Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Résultats commerciaux Juin 2021

Après trois mois de nette hausse, le marché automobile français est revu à la baisse sur ce mois de juin 2021. Cette chute de 14,7 % par rapport à l’an passé s’explique par les différentes aides à l’achat d’un véhicule introduites à l’été 2020.
Résultats commerciaux Juin 2021
Par le 05/07/2021

Avec 199 509 véhicules neufs vendus, le marché automobile français des véhicules particuliers est en baisse de 14,67 % par rapport au mois de juin 2020, qui en totalisait plus de 233 000. Les portes ouvertes et ventes privées organisées par les différents constructeurs ces dernières semaines n’ont donc pas poussé les français à changer de véhicule. Sur les 6 premiers mois de l’année, le marché automobile est tout de même en hausse de 28,9 % mais affiche un total assez limité avec seulement 922 766 unités.

Une baisse des ventes de 27,6 % pour le Groupe Renault

Renault conserve le leadership en juin sur le marché français

Cette baisse des ventes a évidemment impacté directement les constructeurs dont le Groupe Renault qui voit ses ventes reculer de 27,6 % par rapport à juin 2020 avec un total de 51 799 véhicules vendus. La marque au losange a vendu 18 212 voitures neuves de moins qu’en juin 2020, soit une chute de 33,14 %. 

Chez Dacia, malgré la première place de la Sandero en termes de vente sur ce mois de juin, la marque roumaine enregistre une baisse de 10,03 % avec un total de 14 910 nouvelles immatriculations, soit 1 663 de mois que sur la même période l’an passé. Seule la marque sportive du Groupe, Alpine, voit ses ventes presque doubler, notamment avec l’arrivée de l’édition limitée de son A110. 

Toutefois, et comme en mai dernier, c’est bien la marque au losange qui détient le plus gros pourcentage de part de marché avec 18,37 %, devant son concurrent Peugeot et ses 14,90 %. Sur l’ensemble du premier semestre, le Groupe Renault progresse de 15,40 % avec une forte hausse à noter pour Dacia. Les nouvelles Sandero et Spring ont fait leur effet puisque le constructeur roumain voit ses ventes grimper de 54,67 % sur les 6 premiers mois de l’année.

Sous la barre du millions de véhicules neufs vendus

Moins d'1 million de nouvelles immatriculations sur ce premier semestre

Pour la première fois depuis 2015, le marché automobile français n’est pas parvenu à atteindre la barre du million de nouvelles immatriculations sur le premier semestre de l’année. La crise sanitaire y est évidemment pour beaucoup. Pour ce mois de juin 2021, cette chute s’explique aussi par l’introduction de nombreuses aides en juin 2020, cumulées aux offres des constructeurs, afin de faire repartir les ventes à la hausse après le premier confinement. 

À l'inverse des nombreuses offres de juin 2020, les Français ont profité au maximum du bonus de 7 000 euros , avant sa baisse de 1 000 euros effective depuis le 1er juillet. Cela a eu pour effet de voir la part des électriques grimper à 10 % avec 20 898 véhicules électriques vendus sur le mois de juin 2021, c’est 52 % de plus que sur la même période l’année dernière. 

Sans surprise, pour le deuxième mois d’affilée, la part de marché du véhicule hybride est plus importante que celle du diesel. Qu’il soit simple ou rechargeable, le véhicule hybride se porte bien et progresse de 88 % pour atteindre 52 899 ventes. À l’inverse, contraint par les dernières restrictions en vigueur, le diesel enregistre une part de marché de 20 %, avec 40 881 véhicules vendus. 

Les premiers départs en vacances et la baisse des aides à l’achat d’un véhicule propre pourraient amener une nouvelle diminution du marché automobile français en juillet.


 


 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1707-10787-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1797957854