Accueil >  Thématiques  >  Pneumatiques  > 

Le Goodyear Vector 4Seasons à l'essai

L’hiver est là et bien là avec ses froides températures et les premiers flocons qui sont arrivés même dans le sud de la France. L’occasion de tester le dernier né de la gamme Vector 4Seasons de Goodyear.
Le Goodyear Vector 4Seasons à l'essai
Par le 21/01/2021

Le Vector 4Seasons est un pneumatique 4 saisons qui vient concurrencer directement le Michelin Cross Climate ou encore le Nokian Weatherproof que nous avons déjà essayé par le passé. Comme ces deux derniers, il bénéficie du marquage 3PMSF représenté par une montage et un flocon sur le flanc du pneu qui permet notamment de rouler en toute légalité lorsque le pneu hiver est imposé. Si en France, rien n'est imposé en la matière (pour le moment…) en revanche, dans certains pays plus au nord où les températures sont souvent basses, c’est le cas. Les automobilistes doivent alors changer leurs pneumatiques deux fois par an, avec à la clé, un coût autour des 150 € au total dû au montage et démontage.

Au contraire de 4 Saisons "classiques”  (qui tendent à devenir plus rares) ce pneumatique présente donc l’intérêt de pouvoir être utilisé à tout moment dans l’année. En hiver, leurs performances sont sans commune mesure bien supérieure à un pneu été, tandis que leur utilisation en été ne pose pas de problème particulier. Un pneumatique parfait sur le papier en somme.

C’est la raison pour laquelle, depuis quelques années, les pneumatiques 4 Saisons connaissent un vrai boom des ventes. Les manufacturiers investissent fortement dans ce domaine qui semble petit à petit avoir les faveurs des clients de part leur homogénéité contrairement aux anciennes générations qui ne pouvaient prétendre aux mêmes homologations.

Le Vector 4Seasons Gen3, plus économe en carburant, mais plus bruyant

Le Vector 4Seasons existe depuis quelques années déjà chez Goodyear. Si celui qui est dénommé Gen2 est encore largement diffusé en France, la Gen3 qui vient de sortir s'améliore sur certains critères tandis qu'il perd des points sur d'autres.

Entre celle-ci et la précédente génération (que nous avons testé), Goodyear a notamment amélioré sa gomme pour améliorer son comportement global comme la conduite sur sol mouillé (traction et freinage) même, si, sur notre dimensions la note B reste identique. En revanche le niveau sonore augmente au passage de 68 à 72 db toujours selon l’étiquetage officiel. 4 db cela parait peu, mais dans les faits, cela ce n'est pas si anodin.

Clairement, ces résultats le placent ainsi très proche sur le papier du CrossClimate de Michelin qui affiche exactement ces résultats. Un repositionnement un poil marketing donc. Pour autant, l’étiquetage est très imparfait, en faisant l’impasse sur bien d’autres caractéristiques pourtant essentielles.

Pour parvenir à proposer des performances honorables en été, tout en étant homologué pour l’hiver, les manufacturiers doivent forcément faire des compromis, il n’y a pas de mystère. Ces compromis se ressentent sur les performances globales. En gros, ce produit sera forcément moins performant qu’un pneumatique été pendant la période chaude, tandis qu’en hiver il n’égalera que rarement son homologue “hiver”.

Petit à petit, les écarts se réduisent cependant. Pour améliorer son pneumatique,  Goodyear a conservé une structure de gomme directionnelle qui offre généralement de meilleurs résultats sur sol enneigé comparé à une structure asymétrique. C’est d’ailleurs également le choix effectué par ses principaux concurrents. Sur la 3ème génération, les rainures latérales, élargies, rejoignent le centre du pneumatique afin d'améliorer l'évacuation de l'eau contrairement à la génération précédente, expliquant probablement la différence de caractéristiques avec la Gen2, tant en termes de bruit que de comportement sur sol mouillé.

Goodyear Vector 4Seasons Gen3
Le 4Seasons Gen3

Goodyear 4Seasons Gen2
Le même, en Gen2

La version Gen3 n'étant pas encore disponible sur toutes les dimensions, notre essai a porté sur la version Gen2.

Étant donné les températures actuelles, nous nous sommes concentrés sur le comportement sur sol sec, mouillé, et enneigé par une température qui tournait entre 5 et -8°, une fenêtre de “tir” idéale pour ce type de pneumatique.

A noter que comme l'a révélé Que Choisir, les performances des pneumatiques peuvent varier d’une dimension à une autre et selon le type de véhicule. Sur des SUV, ces pneumatiques se révèlent souvent bien moins performants que sur une berline. Notre essai s’est donc porté sur la monte 225/50 R17 98V sur une Laguna Coupé.

Un comportement homogène, mention spéciale sur la neige

Sur la route, en toute occasion, sans égaler des pneumatiques spécialisés, le Vector 4 se révèle assez homogène avec un comportement fidèle quel que soit le type de conduite. 

Sur sol enneigé, le conducteur bénéficie d’une excellente motricité et d’un excellent contrôle de la direction, à condition de respecter certaines règles inhérentes à la conduite sur neige. Mais même sans cela, en conduisant comme un citadin perdu à la montage, c’est à dire en freinant fort, ou en freinant en plein virage, la voiture va bien sûr largement élargir l’angle de braquage, mais sans tirer droit sans aucun contrôle. Très rassurant, la conduite sur neige est alors quasiment un jeu d’enfant. On sait que l’adhérence reste très limitée, mais à tout moment, on reste maître de son véhicule. Même chose en traction où en dosant bien l’accélérateur, la voiture grimpe ou avance sans problème.

Innovations Goodyear Vector Gen 3
Le Vector 4Seasons Gen 2 et Gen 3 fait appel à des technologies similaires

Inutile de rappeler que faire la même chose avec des pneumatiques été est juste impossible et nécessite de monter des chaînes, là où le Vector 4Seasons permettra de rouler sans problème, à une allure réduite cependant.

Probablement le meilleur sur route mouillée, en retrait sur sol sec

Sur sol mouillé, qui est quand même l’un des objectifs n°1 de ces pneumatiques, Goodyear prend clairement la main. Les différences se jouent lors d'un freinage sur 1 voire 2 mètres, mais 1 ou 2 mètres, sur une distance de freinage de moins de 40 mètres, cela représente déjà beaucoup.

Même si nous n’avons pas effectué de mesures précises validées par un organisme officiel, notre ressenti est qu'autant sur sol mouillé il se débrouille très bien, autant, il reste un poil inférieur lors d’un freinage sur sol sec face à un CrossClimate par exemple, que nous avons pu comparer, sur un véhicule différent cependant.

En cause, la structure et la composition du pneumatique , qui en voulant améliorer l’adhérence sur sol mouillé ou enneigé, doit faire appel à une gomme plus tendre et des dispositifs techniques spécifiques pour ce type de sol. Cette différence risque également de s'accroître à mesure que la température augmente, en été donc.

Au niveau du confort offert, on relève tout de même un volume sonore supérieur à ce que l’on peut avoir sur un pneumatique plus classique.  Le ronronnement continu du frottement du pneu sur la route se révèle à haute vitesse un poil décevant et, toute proportion gardée, fatiguant, bien qu’au niveau de ses concurrents directs.

Reste un argument sur lequel il est bien trop tôt pour s’avancer, celui de la longévité. Un pneumatique hiver disposant de gommes tendres aura tendance à s’user prématurément en été. Sur ce sujet, nous ferons régulièrement des points d’étapes précis afin d’évaluer l’autonomie que l’on peut en espérer. Sur le Nokian il y a plus de 4 ans, nous pouvions raisonnablement tabler sur 35 000 à 40 000 km sur les roues motrices. Un score relativement correct mais bien inférieur au CrossClimate qui revendique selon les chiffres officiels 10 à 12 500 km de plus que ce dernier.

Au final, ce Vector 4Seasons se révèle être un pneumatique vraiment très homogène et polyvalent, offrant une très bonne tenue sur la neige -suffisante en tout cas pour circuler en toute sécurité- que ce soit en traction ou en freinage, et une bonne tenue de sol mouillé, et ce, même quand le sol dépasse les 7°. En revanche, il semble un peu pécher sur sol sec par rapport à ses concurrents, un écart qui, fort logiquement, se creuse encore si on le compare à un pneumatique été. Il faut bien faire des compromis pour arriver à une telle homogénéité.

Nous tenons à remercier chaleureusement le garage automobile Cris Car’s de Pourrières dans le var, pour leur accueil et le montage de nos 4 pneumatiques.  

Crédits photos: Goodyear


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif Version Desktop - 1678-1679-10538-planeterenault-amp0-device-165952545