Accueil >  Sport  >  Alpine F1  > 

TTE : Week-end de course à Magny-Cours pour la Formule Renault Cup

Ce week-end, le tracé de Magny-Cours, à Nevers, accueillait la majeure partie des disciplines du Trophée Tourisme Endurance. Au programme le Free Racing Berline/GT, du 1300 Mitjet mais aussi l’avant dernière manche de la Formule Renault Cup.
TTE : Week-end de course à Magny-Cours pour la Formule Renault Cup
Par le 26/10/2021

Lancé en 2009, le TTE, pour Trophée Tourisme Endurance, ne cesse de se développer et d’accueillir différents pilotes et disciplines. Chaque année, ce sont des professionnels du sport auto mais également des amateurs, des mécaniciens et surtout des passionnés qui viennent courir au volant de leur bolide sur les plus belles pistes de France (Magny-Cours, Paul Ricard, Lédenon, Dijon ou encore Le Mans). 

Cette saison 2021 du TTE accueille plusieurs catégories distinctes : le TTE Pirelli Series, le Free Racing Berline/GT, qui attire plus d’une cinquantaine de concurrents, le Free Proto, le 1300 Mitjet, la Formule Renault Cup, rebaptisée cette année, ainsi que le trophée Wolf. En ce mois d’octobre, les pilotes se rendent sur le tracé de Magny-Cours, à Nevers dans la Nièvre, pour deux meetings sur deux week-ends d’affilés. Le premier a eu lieu ce week-end (22 au 24 octobre) avec, comme chaque année, l’ouverture du bal par le TTE Pirelli Series, une course d’endurance de 4 heures regroupant différents modèles répartis en plusieurs catégories. Pour le reste, un programme bien chargé avec l’avant dernière manche de la Formule Renault Cup, et la réception du plateau du Championnat de France de Formule 4 pour la toute dernière épreuve de la saison.

La Formule Renault Cup, l’occasion idéale pour se lancer dans le sport auto

6e et avant-dernière manche de la Formule Renault Cup

Discipline monoplace la « plus » accessible en France, la compétition de Formule Renault Cup du TTE permet aux jeunes pilotes de pouvoir exprimer leur talent. Baptisée Formula’Cup jusqu’à la fin de saison 2020, la désormais Formule Renault Cup se répartit en deux catégories : la principale, catégorie A, qui regroupe de jeunes pilotes prometteur et qui est un excellent tremplin, et la catégorie A1 qui permet aux gentlemans driver et amateurs de courir avec des Formule Renault plus anciennes. 

Cette saison 2021 de la Formule Renault Cup se déroule sur 7 épreuves. Après Albi, Dijon, le Paul Ricard, Lédenon et Nogaro, les pilotes avaient rendez-vous ce week-end sur le circuit de Magny-Cours de Nevers pour l’avant dernière manche de la saison. 

Dans la catégorie A, c’est le Bordelais Antoine Miquel qui s’est offert les deux courses du week-end, devançant la seule femme du plateau, Adeline Prudent. Le pilote de l’écurie Stac est d’ores et déjà assuré de décrocher le titre avant même la dernière course au Mans. Dans la catégorie A1, Jérémy Clavaud s’est adjugé la première manche avant d’abandonner la victoire sur la seconde course pour un problème d’aileron avant. 

Jérémy Clavaud concentré avant le départ de la deuxième course

Encadré par le champion 2020 Antoine Robert, désormais pilote en LPM3, c’est Pierre Lemasson qui s’est offert la victoire dans la deuxième course dans la catégorie A1. Il devance Patrick Boutin et donc Jérémy Clavaud. Le titre de la catégorie A1 revient à Patrick Boutin 

Si la Formule Renault est la catégorie monoplace la moins onéreuse pour se lancer dans le sport auto, elle reste tout de même relativement chère avec des tarifs annuels compris entre 30 000 et 60 000 € TTC (location de la voiture incluse) selon les pilotes. Néanmoins Renault Sport offre quelques dotations pour les meilleurs pilotes de la catégorie A. Le champion se verra attribuer un bon d’achat de 8 000 € en pièces détachées chez Renault Sport alors que le reste du podium recevra une dotation de 4 000 € et 2 000 €. Pour le vainqueur de la catégorie A1, ce dernier repartira avec un engagement pour une épreuve lors de la saison suivante.

Retrouvez le reportage sur Jérémy Clavaud, pilote dans la catégorie A1 du Championnat Formule Renault :

Le championnat de France de Formule 4 s’invite au programme

Esteban Masson sacré champion de F4 après une course polémique

Ce week-end de course automobile à Magny-Cours a également clôturé la saison de Formule 4. Même si l’ensemble des épreuves se déroulaient à huis clos en raison de la crise sanitaire, le Français Esteban Masson a pu profiter de son titre de Champion de France de Formule 4 après une troisième course très mouvementée et polémique. Titré dans un premier temps après avoir accroché Esteban Masson dans l’épingle d’Adélaïde, Macéo Capietto a été exclu du meeting nivernais et laisse filer le titre au pilote de la monoplace numéro 9. Après un week-end parfait, Esteban Masson inscrit donc son nom au palmarès et côtoie désormais les plus grands comme Franck Montagny, Jean-Éric Vergne, Stoffel Vandoorne, ou encore Antoine Hubert. Âgé de 17 ans, le jeune pilote franco-canadien peut désormais rêver plus grand. 

Prochain rendez-vous TTE dès le week-end prochain (29 au 30 octobre), toujours sur le tracé de Magny-Cours pour l’avant dernière manche du Free Endurance. Une course de 6 heures avec arrets aux stands obligatoires et des berlines de tous types, principalement des 208 et Clio III et IV. Ce week-end dans la Nièvre clôturera aussi le Trophée Endurance Proto et Endurance Cup by Funyo. 

Pour la Formule Renault Cup, la dernière course de la saison est fixée pour le week-end du 12 au 14 novembre sur le circuit du Mans. 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 2-5-10871-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-2094205098