Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Le marché automobile français en très légère hausse en août 2022

Après plus d’un an de chute, le marché automobile français enregistre un léger rebond dans ses ventes avec une hausse de 3,8 % en août 2022, comparé à 2021. Comme prévu, la barre du million de véhicules neufs vendus n’est toujours pas atteinte.
Le marché automobile français en très légère hausse en août 2022
Par le 01/09/2022

Il aura fallu attendre exactement 14 mois avant que le marché automobile français stoppe l’hémorragie. En août, ce dernier a enregistré une hausse - certes très légère mais existentielle tout de même - de 3,8 %. Néanmoins, pour la première fois en 2022, et ce malgré un léger rebond, il s’est vendu moins de 100 000 véhicules neufs le mois dernier, comparé à août 2021. Sur les 8 premiers mois de l’année, le marché est en recul de 13,8 % et n’a toujours pas atteint la barre du million de véhicules neufs vendus, pourtant largement dépassée sur la même période en 2021. 

Peugeot et Stellantis loin devant le Groupe Renault 

Le Renault Captur dans le top 10 des ventes

Alors que Renault avait vu ses ventes augmenter en juillet dernier, la marque au losange a subi l’effet inverse en août, accusant une baisse de ses ventes de plus de 15% avec un total de 10 878 nouvelles immatriculations. Si Dacia limite la chute avec près de 10% de parts de marché et une hausse de ses ventes de 13%, le Groupe Renault termine le mois d’août en baisse de 4,60 % par rapport à août 2021. 

Dans le même temps, c’est Peugeot qui a su relever la tête le mois dernier. Après un recul de près de 10% en juillet, le Groupe Stellantis a bien réagi pour dépasser la barre des 30 000 unités écoulées en août, soit une augmentation de + 14,25 %. 

Au total, le Groupe Stellantis conserve la tête des ventes de véhicules particuliers neufs avec une part de marché de 33,58 %, soit presque 12 points de plus que son concurrent direct, le Groupe Renault. 

Une part du véhicule électrique et hybride qui stagne en 2022

Sur l’ensemble des 8 premiers mois de l’année 2022, la part de marché du véhicule électrique atteint 12,2 %, soit 0,1 point de plus qu’entre janvier et juillet dernier. Une part qui stagne légèrement malgré une offre de plus en plus variée. Si l’on compare avec 2021, c’est tout de même presque 20 000 véhicules électriques de plus qui ont été vendus. Pour rappel, la Mégane E-Tech était le véhicule électrique le plus vendu en juillet 2022 en France. En août, elle conserve sa place de numéro 1. Même chose pour l’hybride qui stage lui aussi. Ce dernier atteint une part de marché de 29,4 %, depuis le début de l’année. 

Sans grande surprise, les parts des véhicules thermiques sont en recul. -3,1 points pour l’essence, qui atteint les 37,7 de pdm à 366 335 unités, et -5,7 points pour la part du diesel, à 161 995 unités, contre 252 906 sur les 8 premiers mois de 2021. 

Le marché de l’occasion toujours dans le dur 

Pour le neuvième mois consécutif, le marché du véhicule d’occasion est en baisse. En août, ce dernier est en baisse de 15,9 % avec 364 535 transitions. Comme en juillet, les modèles d’occasions les plus récents souffrent le plus, et suivent logiquement la courbe des ventes de voitures neuves depuis le début de la pandémie de Covid-19. Les véhicules d’occasions âgés de plus de 10 ans accusent eux, une baisse de 9,2 %.

Le top 10 des ventes de véhicules neufs en France sur les 8 premiers mois de l’année 2022

1 - Peugeot 208 II / 57 668

2 - Renault Clio V / 40 814

3 - Dacia Sandero 3 / 39 944

4 - Citroën C3 III / 39 441

5 - Peugeot 2008 II / 33 224

6 - Renault Captur II / 31 407

7 - Peugeot 308 III / 28 418

8 - Peugeot 3008 II / 23 947

9 - Dacia Duster 2 / 20 964

10 - Renault Arkana / 19 600


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.