Accueil >  Groupe  >  Les Renault dans le monde  > 

City K-ZE (2019)

Il y a quelques mois, Renault a présenté en Chine la K-ZE, une inédite voiture électrique basée sur la petite citadine low-cost Kwid qui sera proposée en Chine à un prix très attractif.
City K-ZE (2019)
Par le 13/09/2019

Déjà très peu onéreuse -comparé à une voiture vendue en Europe- la Kwid passe à l’électrique et se fait appeler K-ZE. A mi-chemin entre une citadine classique et un petit SUV, ce véhicule électrique annoncé peu avant le Paris Motorshow 2018  puis présenté au Salon de Shangai en avril dernier troque surtout sa motorisation classique contre un tout petit bloc électrique qui développe à peine 45ch. pour un couple de 125 Nm.

Une batterie de 27 kWh pour la Renault K-ZE

Si la puissance est très limitée, en revanche, sa batterie l’est beaucoup moins. Sans atteindre les chiffres de l’actuelle Zoé (40 ou 52 kWh), la K-ZE a tout de même droit à une batterie de 26,8 kW, ce qui la place largement au dessus des Smart EQ (batterie de 17 kWh), et même des premières Zoé ( environ 20 kWh).

Grâce à son poids limité d’à peine plus de 900 kg, cette K-ZE aurait selon Renault une autonomie de 271 km en cycle… NEDC, ce qui donnerait en réel, d’après nos estimations, une autonomie maximale de 190 km en conditions optimales. Largement suffisant pour une telle citadine.

7 890 € pour une voiture électrique, qui dit mieux ?

Le plus intéressant reste bien sur son prix. Accessible dès 7 890 € (bonus chinois déduit), cette citadine est plutôt une bonne affaire comparée aux autres citadines, même si cela reste très élevé pour un salarié chinois. Évidemment, l’équipement de cette voiture électrique reste très limité avec le strict minimum proposé en série: airbags frontaux et ABS pour la sécurité ainsi que quelques rares équipements dédiés au confort comme les vitres électriques. 

Les autres équipements comme la climatisation, le système multimédia connecté, et diverses aides sont disponibles uniquement sur les versions supérieures.

Si ce tarif nous apparaît très attractif, il ne faut cependant pas oublier la concurrence, notamment chinoise, qui est capable de proposer des voitures à un prix équivalent, voire même encore moins chères.

Une arrivée prévue en Europe

Forcément, la question qui se pose désormais est celle d'une potentielle arrivée en Europe. On sait que Renault veut développer sa gamme électrique, tandis que Dacia va devoir aussi passer à l'électrification, qu'elle soit hybride ou totalement électrique.

Dès lors, une petite citadine de ce type va forcément arriver, adaptée à nos normes, notamment en terme de sécurité et de confort, avec une petite batterie de plus ou moins 25 kW. Ce ne serait pas du luxe dans la gamme du groupe Renault car le groupe VAG n'a pas attendu Renault pour le faire puisque début 2020, les trois marques du groupe vont déployer leur Skoda Citigo, Seat Mii et VW Up ! électriques disposant d'une batterie de 36,8 kWh permettant de disposer d'une autonomie de plus de 250 km en cycle WLTP le tout pour moins de 16 000 € bonus déduit...

C'est pourquoi dès Mars 2020, Dacia dévoile le concept-car électrique Spring qui n'est autre que cette K-ZE rebadgée, annoncant au passage une véritable citadine électrique pour 2021 disposant d'une autonomie de près de 200 km.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif