Accueil >  Thématiques  >  Pneumatiques  > 

Michelin Uptis, la future génération de pneumatiques sans air

Bien que moins en vue, le secteur du pneumatique tout comme celui de l'automobile, investit des sommes importantes dans la recherche et développement pour proposer de nouveaux produits. Le pneumatique sans air devrait être de ceux là.
Michelin Uptis, la future génération de pneumatiques sans air
Par le 15/03/2022

Dans la course à l'innovation, après le pneumatique 4 saisons de nouvelle génération homologué pour la conduite en hiver, le pneumatique sans air devrait être la réelle nouveauté dans les années qui viennent. Dans cette course à l'innovation, de nombreuses marques comme Michelin, Goodyear ou encore Hankook développent ainsi une future génération de pneumatiques sans air. Michelin a d'ailleurs présenté un prototype de pneu increvable il y a deux ans et demi lors du salon Movin'On dédié à la mobilité durable.

A première vu, l'intérêt pour le client semble limité, car dans un pneumatique, ce n'est pas l'air qui coûte cher... Par contre, dans le cadre d'une démarche plus durable Michelin cherche à proposer des produits qui réduisent l'impact sur l’environnement. Selon une étude réalisée par la marque française parmi un échantillon de 135 000 pneus, 8% seraient mis au rebut chaque année suite à une usure irrégulière entraînée par une mauvaise pression et 12% le seraient suite à une crevaison . Logique quand on sait que la plupart du temps, la réparation nécessite désormais de démonter puis remonter le pneumatique, entraînant donc de payer le tarif du montage des pneus. Si le pneu a déjà entamé sa seconde partie de vie, il devient alors parfois plus judicieux d'un point de vue économique -moins pour la planète- d'en profiter pour changer la paire.

Avec le nouveau pneu sans air de la firme de Clermont-Ferrand, ce genre de cas n’existera plus, réduisant ainsi massivement les déchets.

X Tweel, une technologie sans air déjà existante chez Michelin

Michelin travaille sur cette technologie depuis quelques années. Elle existe même déjà dans sa gamme baptisée X Tweel pour des véhicules spécifiques qui roulent à basse vitesse.

Pour pouvoir se passer d'air, le pneumatique de Michelin fait appel à une structure très différente d'un pneu classique. Désormais, c'est la structure interne qui va devoir supporter le poids de la voiture grâce à une structure porteuse souple en composite verre-résine (CVR) avec des lamelles qui gèrent la déformation du pneu selon la sollicitation de ce dernier.

Différentes versions possibles: été, hiver, neige ou 4 saisons

Pour sa conception, la marque Michelin a fait le choix d'une bande de roulement indépendante de la structure interne, ce qui lui permettra de proposer comme actuellement, un pneu hiver, un pneu 4 saisons Crossclimate, ou été selon le besoin. On peut donc imaginer que toute la gamme de la firme clermontoise soit convertie au airless.

Le nouveau pneu Michelin increvable sur les routes vers 2025

Michelin développe actuellement son nouveau pneumatique en collaboration avec General Motors. Le premier modèle à en être équipé pourrait donc bien être la future Chevrolet Bolt EV prévue pour 2025, même si du côté de chez Michelin, on nous indique qu'actuellement, aucun modèle n'a été désigné.

Dans un premier temps, seuls des modèles sortis d'usine en seraient équipés, car son comportement nécessiterait un réglage spécifique du châssis. On peut ensuite imaginer que d'autres modèles y feront appel avant que Michelin ne propose son pneumatique au détail chez les revendeurs.

Chevrolet Bolt et pneu Uptis

De son côté, son concurrent Goodyear annonce plutôt 2030 pour son pneumatique airless.

A quel prix ?

A plus de 3 ans de son arrivée sur le marché, il est encore trop tôt pour positionner le tarif de cette nouvelle génération de pneu Michelin. Pour autant, on peut facilement imaginer, que ce type de pneumatique étant amené à être plus durable, son remplacement devrait être bien plus coûteux. On peut d'ailleurs se baser sur le tarif de la gamme de pneus Michelin X Tweel qui est affichée à partir de 379 $ selon le site Michelin pour tenter d'estimer un tarif. Partant de ce postulat, sa future gamme dédiée aux voitures pourrait bien débuter autour de 250 € par pneumatique.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.