Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Résultats commerciaux France année 2020

Sans surprise, le marché automobile français a fini l’année en baisse, enregistrant une chute de -25,5 % comparée à 2019. Causée par la crise sanitaire, cette forte baisse des immatriculations en France n’avait plus été vue en France depuis 1975.
Résultats commerciaux France année 2020
Par le 04/01/2021

Il était temps que cette année 2020 se termine ! Mais 2021 peut-il faire repartir les ventes à la hausse ? Inévitablement, le marché automobile français termine l’année 2020 par une forte baisse des immatriculations. À raison de deux confinements et de restrictions importantes pour lutter face à la crise de coronavirus, les constructeurs automobiles français n’ont pas pu éviter la chute drastique des ventes de véhicules en France. 

Aucun secteur n’est épargné. Du véhicule léger particulier à l’utilitaire, tous ont connu de fortes baisses tout au long de cette année 2020. Alors certes, certains constructeurs ont réussi à limiter la casse à l’été, mais le second confinement du mois de novembre aura enterré tous les espoirs en cette fin d’année. 

Un marché en grande difficulté

La France n’avait plus connu un aussi faible niveau de ventes depuis 1975 ! C’est pour dire à quel point la crise sanitaire impacte le secteur de l’automobile. Si l’on compare avec l’année 2019, le pays enregistre une baisse de -25,5 % avec un total de 1 650 118 immatriculations.

Après un mois de novembre particulièrement compliqué, avec une chute de 27 % des ventes de véhicules particuliers, le mois de décembre fait légèrement mieux mais reste tout de même très négatif. -11,8 % de baisse pour les véhicules particuliers et jusqu’à -15,8 % à nombre de jours ouvrés comparable à décembre 2019 (soit 22 jours en décembre 2020 et 21 en 2019).

Tous les secteurs sont énormément impactés. Sur les douze mois de l’année 2020, par rapport à l’ensemble de l’année 2019, le marché français des voitures particulières neuves a chuté de 25,5 %. Le marché français des véhicules utilitaires enregistre une baisse de 16,1 %. Celui du véhicule léger (utilitaire léger + voiture particulière) voit ses ventes diminuer de 23,8 %. Pour appuyer cette crise, même le marché du véhicule d’occasion est en baisse. Avec 5 570 297 voitures particulières d’occasions vendues, ce marché recule de 3,8 % comparé à 2019. Une vraie année noire pour le secteur automobile, qu’il soit français ou même mondial.

Renault pas épargné

Le constructeur français est évidemment touché de plein fouet par cette crise et enregistre de fortes baisses d’immatriculations sur les mois de novembre et décembre 2020. Sur l’ensemble de l’année 2020, la firme au losange tente tant bien que mal de rester au contact de son concurrent direct PSA. À eux deux, PSA et l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi représentent un peu plus de la moitié des ventes du marché automobile français.

Néanmoins, les deux Groupes voient leur part de marché s’effondrer par rapport à 2019, même s’ils parviennent à maintenir le cap. En ce qui concerne le marché du véhicule particulier, Renault représente un quart du total des ventes avec un peu plus de 410 000 unités. Avec une chute de -24,9 % par rapport à 2019, la firme au losange ne peut pas faire mieux que PSA et ses 530 606 unités en 2020.

Idem pour le secteur de l’utilitaire. Malgré une part de marché de près de 65 % sur l’ensemble du pays, les Groupes français n’échappent pas à une baisse importante de ces ventes. Renault reste au contact de PSA avec une différence de 4 % seulement (123 047 unités pour Renault contre 139 227 pour PSA).

Le Groupe Renault aura tout de même plutôt bien géré cette crise malgré les obligations de restructuration, avec la limitation et la baisse des coûts de production. Difficile de prédire l’avenir même si aujourd’hui, il y a fort à parier que le marché de l’automobile devrait rester en baisse pendant encore quelques mois.

Il faudra du temps avant que les ventes repartent à la hausse et restent constantes. Renault va bientôt dévoiler son plan de route et s’apprêtent déjà à présenter de nouveaux modèles qui devraient redonner des couleurs à l’ensemble du Groupe. La firme française pourra également s’appuyer sur son coéquipier roumain Dacia, qui, depuis la fin d’année 2020, surprend par la modernité de ses nouveaux et futurs modèles.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1707-10511-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-869068806