Accueil >  Thématiques  >  Aménagement d'un van  > 

Installation du panneau solaire, batterie et chargeurs dans un fourgon

Nous continuons notre série de sujets consacrés à l’aménagement de notre fourgon. Au menu de cet article, la réalisation de l’installation électrique, et plus précisément, la partie production et stockage de l’énergie.
Installation du panneau solaire, batterie et chargeurs dans un fourgon
Par le 12/09/2022

Nous avons longuement détaillé dans un précédent article les différentes solutions qui s’offrent à vous, et quels ont été nos choix pour notre van aménagé, nous ne reviendrons donc pas dessus.

Montage, fixation et branchement du panneau solaire

Pour la production d'électricité, nous avons notamment décidé de faire appel au solaire, un classique pour un fourgon. Notre choix s’est porté sur l’un des plus puissants panneaux du moment, un LG Neon 440Wc. Il s’agit d’un panneau classique, qui se monte généralement sur le toit de son domicile. Ses dimensions sont relativement importantes (1,91 m X 1 m), mais celle du toit de notre fourgon L2H2 étant supérieures cela ne pose pas de problèmes.

Attention cependant car ces dimensions imposent des compromis. Si au départ, nous pensions placer un lanterneau 50x50cm à l’arrière du véhicule puis le panneau juste devant, les dimensions du panneau nous ont imposé de le placer sur l’arrière du véhicule, et de faire appel à un lanterneau plus petit (40x40), sur l’avant. Cela n'a l'air de rien, mais pour le passage potentiel de la norme VASP et des aérations, cela aura un impact (nous reviendrons dans un autre article sur cela).

Pour la mise en place, rien de compliqué si ce n’est de monter le panneau sur le toit du camping car (plus de 20 Kg). Si la manœuvre est plus aisée à deux, il est également possible de la réaliser seul en faisant coulisser le panneau sur une couverture par exemple.

Pour le placer, nous avons utilisé des fixations Unifix qui peuvent se coller et/ou se visser. Nous avons décidé de les coller (colle fournie) mais également de les visser avec des vis perforantes pour plus de sécurité, puis de jointer tout le bord afin d’éviter les infiltrations d’eau.

Petite complication, comme sur tous les utilitaires, le toit du Master est ondulé rendant compliqué le collage des fixations. Par ailleurs, du fait de ce toit ondulé, impossible de centrer le panneau ce qui en soit n'est pas bien grave. Seule solution, le placer soit vers la droite soit vers la gauche, afin de pouvoir mettre les fixations au même plan et ne pas tomber sur une partie ondulée. Oui, mais voilà, c’était sans compter sur le fait qu’en bordure, la surface du toit n’est pas totalement plane, mais très légèrement incurvée… Cependant à l’œil, ce n'est pas vraiment visible.

C’est après avoir mis en place les fixations que l’on se rend compte que sur deux attaches, l’angle du panneau est très légèrement plus haut que prévu, empêchant ainsi de pouvoir bien le fixer. Il va donc falloir légèrement meuler l'attache pour tricher un peu. Pas le choix.

Fixation Unifix
Un léger écart qui nécessite une petite adaptation

Si notre panneau avait été moins large, on aurait pu rester plus au centre, et ainsi ne pas avoir cette difficulté. Autre solution, utiliser des plaques en aluminium que l'on viendrait coller sur les parties ondulées et sur lesquelles on viendrait placer nos fixations. Cela a cependant deux inconvénients: la surface collée est alors encore moins importante, et en relevant le panneau, la prise au vent est supérieure. Pour autant, le panneau aurait été mieux ventilé, permettant ainsi une (légère) meilleure production.

A noter que placer un panneau à l'horizontal n'est pas optimum pour la production solaire. Idéalement, des fixations permettant d'orienter le panneau à 30 ou 45° lorsque le van est à l'arrêt auraient été préférables. Uniteck prépare une gamme le permettant, myshop-solaire qui nous a fourni les produits nous ayant déjà montré un exemple d'installation.

Nous avons ensuite raccordé via des connecteurs MC4 à sertir le panneau et fait passer le tout par le toit du van en direction du chargeur solaire.

Installation du kit dans le van

Nous avons décidé de placer nos éléments électriques sous les sièges passagers avant. Cela représente plusieurs avantages. D’une part, on stocke tout au même endroit, et on ne vient pas encombrer la cellule du van avec ces éléments techniques. D’autres part, on se retrouve également au plus prêt de la batterie 12V du véhicule, et sachant que nous allons également utiliser la recharge par l’alternateur, on évite ainsi de faire passer de gros câbles dans le van. Par ailleurs, le van n’étant pas encore aménagé, on dispose déjà de cet emplacement tout prêt. A noter que certains placent les batteries sous le lit, souvent au niveau du passage de roues. Ce choix a notamment été motivé au départ par le risque de dégagement gazeux des batteries. Notre partenaire nous a cependant informé que les batteries GEL ou AGM actuelles étaient de type VRLA, c 'est à dire étanche. Pas de risque donc.

La batterie est clairement celle qui va occuper le plus de place. Nous avons décidé de lui en laisser suffisamment, car selon le modèle, la technologie et la puissance, la taille diffère. Dans notre cas, notre batterie auxiliaire Powerbrick Lithium LifePO4 de 100 Ah est très compacte puisqu'elle affiche des dimensions de 260 * 168 * 212 mm (merci le Lithium). Mais si nous désirons augmenter la capacité, ou même la remplacer par une batterie au plomb, cette place disponible ne sera pas de trop. Par ailleurs, cela permettra une meilleure ventilation.

La batterie est donc située sous le siège du milieu, maintenue au sol à l’aide de cales en bois, et d’une sangle qui la retient contre la structure du siège pour éviter quelle ne se promène.

Installation du régulateur de charge MPPT et du chargeur booster

Nous avons fait le choix de produire notre énergie à partir du panneau solaire et via l'alternateur du véhicule. Nous avons ajouté deux autres appareils, facultatifs, mais chaudement recommandés pour la garantie de la batterie, à savoir un Battery Protect qui va couper les consommables lorsque la batterie auxiliaire est trop déchargée, ainsi que le BMV pour consulter l'état de la batterie (consommation, recharge,..) sur lequel on va ainsi brancher les éléments qui rechargent et déchargent la batterie. Ce petit appareil va ainsi être central à toute l'installation.

Pour la recharge, deux appareils sont nécessaires dans notre cas (alternateur, panneau solaire). Nous les avons installés verticalement comme préconisé par le fabricant, sur une planche fixée entre les deux places, tout comme la boite à fusible, le BMV et le Battery Protect. 

Le schémas global d’installation est le suivant:


Schéma global installation électrique dans le van
Schéma d'installation du chargeur Orion, chargeur solaire MPPT, BMV et battery Protect et batteries

Sur la photo, on retrouve donc le chargeur Orion qui va utiliser l'alternateur qui est raccordé à la fois à la batterie du véhicule (via un fusible 65A), et à la batterie auxiliaire (via un autre fusible) qu’il va venir recharger. On retrouve également le chargeur solaire MPPT sur lequel le panneau solaire est raccordé. Ces deux chargeurs sont tous deux branchés sur le BMV via le pôle négatif, ce dernier étant lui-même raccordé à la batterie Lithium Power Brick.

En sortie positive de la batterie, on retrouve la boîte de fusibles (des 65A) qui vont protéger le chargeur MPPT, le chargeur Orion (sur la partie qui va à la batterie Lithium), et le Battery Protect qui va couper la consommation d'énergie si la charge de la batterie devient trop faible, afin d'optimiser sa durée de vie.

Le branchement est simple: d’un côté l’alimentation positive qui provient de la batterie et de l'autre les consommables en passant par une boite à fusibles basique, sur laquelle nos différents équipements électriques seront branchés.  Le pôle négatif de la boîte à fusible est quant à lui branché sur la sortie du BMV “charge & load”.

Pour faciliter l’installation et surtout la maintenance pour plus tard, nous avons étiqueté et identifié les câbles permettant ainsi de connaître la polarité de chacun.

Batterie Lihtium, Chareur Orion, BMV et boite à fusibles
Batterie Lihtium, Chareur Orion, BMV et boite à fusibles

Chargeur solaire, battery Protect
Chargeur solaire, battery Protect

Pour synthétiser, on a:

Recharge:

Batterie véhicule / alternateur -> Chargeur Orion -> BMV -> Batterie Lithium
Panneau solaire -> Chargeur solaire MPPT -> BMV -> Batterie Lithium

Décharge:

Batterie Lithium -> BMV (pôle -) / Battery Protect (pôle +)-> consommateurs (lampes, frigo 12v, prises,...)

Configuration des différents appareils 12V: régulateur MPPT, moniteur,...

Nos 4 appareils sont équipés du Bluetooth. Pas forcément indispensable à l’utilisation (on le verra plus tard lors des tests), en revanche pour la configuration, cela simplifie grandement la tâche. Il suffit de récupérer l'application sur le store Android ou Apple. Heureusement, une seule application est suffisante pour piloter toute la gamme de produits Victron.

Les appareils sont reconnus sans difficultés, tandis que le code PIN par défaut est 000000 (il est indiqué sur l'appli mais... nous ne l'avions pas vu).

Selon les appareils, pas mal de paramètres peuvent être configurés, certains assez techniques. En effet, selon le type de batterie, la charge ne doit pas être la même, tout comme le niveau de décharge acceptable. Pour autant, là aussi, en suivant les guides fournis, la configuration prend tout au plus 15 à 20 minutes. On peut facilement la faire sans réellement comprendre pourquoi. Pour autant, il vaut mieux tout de même chercher à comprendre les impacts et les raisons pour mieux connaître son installation.

En conclusion

L'installation de tous ces appareils n'est pas spécialement compliquée. Bien sur, plus on ajoute d'éléments, plus le nombre de câbles augmente. Mais au final, avec le guide fourni par myshop-solaire et un peu de réflexion, il n'y a rien de bien compliqué.

Seule l'installation du panneau solaire photovoltaïque qui va capter les rayons du soleil a été plus sujette à quelques questions existentielles. Si le raccordement est on ne peut plus simple, en revanche, sa taille couplée à notre toit ondulé nous a forcé à changer non plans.

Si cela peut paraître compliqué au premier abord, en réalité, dès que l'on comprend le but de chaque appareil, les potentielles difficultés s'effacent. A noter que pour ne pas faire d'erreur, nous avons fait un test de branchements avant de tout monter sur ou dans le van.

A noter que cette installation n'a aucun impact lors de la visite du contrôle technique et que vous pouvez aussi raccorder le panneau solaire de votre van à votre installation électrique à domicile.

Notre équipement solaire

L'équipement présenté ici, à été fourni à notre demande par myshop-solaire, et étudié selon les besoins indiqués. Voici la liste des équipements et leur prix:

- Panneau solaire LG Back-Contact 440W Neon R (425 € TTC)
- Régulateur de charge Victron Energy SmartSolar MPPT 100/30 12/24V (234 €)
- Chargeur Orion TR Smart non isolé DC-DC 12V/12V 30A 360W (235 €)
-Contrôleur de batterie Victron Energy BMV 712 Smart
- Victron Energy Battery Protect Smart 65A (62,20 €)
- Fixations UNIFIX C40 (95 €)
- Accessoires divers (fusibles, câblage, coupe-circuit, passe-toit, boite à fusibles, etc.)
- Batterie PowerBrick+ Pro LifePO4 12V - 100 Ah (1062 €)

Budget global: 2 800 €

Retrouvez également notre article sur la réalisation de l'isolation de notre van et sur le choix des matériaux isolants.

Les questions les plus posées

Quelle puissance de panneau solaire pour un camping-car ?

Tout dépend de votre consommation à bord. Cependant, il parait opportun de choisir un panneau puissant (au delà de 400W) afin de limiter l'utilisation de la batterie ou d'optimiser son temps de recharge, surtout si vous utilisez votre camping car en hiver.

Comment brancher 2 panneaux solaires sur un camping-car ?

Vous pouvez brancher deux panneaux solaires en série. Attention cependant à vérifier que votre onduleur accepte la puissance maximale cumulée des deux panneaux ainsi que la tension.

Quels sont les meilleurs panneaux solaires pour un camping-car ?

Il est recommandé de choisir des panneaux solaires monocristallins, moins sensibles aux zones d'ombre que les polycristallins. Ensuite, choisissez un panneau assez puissant (400W par exemple) pour optimiser la recharge de la batterie. Nous déconseillons les panneaux souples plus fragiles, plus chers et moins puissants.

Quelle batterie pour panneau solaire 100w camping-car ?

Pour des panneaux de faible puissance, une petite batterie de 40kWh sera suffisante, si possible au Lithium pour pouvoir utiliser 80% de sa capacité. Pour autant, il faudra être économe en énergie.

Quel est le prix d'un panneau solaire pour camping-car ?

Le prix d'un panneau solaire oscille entre 100 et 450 € selon la marque et la puissance. Il est inutile de prendre des panneaux solaires "camping-car". Ceux-ci sont plus chers, et sont identiques aux autres si ce n'est leurs dimensions.


Version Desktop - 1678-1721-11174-planeterenault-amp0-device-28954468