Accueil >  Thématiques  >  Vie automobile  > 

Le contrôle technique, une obligation pour tout automobiliste

Tous les propriétaires de voitures le savent, tôt ou tard, leur véhicule est amené à subir un contrôle technique tous les deux ans pour les véhicules de tourisme et tous les ans pour les utilitaires.
Le contrôle technique, une obligation pour tout automobiliste
Par le 09/09/2022

Cette mesure instaurée en 1992 est une nécessité de première importance qui leur permet de pouvoir circuler sur les routes. Quelles sont les questions à se poser et quels sont les éléments à connaître à propos du contrôle technique automobile ? On vous en apprend un peu plus sur le sujet.

Pourquoi le contrôle technique a-t-il été mis en place ?

Beaucoup diront que le contrôle technique automobile a été mis en place pour que l'État récupère de l'argent. On ne peut pas leur donner entièrement raison, même si on peut reconnaître que le contrôle technique est un business bien lucratif. Pour vous en apporter la preuve, laissez-nous vous rappeler que chaque année en France, près de 25 millions de contrôles techniques sont faits. Au moins, grâce à tous ces contrôles, le secteur se porte bien en termes d'emplois…

Mais, revenons aux choses sérieuses. Dans les années quatre-vingt, l'État s'est rendu compte à la suite de différents rapports que le nombre d'accidents de la route était grandissant et que pour une bonne partie d'entre eux cela s'expliquait par le mauvais état des voitures qui circulaient. Pour remédier à ce souci, l'État a donc décidé de mettre en place un contrôle technique en 1985 et à partir de 1992, il a pris plus ou moins sa forme actuelle. À l’époque déjà, il comprenait plus de 100 points de contrôle. Aujourd'hui, le contrôle technique compte près de 130 points de contrôle qui concernent différents points de sécurité, ainsi que la pollution engendrée par le véhicule.

Quand doit être effectué le contrôle technique automobile ?

La loi dit qu'il faut faire réaliser son contrôle technique tous les deux ans pour les véhicules de plus de 4 ans. Les possesseurs de véhicules neufs, peuvent quant à eux, attendre 4 ans, avant de passer leur premier contrôle technique. Pour les véhicules qui n'ont pas répondu favorablement aux exigences du contrôle technique, un délai de deux mois pour une contre  visite leur est accordé pour effectuer les réparations nécessaires.

Lorsque le véhicule est jugé apte à la circulation, à l'issue du contrôle technique, une vignette à coller sur le pare-brise est attribuée au conducteur qui l'autorise à prendre la route. Dans le même temps, la date du contrôle ainsi que la fin de validité d'autorisation de circulation y sont indiquées, ainsi que sur la carte grise.

Comment réussir un contrôle technique ?

Route

Pour s'assurer de réussir un contrôle technique, il n'y a pas de meilleure solution que d'entretenir sa voiture et de vérifier régulièrement certains éléments de base comme les freins, les pneumatiques, les feux ou encore les équipements intérieurs de la voiture (ceintures de sécurités, etc.).

Attention également aux voyants du TDB (airbags, antipollution, etc.) qui vont provoquer à coup sur une contre-visite même s'il s'agit d'un simple problème de capteur. Même chose pour des éléments secondaires comme le klaxon...

Il est important également de ne pas négliger le pot d'échappement afin de respecter les émissions de CO2 et d'éviter les risques de pollution. Il existe un autre contrôle, le contrôle anti pollution, auquel sont soumis certains véhicules. Cela concerne les véhicules utilitaires légers (VUL) de plus de 4 ans dont le poids total avec charge est inférieur ou égal à 3.5 tonnes.

Quels sont les risques à circuler sans contrôle technique ?

Il faut savoir qu'il est interdit de circuler sans contrôle technique valable. Tout contrevenant pris en infraction s'expose aux risques suivants :

  1. Il risque une amende forfaitaire de 135 € (sachant que le prix moyen d'un contrôle technique est autour des 85 €).
  2. Il risque une immobilisation de son véhicule.
  3. Il risque de se voir confisquer la carte grise.

Avec beaucoup de contrôles, notamment sur la vitesse ou encore le stationnement, il serait dommage de payer une nouvelle contravention pour un contrôle technique...


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.