Accueil >  NEWS  >  NEWS  > 

C.Ghosn nie les charges retenues contre lui

Jusqu'à présent très silencieux, l'ex PDG de Renault aurait démenti selon la télévision publique japonaise NHK, les accusations de fraude fiscale portées contre lui et qui lui valent d'être arrêté au Japon depuis le début de la semaine dernière.
C.Ghosn nie les charges retenues contre lui
Par Team Planète Renault le 27/11/2018

L'autre personne mise en cause, l'américain Greg Kelly, entré chez Nissan en tant que directeur juridique associé en 1988 à 32 ans et ancien administrateur de Nissan a également été arr?té la semaine dernière. Pour autant, il a indiqué que la rémunération de son ancien patron était versée en respectant les règles.

L'enquête continue donc au Japon, même si d'après leurs dires, les dirigeants français, et Renault, ont de grandes difficultés à obtenir des informations de la part des autorités locales.

Mitsubishi révoque également C.Ghosn

Hier,le conseil d'administration de Mitsubishi s'est réuni afin de statuer sur le sort de son PDG. Sans grande surprise, la décision a été la même que chez son allié Nissan, à savoir sa révocation. Cette décision a été prise à l'unanimité des 7 membres du conseil

Une enquête interne diligentée chez Renault

En France, Bruno Le Maire, ministre de l'économie a indiqué aux micros de BFM TV qu'un audit interne allait être lancé au sein du constructeur français, que ce soit au sujet de sa rémunération mais aussi sur la question de l'abus de bien social dont le PDG est accusé au Japon.

En l'état, le ministre a confirmé que la situation fiscale de C.Ghosn en France était en règle.

 

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.