Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Airbus et Renault partenaires pour la recherche sur les batteries

Ce matin, le constructeur automobile Renault et l’européen Airbus ont annoncé avoir signé un accord pour mener conjointement la recherche et développement dans le domaine de l'électrification pour de futurs avions hybrides.
Airbus et Renault partenaires pour la recherche sur les batteries
Par le 30/11/2022

S’il y a bien un partenariat inattendu, c’est celui de Renault et d’Airbus, deux leaders dans leurs domaines respectifs, l’automobile pour l’un et l’aérospatiale pour l’autre.

L’objectif de ce partenariat est d’avancer dans le domaine du stockage d’énergie, un vaste sujet dans lequel tout ou presque reste encore à faire. En effet, l’autonomie reste LE point faible des véhicules électriques, quels qu’ils soient. Pour Airbus, l’enjeu est bien sûr de pouvoir proposer des avions plus écologiques, tandis que pour Renault, c’est surtout l’autonomie globale qui est en jeu. A une époque où le futur fait appel massivement au "tout électrique" (voitures, camions, vélos, et autres trottinettes) Airbus doit avancer dans cette voie.

Développer les futures batteries solides

Airbus et Renault, les deux nouveaux partenaires, annoncent que les recherches porteront principalement sur l’optimisation de la gestion de l’énergie, ainsi que sur la réduction du poids et de la place permettant ainsi de doubler la capacité des batteries actuelles d’ici 2030. Pour cela, un saut technologique est indispensable, en adoptant des batteries dites “solides” en lieu et place de batteries chimiques Lithium-ion.

Pour la première fois, deux leaders européens issus de secteurs différents partagent leurs connaissances techniques pour façonner l'avenir des avions hydrides-électriques. L'aviation est un domaine extrêmement exigeant en termes de sécurité et de consommation d'énergie, tout comme l'industrie automobile. Au sein de Renault Group, nos 10 années d'expérience dans la chaîne de valeur du véhicule électrique nous permettent de bénéficier de l’un des meilleurs retours d'expérience terrain qui existe et d'une véritable expertise dans la performance des systèmes de gestion des batteries. Portées par la même ambition d'innover et de réduire l'empreinte carbone, nos équipes d'ingénieurs échangent avec celles d'Airbus pour faire converger des technologies transversales qui permettront à la fois d'exploiter des avions hybrides et de développer les véhicules de demainGilles Le Borgne, Directeur de l’Ingénierie, Renault Group.

De futurs avions hybrides dans le ciel

Les batteries solides sont considérées depuis quelques années comme le futur du stockage d’énergie. Moins coûteuses à produire, moins polluantes, moins lourdes et pouvant proposer une meilleure capacité de stockage, elles n'ont, sur le papier, que des avantages.

Chez Airbus, cette électrification et ce saut technologique permettrait de pouvoir faire décoller et atterrir les avions en mode électrique. Cette solution technologique permettrait de donner un nouvel essor à l’aviation en réduisant notablement la pollution aux abords des aéroports ainsi que le bruit qui reste un gros problème pour les riverains.

Passé le décollage, les moteurs classiques prendraient le relais tandis que les batteries pourraient se recharger en plein vol.

Une telle solution permettrait ainsi de pouvoir atteindre des émissions de carbone nulles d’ici 2050. Un vaste et ambitieux programme en perspective.

Atteindre des émissions nettes de carbone nulles d'ici 2050 est un défi unique qui nécessite une coopération entre les secteurs, dès aujourd'hui. En associant l'expérience de Renault Group dans le domaine des véhicules électriques à nos propres résultats en matière de démonstrateurs de vol électrique, nous pourrons accélérer le développement des technologies disruptives nécessaires aux futures architectures d'avions hybrides dans les années 2030 et au-delà. Sabine Klauke, Directrice de l’Ingénierie, Airbus


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.