Accueil >  Thématiques  >  Aménagement d'un van  > 

Thule EPOS: notre test du porte-vélo haut de gamme

Les beaux jours tardent à arriver, mais pourtant, ils seront bientôt là. L’occasion de commencer à penser aux vacances et aux sorties en vélo. Nous avons ainsi pu tester le nouveau porte vélo haut de gamme de Thule.
Thule EPOS: notre test du porte-vélo haut de gamme
Par le 14/05/2024

Équipementier suédois connu et reconnu dans le domaine de l’automobile, la marque Thule n’est plus à présenter, notamment dans le domaine du loisir ou du camping-car que ce soit pour les barres ou coffres de toit,  les auvents, les porte-vélos, etc.

Présenté il y a un an et commercialisé depuis quelques mois déjà, notre sujet du jour, l’EPOS, est un porte-vélo qui vient se placer au-dessus du Thule EasyFold XT. Modèle premium par excellence, l’EPOS reste un équipement cher avec un prix public de 1 119,95 € pour la version 2 vélos et 1 219,95 € pour la version 3 vélos. Mais en a t-on pour son argent ?

Sur le toit, sur le hayon ou sur un attelage le porte vélo laisse le choix

Avant de s'attarder sur l'EPOS, prenons quelques instants pour découvrir les différentes possibilités pour choisir un porte-vélo. Plusieurs systèmes existent: installation sur le toit via l’utilisation de barres, sur le hayon ou sur un attelage. Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients. 

L’installation sur le toit, outre un accès peu aisé et donc peu pratique, provoque une grosse prise au vent, avec à la clé un excès de consommation. Elle nécessite également de disposer de barres de toit. En revanche, ce type de dispositif est peu coûteux même s’il faut compter le prix des barres de toit. Avec des véhicules de plus en plus haut, et la généralisation de vélos électriques lourds, ce type de porte-vélo tend à se raréfier car l'installation est fastidieuse.

Le porte vélo sur le hayon s’avère plus pratique. Pour autant, tous les modèles ne sont pas compatibles selon la voiture. En outre, l’accès au contenu du coffre est compliqué voire impossible, et selon le porte vélo, le véhicule peut se retrouver abîmé par les frottements.

Enfin, l’installation sur un attelage, bien que plus cher, et nécessitant obligatoirement une “boule”, offre le meilleur compromis. Compatible avec tous les véhicules pouvant être équipés d’un attelage (la quasi totalité hormis certains véhicules électriques comme une Zoé), il permet également d’accéder au contenu du coffre, tandis que l’installation des vélos est clairement (et de loin) la plus simple. Le Thule EPOS fait donc partie de cette catégorie.

Une utilisation très simple grâce à ses bras télescopiques et sangles intégrées

L’EPOS se distingue de la plupart des modèles par sa facilité d’utilisation grâce notamment à l’absence d’arceau central au profit de deux ou trois (selon la capacité de charge) bras télescopiques. Plutôt léger (18 à 22,7 kg), il est également totalement repliable, permettant de limiter la place prise pour le stockage (91 x 27 x 75 cm).

Le Thule EPOS une fois replié
Une fois replié, le Thule EPOS ne prend pas beaucoup de place

Notre version (2 vélos) accepte un  poids total de 60 kg, largement suffisant pour accueillir deux vélos électriques. Dans ce cas, étant donné le poids des vélos, Thule propose également une rampe d’accès en option. Attention cependant à vérifier le poids vertical maximum autorisé par votre attelage (lettre S sur la plaque d'identification de ce dernier).

Pour fixer les vélos, tout est inclus avec le porte vélo. Des sangles en plastique TPE renforcé par une tige métallique sont en effet intégrées notamment pour accrocher les roues, tandis qu’un bras télescopique se déploie pour venir se fixer au cadre. Grâce à une tête qui tourne sur elle-même, elle peut ainsi venir se fixer sur n’importe quelle partie du cadre, et ce, quelle que soit la géométrie du vélo.

Thule EPOS déplié

Nous l’avons notamment testé sur des vélos classiques, en 24, 26, 27 et 29 pouces principalement des VTT. Attention cependant au passages de câbles (dérailleurs et freins) sur certains vélos qui peuvent gêner. Dans ce cas, il vaudra mieux aller s’arrimer sur une autre partie du cadre ou passer sous ces câbles pour éviter de rayer le cadre.

Arrimage Thule EPOS

Lors de notre essai, nous l’avons installé sur le van que nous avons aménagé. Bien sur, avec ses portes battantes, la fonctionnalité permettant d’abaisser le porte vélo via une pression sur le bas du porte vélo n’est pas la plus intéressante car le bas de la porte vient se heurter (de peu) au porte vélo. En revanche, sur une berline, l’intérêt est indéniable. Car devoir retirer le porte-vélo pour accéder au coffre, est quand même peu pratique. 

Thule EPOS
Le Thule EPOS n'est pas forcément le plus adapté sur un van

Dans notre cas, il est totalement possible de retirer le porte-vélo, sans pour autant retirer les vélos. Soyons honnête, il vaut mieux être deux, et le système n’est pas prévu pour, mais cela fonctionne finalement assez bien en se glissant entre le premier vélo et le véhicule afin d'accéder à la poignée de maintien.

Manipuler ce porte vélo se révèle assez simple. Certes, les 17,1 kg de la fiche technique requiert tout de même un peu de biceps, mais cela reste facilement manipulable.

L’installation sur la boule d’attelage est assez simple. Le porte-vélo se stabilise seul, ne reste alors qu’à baisser sur la poignée. Là par contre, il faudra faire preuve de quelques efforts puisqu’il faut appliquer un poids de 47 kg. Accessible pour un homme, nous avons fait le test avec une femme peu sportive qui a également réussie l’épreuve. C’est d’ailleurs plus facile en relevant légèrement le porte-vélo.

Autre avantage de l’EPOS, il est possible de retirer chaque vélo indépendamment grâce à un espace entre chaque vélo de 25 cm. Revers de la médaille, il nécessite ainsi un peu plus de 50 cm supplémentaires à prendre en compte au moment de stationner. Et comme le radar de recul voire, la caméra sont alors inopérants, vaut mieux être attentif.

Le modèle dispose également de trois serrures de sécurité manipulables avec la clé fournie. La première pour bloquer l’installation sur la boule, les deux autres (dont il faut appuyer sur la clé pour faire tourner la serrure (indication non présente dans la notice) pour chaque bras, qui vient bloquer la sangle. Même si cela reste de la petite serrure (nous n'avons cependant pas essayer de la forcer), elle vient décourager les passants. En revanche, elle ne fera pas long feu avec un "pro". Par sécurité, il est malgré tout toujours possible de rajouter un antivol, lui aussi loin d’être inviolable à moins d’y mettre le prix (la marque en propose un en option).

Serrure sur Thule EPOS

Enfin, pour la plaque, deux pattes en plastique permettent de facilement la fixer ou la retirer. Attention cependant à ne pas les perdre une fois retirés.

Qualité de fabrication et durée de vie: un sans faute… ou presque

Pour le tester, nous avons roulé pendant plus de 1 500 km sur les routes de France et d’Espagne. Que ce soit sur autoroute (merci aux autoroutes espagnoles gratuites !) à 120 / 130 km/h ou sur les petits axes aux routes plus abîmées (surtout en France), nous n’avons jamais eu besoin de resserrer les sangles. Une fois fixés, les vélos ne bronchent pas.

Avec nos VTT aux pneus larges, les roues restent bien en place dans le rail prévu à cet effet. Avec un vélo de route, il est possible que la roue soit plus à même de bouger un peu. Mais grâce aux sangles intégrées, elle n'ira pas bien loin.

Installation VTT sur Thule EPOS

Côté durée de vie, la qualité de fabrication est bien là. Les plastiques transpirent la qualité, de même que les sangles ou encore les parties métalliques. Par ailleurs, presque tous les pièces peuvent être remplacées. Les tarifs ne sont d’ailleurs pas excessifs, la pièce la plus chère étant les feux (110 € l’unité).

Mais, car il y a un mais vraiment dommageable, dans les faits, seules les petites pièces peuvent être remplacées. En effet, les bras télescopiques tout comme les supports dans lesquels viennent se loger les roues des vélos ne sont quant à eux pas proposés. Vraiment dommage ! D'autant que c'est quand même la base d'un porté vélo. En cas de marche arrière mal maitrisé ou de touchette avec un véhicule, le porte vélo sera alors bon pour la poubelle !

Faisceau électrique, branchement et accessoires

Par défaut, l’EPOS dispose d’une prise en 13-pin, un connecteur classique de nos jours. Si vous disposez d’une prise en 7-pin, un adaptateur est proposé par la marque. Et même si on peut regretter que pour le prix réclamé il ne soit pas fourni, bonne nouvelle malgré tout, il n’est pas plus cher que chez n’importe quel revendeur auto, autour de 10 €.

Outre cet adaptateur, Thule propose de nombreux accessoires (que nous n’avons pas testé) comme:

  • une housse de protection avec poignée de transport
  • un troisième feu stop
  • des adaptateurs pour Fatbike
  • une rampe d’accès
  • un antivol développé avec ABUS
  • support pour réparation de vélo

Un petit mot au sujet de ce dernier: affiché à 59,95 €, il permet de transformer le porte-vélo en support de réparation. Il suffit ainsi d’installer le porte vélo sur attelage,  et de le basculer à l’aide de la pédale prévue à cet effet. Ingénieux et pratique, même si pas forcément indispensable.

En conclusion, le Thule EPOS est vraiment un excellent produit, très pratique à l’usage. Malheureusement, son prix élevé le réserve forcément à une clientèle aisée ou désireuse de s’acheter un produit prévu pour un usage très régulier voire intensif.

Fiche technique porte vélo Thule EPOS:

Prix public conseillé:  1 119,95 €
Existe pour 2 ou 3 vélos
Poids maximal autorisé: 60 kg
Poids: 17,1 kg
Connecteur d’alimentation: 13 broches
Dimensions une fois replié: 69 x 27 x 73 cm
Dimensions déplié:  69 x 126 x 22 cm
Distance entre vélos: 25 cm

Avantages du Thule EPOS

Facilité d’utilisation avec ses bras télescopique
Permet l’ouverture du coffre
Stockage et transport facilité

Inconvénients du Thule EPOS

Prix
Pas d’adaptateur pour faisceaux à 7 broches fourni
Bras télescopiques non disponibles en SAV


Version Desktop - 1678-1721-12125-planeterenault-amp0-device-602103788