Accueil >  Gamme  >  Anciennes Renault Sport  > 

Clio 2.0 RS ph2

Clio 2.0 RS ph2
Lorsque la première mouture de la Clio RS fut présentée, celle-ci eut vite la réputation d'être une voiture exigeante envers son conducteur, qui devait concilier comportement délicat et direction fatigante. La seconde mouture doit corriger le tir.
Par le 09/02/2003

Lors de la commercialisation de la Clio 2 RS il y a près de 3 ans, Renault a véritablement relancée la mode des citadines sportives. Un créneau très porteur à l'époque de la R5 Turbo, mais qui a ensuite été quelque peu délaissé, même si Renault a produit dans les années 90 la mythique Clio Williams.

Avec sa Clio RS, Renault sait qu'il tient un marché certes de niche, mais porteur, et vecteur à la fois d'image et de marque. Pour cette seconde version de Clio RS, Renault, qui n'a pas l'habitude de s'entendre dire que ses voitures sont difficiles à vivre, a révisé sa copie et voilà la nouvelle "bombinette" chère à notre ministre de l'intérieur.

 

Ses caractéristiques changent peu. On retrouve toujours sous le capot le moteur F4R 16 soupapes d'une cylindrée de 2 litres, en version atmosphérique, qui développe une puissance de 172 ch. à 6 250 tr/min. pour un couple de 20,4 mkg perché à 5 400 tr/min.

Ainsi propulsée (ou devrait-on plutôt dire tractée), la Clio RS avale le 0 à 100 km/h en à peine 7,5 secondes. De quoi exciter l'œil du pilote que nous sommes tous et celui de nos amis les gendarmes derrière leurs jumelles-laser…

Ce moteur, pour puissant qu'il soit, emmène les 1 125 Kg de la Clio en ne vous demandant qu'un 8 litres / 100 km officiellement, à condition d'avoir le pied très léger, ce qui reste relativement correct pour un véhicule de ce type.

La tenue de route, revue et corrigée, se trouve désormais dans l'élite des sportives. Un train avant précis et accrocheur qui rend la voiture imperturbable sur route sèche. Quand celle-ci se mouille, il devient opportun de lever le pied car ce véritable kart vous rappelle vite à l'ordre.

Coté équipement et confort intérieur, pas de grand chamboulement. L'essentiel est bien là, tant en termes de confort que de sécurité avec l'ABS, 4 airbags, la climatisation, etc.

On peut toutefois se réjouir de quelques clins d'œil au sport auto telle la petite diode indiquant qu'il est temps de changer de rapport.

Quant à son prix de 21 550€, il reste dans la même fourchette que notre "vieille" Clio Williams sortie en 1994, mais qui, elle, manquait cruellement d'équipements et de confort pour ses occupants.

Sportive certes, mais pour autant, largement utilisable au quotidien. Une sorte de juste-milieu permettant à la fois de se faire plaisir, mais aussi de pouvoir disposer d'un véhicule qui reste assez polyvalent.

A noter que Renault propose également la Clio RS Jean Ragnotti, une version un peu plus exclusive. Si elle reste très proche de la version RS classique, elle se montre plus performante mais aussi légèrement plus économe à la pompe.grâce à un gain de poids, tandis que son centre de gravité est rabaissé de 3 mm. Ses voies élargies, sa teinte bleu malte, ainsi que ses jantes à déport plus important, permettent de la distinguer de la RS classique.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif