Accueil >  Groupe  >  Samsung Motors  > 

Samsung XM3 Inspire Concept

L’année dernière, Renault avait présenté au Salon de Moscou un tout nouveau modèle inédit, l’Arkana, un SUV Coupé à vocation mondiale que le constructeur vient de présenter en Corée.
Samsung XM3 Inspire Concept
Par le 28/03/2019 Dernière mise à jour le 23/09/2020

Badgé du blason Renault Samsung Motors (RSM) et rebaptisé XM3 Inspire, il ne s’agit pour le moment que d’un show-car fidèle à 99 % à la version de série qui sera commercialisée dans seulement un an.

XM3 Concept 2019

Samsung XM3, le cousin germain du Renault Arkana

L’XM3 Inspire reprend donc bien entendu trait pour trait le design très dynamique de l’Arkana qui a déjà été présenté pour être commercialisé en Russie.

Produit localement dans l’usine RSM de Busan ce XM3 sera destiné pratiquement exclusivement au marché coréen puisque l’Arkana à blason Renault sera également présenté dans quelques semaines en Chine. 

La grosse différence entre l’Arkana russe et le XM3 Inspire se passe sous la carrosserie puisque le premier utilise toujours l’ancienne plate-forme du Duster, moins luxueuse et donc moins coûteuse, permettant ainsi de proposer un prix plus attractif sur le marché automobile russe, tout en se montrant très adaptée aux routes russes.

A l'inverse, la marque Renault Samsung Motors joue plutôt la carte du premium en Corée. Pas question donc de se passer de certains équipements que ne peut accueillir la vieillissante plate-forme du Duster. Même chose pour la Chine. L'Arkana / XM3 asiatique aura donc bien droit à une plate-forme moderne, celle de la Clio 5 dénommée CMF-B, tout comme la version commercialisée en Europe dès 2021.

Samsung XM3 Inspire

On peut malgré tout relever quelques petites différences ici et là. On note ainsi quelques différences au niveau de la calandre, des boucliers, des bas de caisse,... De petits détails qi s’ajoutent à de nouvelles jantes et teintes.

Ce nouveau SUV aura fort à faire pour Renault, car il s’inscrit dans le cadre d’une importante offensive de Renault sur le plan mondial, avec comme ambition de passer la barre des 5 millions de véhicules par an d’ici 2022.

 "La Corée du Sud sera l'un des marchés clés de cette stratégie, soutenu par un plan produit solide", indique t-on chez Renault.

L’Europe, la dernière servie

Après la Russie qui a déjà été servie, et donc désormais dans quelques mois la Corée puis la Chine, l’Arkana se fait attendre en Europe.

Étonnement, alors que le vieux continent reste, et de loin, le premier marché du constructeur, que son offre SUV souffre avec un Koleos en dehors des 100 meilleures ventes et un Kadjar qui ne fait pas le poids face au 3008 en France, mais aussi en Europe, on peut se demander pourquoi un tel retard.

Le 23 septembre 2020, Renault annonce officiellement sa commercialisation début 2021 en Europe, après l'avoir présenté dans sa version R.S Line. Le constructeur annonce également une palette de motorisations uniquement hybrides, à savoir le 1.6 E-TECH de 140 ch. non rechargeable issu de la nouvelle Clio, et le 1.3 TCe équipé d'une offre d'hybridation légère couplée à une batterie de 12V, telle que le constructeur l'avait déjà proposé sur le Scénic Mild Hybrid il y a quelques années. En revanche, aucun moteur Diesel ne sera proposé. Il sera produit en Corée du Sud, à Busan, dans l'usine de Renault Samsung Motors.

Voir aussi: les nouveautés 2020 de Renault


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop