux nombreuses restrictions et à une flambée des prix des carburants. Et ne comptez pas sur la disparition programmée des barrières comme sur la A79 pour espérer resquiller.

L’annonce, confirmée le vendredi 3 décembre par le ministère des Transports, concerne évidemment l’ensemble du réseau routier national payant. Point important mis en avant lors du mouvement de contestation des Gilets jaunes fin 2018, la volonté d’un gel des tarifs n’avait pas été retenu. Une décision qui se fait donc ressentir quelques années plus tard et qui s'ajoute à l'augmentation de février 2021 et celle de juillet dernier, des périodes propices aux départs en vacances.

Les automobilistes vont ainsi encore voir leur budget automobile augmenter, après la hausse du carburant et les très fortes augmentations de prix des véhicules neufs  (même si les offres en leasing parfois proposées ont tendance à masquer la hausse) ou d'occasion.

Une augmentation en raison de l’inflation

Hausse de 2% pour 2022

Cette augmentation des tarifs des péages est due à l’inflation. Pourtant peu importante ces derniers mois (1,2 % en juillet), elle est ensuite rapidement passée à un autre stade pour atteindre 2,8 % le mois dernier. La hausse des prix de l’énergie (électricité, gaz, carburants) a été l’accélérateur de cette inflation, et les Français vont devoir une nouvelle fois mettre la main à la poche.

Depuis 2019, les prix n’ont cessé d’augmenter, certes moins rapidement que l’augmentation prévue pour 2022, mais au cumul, cela commence à faire beaucoup. Pour rappel, la hausse des prix était de 1,8 % en 2019, 0,85 % en 2020 et 0,44 % en 2021. Les différentes crises liées au secteur de l'automobile ont également un réel impact dans cette augmentation. 

En moyenne, cette hausse sera de 2 % au 1er février prochain mais la vingtaine de sociétés gérant le réseau autoroutier de France décidera des prix sur chacun de ses réseaux. On ne connaît donc pas encore les nouveaux tarifs sur les différents tronçons mais une chose est sûre, l’État veillera à l’application de la loi tarifaire prévue par les contrats de concession. 

2015, date du dernier gel des tarifs de péages 

Pas de gel prévu concernant le tarif des péages

Si le mouvement des Gilets jaunes avait vu une réduction de 30 % des tarifs pour les conducteurs réguliers seulement, il faut remonter un peu plus loin, à 2015 précisément, pour retrouver le dernier gel des tarifs des péages. À l’époque, c’était Ségolène Royal, alors ministre de l’Écologie, qui avait décidé d’appliquer cette mesure. 

Mais depuis, et avec une situation économique compliquée en raison notamment de la crise de coronavirus, les prix des péages ne cessent d’augmenter. Pas sûr qu’un gel des prix soit annoncé dans les années à venir. 

Les Français vont devoir s’y faire, et ce n’est certainement pas l’indemnité inflation de 100 euros, versée ce mois de décembre à près de 38 millions de Français gagnant moins de 2 000 euros nets par mois, qui empêchera leur colère, à quelques jours maintenant des fêtes de fin d’année. 

Il va falloir se préparer à une année 2022 peut-être encore plus difficile pour le portefeuille…

Combien coûte un péage d'autoroute aujourd'hui et comment la payer moins chère ? 

Aujourd'hui, les tarifs dépendent des différentes sociétés qui gèrent le réseau autoroutier français. Les tarifs varient donc selon les tronçons. Vous cherchez à économiser de l'argent et à payer moins cher vos trajets ? Voici quelques solutions simples et efficaces. 

Prenons d'abord un exemple de trajet : Paris-Bourges. Pour les 231 kilomètres qui séparent ces deux villes, il faut compter 19,60 euros de péage pour effectuer ce trajet, soit 8,5 centimes d'euros au kilomètre. Pour réaliser des économies, vous pouvez utiliser la technique du fractionnement. Le principe est simple, vous utilisez une portion d'autoroute de la sortie 6 à la sortie 13. Au lieu d'effectuer ce trajet directement, prenez la sortie 7, faites le tour du rond point et entrez de nouveau en passant par le péage. Lorsque vous réalisez cette méthode, vous économisez de l'argent car, si vous la répétez à chaque sortie, le total dû sera moins élevé que si vous aviez bouclé le trajet sans sortir. Alors certes, vous ne voyez peut-être pas trop l'utilité d'entrer et sortir de l'autoroute à chaque fois mais à l'arrivée, c'est presque 20 % d'économie que vous pouvez réaliser.

Autre solution connue de tous, ne pas prendre l'autoroute. Utilisez d'autres axes comme les départementales ou nationales. Vous mettrez, là aussi, plus de temps certes, mais vous ne paierez pas le péage et ferez également quelques économies de carburant

Enfin, choisissez une nouvelle alternative. Terminée la prise de ticket à la borne de péage, souscrivez un abonnement télépéage. Idéal pour les gros rouleurs, certains concessionnaires offrent une réduction de 30 % des tarifs lorsque vous faites au moins 10 allers-retours par mois. 

Les solutions existent et elles pourraient être de plus en plus étudiées par les automobilistes français en raison de la nouvelle hausse prévue pour le 1er février 2022.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 1678-1717-10927-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1918816994