Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Crise semi-conducteurs : le Groupe Renault touché de plein fouet

Après la crise sanitaire, la pénurie de semi-conducteurs n’a pas fini de perturber, elle aussi, le monde de l’automobile. Aucun constructeur n’est épargné. Pour le Groupe Renault, de grosses pertes sont attendues et les alternatives se font rares.
Crise semi-conducteurs : le Groupe Renault touché de plein fouet
Par le 29/10/2021

Décidément, le monde de l'automobile peine à sortir la tête de l’eau depuis plusieurs mois maintenant. Impacté comme jamais il ne l’avait été de son histoire en raison de la crise du coronavirus depuis le début de l’année 2020, le marché automobile continue de souffrir avec désormais la pénurie de semi-conducteurs. 

Obligés de s’adapter à la solution, certains constructeurs essaient tant bien que mal de trouver des solutions pour pallier le manque de puces et ne pas trop subir les conséquences. Toutefois cela a forcément un impact, chez Renault, on évalue la perte à hauteur d’environ 1/2 million de véhicules.

Des équipements technologiques et de sécurité supprimés

Les instrumentations numériques 10'' se font rares

Cette pénurie affecte directement tous les nouveaux modèles puisqu’elle concerne la partie technologique des véhicules. Le manque de semi-conducteurs a contraint la marque au losange a supprimé son freinage automatique d’urgence sur certains de ses modèles. 

Ainsi, ce dispositif n’est pour le moment plus disponible sur la Zoé, mais aussi sur les degrés de finition Zen, Business et Intens de la Clio et du Captur. Seule la Mégane perd cette aide dans ses options et la conserve sur ses niveaux de finition Intens, R.S Line et Initiale Paris. En termes de sécurité, cette situation oblige également l’organisme Euro NCAP à s’adapter. Les véhicules touchés par cette pénurie se verront ajouter un commentaire après leur test indiquant que les cinq étoiles ne sont plus valables. 

Du côté technologique, déjà au printemps dernier de nombreux modèles avaient dû abandonner leur instrumentation numérique pour des compteurs analogiques, comme ce fut le cas notamment pour la gamme d'utilitaires. Néanmoins en usine, la marque intervient sur ses modèles pénalisés. Ce mois-ci, le pack Grand Écran a refait son apparition sur la Clio dans sa finition Intens et série spéciale Lutecia. Pour le Captur ou encore l’Arkana, ce sont les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement qui seront installés.

Des retards importants dans la livraison et qui devrait continuer

Des retards de livraison de plus en plus importants

En plus de pénaliser les modèles en termes d’équipement, cette pénurie entraîne d'importants retards de livraison qui s'accentuent au fil des mois. Selon la SIA (Société des Ingénieurs de l’Automobile), les délais de livraison des commandes par les fabricants de semi-conducteurs sont estimés à 26 semaines. Pour l’industrie automobile, cette pénurie représente une perte de 210 milliards. 

Difficile de contourner cette crise puisque certains éléments sont indispensables. Chez Dacia, les solutions de secours se font rares, notamment pour les compresseurs de climatisations, les capteurs d’ABS et d’ESP ou les centrales de commande d’airbag. 

Cette crise touche donc fortement le monde de l’automobile et la situation ne s’améliore pas au fil des semaines. Alors que la marque au losange a décidé de revoir ses tarifs à la hausse pour la troisième fois cette année, elle a également dû modifier ses équipements. Sur la Clio et le Captur en finition Intens, le pack Easy Drive avec régulateur adaptatif, détecteur d’angle mort et assistant Autoroute et Trafic a été retiré. 


 


 


 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1594-10875-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-767387050