Accueil >  Gamme  >  Moteurs  > 

F4R - F4Rt RS (2.0 16v)

Ce moteur survitaminné, passé entre les mains de la division Renault Sport, a pas mal évolué au fil des années sous le capot des différentes générations de Clio RS (version atmosphérique) et de la Mégane RS (version Turbo).
F4R - F4Rt RS (2.0 16v)
Par le 11/05/2006 Dernière mise à jour le 27/08/2020

Comme son nom de code interne l'indique (pour les connaisseurs), ce moteur appartient à la famille des moteurs F chez Renault, développée pendant les années 80, notamment pour les Renault 9 et Renault 11 avec comme caractéristiques un bloc moteur en fonte tandis que la culasse fait appel à l'aluminium et, comme tous les blocs de cette époque, la distribution est assurée par une courroie crantée.

Le premier bloc basé sur la famille F est commercialisé au milieu des années 80,  en 1986, équipé d'une carburateur double corps (type F2R) d'une cylindrée de 1 965 cm3, avant de passer à l'injection (F3R). Ce dernier motorisera d'ailleurs les Renault Alliance GTA en Amérique du Nord.

Ce n'est qu'à la fin des années 90 que le premier F4R, avec 16 soupapes, apparaît sur la Laguna I ainsi que l'Espace de 3ème génération. Il développe alors une puissance de 136ch.

2.0 16v 140

Renault Sport extirpe près de 40ch. de plus du F4R sur la Clio RS

Lors de la commercialisation de la première Clio RS au début des années 2000, le département Sport de Renault modifie le bloc pour en sortir 172 ch. puis 182ch. sur la Clio III RS commercialisée en 2006,  pour enfin se stabiliser autour des 200ch. (145 kW) à 7 250 tr/min pour un couple de 215 Nm à 5 550 tr/min. , le tout sans ajout d'un turbo.

Cette puissance de près de 100 ch par litre de cylindrée est obtenue notamment par l’augmentation du taux de remplissage. Pour cela, comme sur les moteurs de Formule 1, l’acoustique d’admission a évolué pour augmenter le taux
de remplissage au-delà de 1, par optimisation des sections et longueurs des conduits d’admission.

Courbe moteur F4R

De même, pour favoriser une plus grande entrée d’air et optimiser l’écoulement des gaz, un travail sur l’aérodynamisme des sièges de soupapes a été réalisé. Les lois d’arbre à cames ont également été modifiées pour permettre une ouverture des soupapes plus longue et plus importante (levée de soupape de 11,5 mm au lieu de 9 mm en moyenne).
Sans temps de réponse et avec une capacité de montée en régime importante, ce moteur est également plus facile à adapter pour les dérivés de compétition de type Clio Groupe N ou Clio Cup que ne l’était l’ancien.

Moteur F4R

Une version Turbo pour la Mégane RS

Outre la version atmosphérique, pour aller au delà des 200ch. Renault y ajoute un turbo (F4Rt). Ce moteur disponible surtout sur les modèles les plus haut de gamme (Avantime, Espace,...) dès le début des années 2000, équipe également la gamme Renault Sport, avec la Mégane RS.

Moteur 2.0 220ch. Mégane 2 RS 2004

Depuis la commercialisation de la première Mégane 2 RS au milieu des années 2000 (en 220ch., voir courbe ci-dessus) jusqu'en 2015 sur la Mégane 3 RS (275ch.) ce bloc réussir à sortir plus de 50 ch. supplémentaires.

Une longévité plutôt remarquable, surtout avec un tel niveau de performance qui aura permit à la sportive compacte de régulièrement prendre le record de la piste du Nürburgring en Allemagne (catégorie traction), un circuit reconnu pour être une référence dans le domaine de la performance.

Fin de vie au profit du 1.6 et 1.8 TCe

L’arrivée de nouvelles normes, poussera le F4R à être remplacé par le 1.6 TCe (M5Mt) sur la Clio 4 RS en 2013. L’arrivée de la Mégane 4 RS équipée d’un nouveau moteur 1.8 TCe (M5Pt) sonnera la fin de la famille F4R chez Renault en 2018 qui aura eu une longévité de 20 ans en Europe.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif