Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Le marché auto en hausse en octobre, Renault en légère baisse

Le mois dernier, les immatriculations ont été en hausse de +5,5%, avec un total de 124 998 unités. Pour autant, les constructeurs français dont Renault affichent une baisse comparé à octobre 2021.
Le marché auto en hausse en octobre, Renault en légère baisse
Par le 03/11/2022

La hausse continue donc après les embellies de septembre et août, confirmant ainsi une reprise du marché automobile en France qui était fortement handicapée par un manque de semi-conducteurs.

Si la reprise est bien là, en revanche, les volumes comparés aux années précédentes, sont encore très en deçà avec près de 50 000 unités en moins comparé aux années avant covid.

Les immatriculations de Peugeot, Renault et Citroën en repli en octobre

Le mois dernier, les constructeurs français n’ont malgré tout pas pu profiter de cette embellie. Dans le groupe PSA, Peugeot s’est plutôt bien comporté avec une baisse de seulement 2% et une part de marché de 16,9% alors que la marque Renault accuse une chute de 10,2%, portant sa part de marché à 14,7%. Enfin, la marque Citroën fait encore pire, avec -13,8% pour une part de marché de 8,2%, doublée ce mois-ci par Toyota, en hausse de 55,1% pour 10 289 modèles immatriculés.

La baisse de Renault s’explique notamment par une réelle volonté de privilégier les ventes rentables, à savoir celle auprès des particuliers, qui ne représente pourtant que 46% du marché contre près de 54% pour celui des entreprises et flottes, comme le confirme les derniers chiffres publiés par la marque à l'occasion de l'annonce des résultats financiers du 3ème trimestre 2022 où même si les ventes sont en légère baisse, en revanche, le chiffre d'affaire est au beau fixe.

De son côté, Dacia, avec une hausse de 3,6% fait quasiment jeu égal avec la marque aux chevrons avec une pénétration de 8,1% bien aidé par la Spring qui au cumul des ventes depuis Janvier se place devant la Zoé, la Sandero, le Duster et le nouveau Jogger.

Le marché de l’occasion recule encore

Une nouvelle fois, le marché des véhicules d’occasion recule en octobre (-13,8% avec un total de 439 421 transactions), plombé par l’occasion récente, de moins de 5 ans (-25% avec 137 266 unités). 

Cela s’explique très simplement par la forte baisse des immatriculations de voitures neuves ces dernières années. En revanche, les occasions de plus de 10 ans résistent (-4,6%) bien que la cote de ces véhicules montent tout comme celle des électriques d’occasion comme la Zoé.

Les véhicules électriques dépasse ceux au Diesel

Sans surprise, le Diesel continue son agonie avec des immatriculations en recul de 26,4%.  Les véhicules 100% électriques avec 16 861 unités sont en hausse de 8,2% et représentent désormais la 3ème énergie du marché automobile derrière l’essence (46 000 unités), et derrière les hybrides (27 280 unités).

Au classement en octobre 2022, la Peugeot 208 reste en tête, la Sandero cartonne, la Clio déçoit

La Mégane E-TECH en tête des ventes en juillet, aout et Septembre 2022

Au classement des immatriculations le mois dernier, la Peugeot 208 reste en tête, bien aidée par ses motorisations thermiques et électriques. Derrière elle, la Dacia Sandero continue de cartonner, sachant qu’elle n’est quasiment distribuée que sur le canal des particuliers et qu’elle ne dispose pas d’une version électrique, ni même hybride contrairement à la Clio. Un vrai tour de force donc pour la citadine de Dacia qui fait incontestablement de l’ombre à la Clio. 

Suivent ensuite la Citroën C3, le petit SUV Peugeot 2008 et enfin, la Renault Clio.

  1. Peugeot 208
  2. Dacia Sandero
  3. Citroën C3
  4. Peugeot 2008
  5. Renault Clio

Sur les ventes électriques, la Mégane E-TECH en tête depuis juillet, se voit dépasser par la Peugeot e-208 ce mois-ci.

  1. Peugeot 208 (2 350 unités)
  2. Renault Mégane E-TECH (2 109)
  3. Fiat 500 (1 276)
  4. Tesla Model 3 (1 256)
  5. Renault Twingo (810)
  6. Peugeot 2008 (642)
  7. Renault Zoé (635)

Commercialisations cumulées depuis janvier 2022

Classement général VP

  1. Peugeot 208 (76 606)
  2. Dacia Sandero (52 339)
  3. Renault Clio (51 939)
  4. Citroën C3 (49 633)
  5. Peugeot 2008 (43 246)
  6. Renault Captur (38 220)
  7. Peugeot 308 (34 728)
  8. Peugeot 3008 (29 033)
  9. Dacia Duster (25 923)
  10. Renault Arkana (25 676)

La Clio et le Captur se font devancer par leurs concurrentes directes. Si pour la Clio la différence avec la 208 est assez importante, en revanche, l'écart est plus faible entre le 2008 qui intègre aussi ses ventes électriques et le Captur (qui est désormais proposé en mode livraison rapide "Fast Track").

Au delà du top 10, on retrouve la Twingo à la 13ème place (19 482),  la Mégane 4 (14 548) à la 19ème place, le nouveau Dacia Jogger en 24ème place (12 305) derrière la Dacia Spring (22ème, 13 572 unités). La Zoé est 29ème, la Mégane E-TECH électrique 30ème, le Kadjar termine discrètement sa carrière en 41ème place.

A noter les 1 575 unités d'Alpine A110 immatriculées depuis le début de l'année, en hausse de 43,7%.

Classement général VP électrique

  1. Peugeot e-208 (16 461)
  2. Fiat 500 (13 730)
  3. Dacia Spring (13 572)
  4. Tesla Model 3 (11 521)
  5. Renault Zoé (11 267)
  6. Renault Mégane-E (11 263)

En électrique, la e-208 est assez largement en tête (16 461 unités), suivie par la Fiat 500 (13 730) et de la Dacia Spring (13 572). Chez Renault, les Mégane, Zoé et Twingo font -pour le moment- quasiment jeu égal avec près de 11 200 unités. Mais il ne fait aucun doute que d’ici la fin de l’année, la Mégane sera loin devant ces deux là.


En direct du forum...

[Trafic III] Renault trafIc sl27 dcI 2015 le démarreur ne tourne pas

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.