Accueil >  Gamme  >  Concepts-Cars  > 

Le concept-car Argos a 30 ans cette année !

En février 1994, Renault présente au Salon de Genève un étonnant concept-car dessiné par Jean-Pierre Ploué, père de la Twingo. Baptisé Argos, ce concept se présente sous la forme d’une barquette à 3 places.
Le concept-car Argos a 30 ans cette année !
Par le 24/01/2024

Après le concept Laguna de 1990, un superbe roadster tout de bleu vêtu, Renault renouvelle l’expérience quatre ans plus tard. Concept unique puisque seulement un exemplaire à été construit par les équipes de Renault sur la base d’une… Twingo, l’Argos est un roadster qui ne s’embarrasse pas avec le superflu. Pas de toit ni de pare-brise (ce dernier est remplacé par un saute-vent escamotable), une couleur brute, grise, celle des matériaux utilisés, l’acier et le composite. Et surtout, le concept pèse seulement 750 kg sur la balance.

Puisant son influence dans les travaux de l’architecte “Le Corbusier” à qui l’on doit notamment la Cité Radieuse à Marseille, l’Argos lui rend hommage puisqu’il affiche sur ses flancs l’inscription “Argos Esprit Nouveau”, en référence à la revue “Esprit Nouveau” consacrée à l’architecte français.

L’Argos propose tout de même quelques petites touches modernes comme les rétroviseurs qui sont rétractables au niveau des ailes et qui ne font leur apparition que lorsque le moteur est démarré ou encore les portes qui apportent également leur lot d’originalité puisqu’elles se glissent dans les ailes arrière pour libérer l’accès aux sièges avant.

Un petit moteur loin de l’idée que l’on se fait d’un roadster

Roadster Renault Argos 3 places

Si l’idée d’un roadster a de quoi faire rêver, en revanche, sous le capot, Renault se la joue modeste, très modeste même, avec le petit 1.2 Cléon-Fonte de 55 ch. et 90 Nm de couple. 

Un petit moteur qui s’explique par le fait qu’il s’agit de celui de la Twingo de l’époque. Et comme le châssis de l’Argos est celui de la Twingo, Renault a choisi la simplicité. Mais pour le rêve d’une belle mécanique, on repassera…

Du concept à la série

Bien que ce concept n’ait pas d’ambition quant à un éventuel modèle de série, on retrouve malgré tout bon nombre d'éléments dans de futurs modèles de série. On pense bien sûr au Spider, un roadster qui commence sa production fin 1995 qui pèse à peine plus que 900, très brut également et sans pare-brise (une version avec pare-brise sera cependant proposée par la suite). Cela ne vous rappelle rien ?

Spider Renault
Le Spider Renault, en version sans pare-brise reprend l'esprit de l'Argos

Le concept introduit également des éléments de style des Renault à venir. On retrouve notamment la forme du bouclier, avec la prise d’air centrale coupée en deux dans le sens de la largeur et les projecteurs antibrouillard ronds de part et d’autre, ou encore ce capot plongeant. Autant d’éléments que l’on retrouvera sur toute la gamme Renault quatre ans plus tard, et notamment sur la Clio 2.

Tableau de bord Renault Argos 1994

Quelques années plus tard, en 1998, alors que le Spider n’est plus, Renault renouvelle l’expérience, avec un un nouveau Roadster à 3 places, le concept Zo. Également brut en apparence malgré une technicité réelle, il restera pourtant un un énième concept qui ne donnera pas non plus naissance à quoique ce soit chez Renault.
 


Version Desktop - 1-9-11891-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1725309245