Accueil >  Groupe  >  Lada  >  Les modèles Lada

XRAY (2016)

Fin août 2012, Lada présente au Salon de Moscou, un concept-inédit crossover baptisé XRAY Concept, annonciateur d’un véritable renouveau du design du constructeur russe, désormais adossé au français Renault.
XRAY (2016)
Par le 15/03/2018

Ce style marque une véritable rupture avec ce que propose jusqu’alors Lada, en présentant quelque chose de véritablement moderne, comparable à tous ses concurrents, et qui montre clairement ses ambitions.

Les crossovers étant en vogue un peu partout dans le monde, ce concept prend donc la forme d’un véhicule plutôt haut, bodybuildé, mais surtout, assez proche d’un véritable véhicule de série, même si le constructeur se défend de vouloir lui donner une descendance.

Pourtant, deux ans plus tard, un nouveau concept, le XRay Concept 2 annonce clairement un véhicule de série à venir, qui sera commercialisé dès 2016.

Extérieurement,  le modèle Lada se montre sans gène, avec des feux arrière largement inspirés du Nissan Juke, et des flancs très travaillés qui viennent se prolonger sur les portes avant et arrière.

Lada XRAY

Basé sur la plate-forme B-Zéro de Dacia (Logan, Sandero, Lodgy, Dokker,…), le XRAY de série partage 50% de ses éléments avec le reste de la gamme du constructeur français, tel le système de freinage qui équipe les Dacia notamment.

Lada XRay arrière

Le XRay est ainsi assez proche techniquement de la Sandero, puisqu’il reprend également une bonne partie de la carrosserie, même si, au contraire du modèle Dacia, le XRay dispose de vitres de custode, augmentant la luminosité dans l’habitacle tout en lui procurant une ligne moins lourde. Enfin, les dimensions sont très légèrement différentes, avec notamment 8cm de plus en longueur grâce à un porte à faux augmenté.

De sorte, le volume de coffre est plus important (60 litres supplémentaires soit un total de 376 sous tablette) tandis que l’espace intérieur est strictement identique.

Le tableau de bord est plus travaillé et plus moderne que la Sandero, avec notamment un écran tactile place tout en haut du tableau de bord, entre les deux ouies d’aération. Le dessin général est résolument moderne, même si les plastiques durs sont légions.

Habitacle Lada XRAY

A défaut d’être spécialement modernes, les motorisations (uniquement essence) sont connues et éprouvées. On retrouve ainsi lors de sa commercialisation un 1.6 16v de 104ch, un second 1.6 de 114ch pour 155 Nm de couple d’origine Nissan (HR16) qui n'est plus proposé en 2018 ainsi qu’un 1.8 16v de 122ch et 170 Nm de couple à 3 700 tr/min, ce dernier pouvant recevoir une boite robotisée (dite AMT)  à 5 rapports ou une boite manuelle d’origine Renault (JH3).

Si ces blocs ne sont pas des foudres de guerre, avec un poids mesuré de près de 1 200 kg, le 0 à 100 est effectué en 10.4 sec avec le 1.8 (+2 sec en boite robotisée) et 11,7 sec avec le 1.6. Les consommations quand à elles sont de 7.4l / 100 km en cycle mixte pour le 1.8 (- 0.6l en boite robotisée) et 7l pour le 1.6.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif