Accueil >  Thématiques  >  Occasions, mandataires  > 

Les ventes de voitures d’occasion en hausse en avril

Tout comme le marché du véhicule neuf, le marché de l’occasion se porte bien en 2024, et le mois d’avril n’a pas dérogé à la règle avec plus de 467 000 transactions enregistrées en France.
Les ventes de voitures d’occasion en hausse en avril
Par le 27/05/2024

Malgré quelques craintes et alertes en fin d’année dernière, le marché des véhicules se porte bien. Que ce soit dans le neuf qui enregistre une hausse de +7% depuis le début de l’année, ou dans le domaine des véhicules d’occasion qui affiche une hausse notable de 10,2% le mois dernier comparé au mois d’avril 2023. Le marché automobile dans sa globalité se porte donc bien malgré une répression toujours plus active des pouvoirs publics (taxes, ralentisseurs, difficultés de circulation, stationnement etc.) et des coûts en hausse (entretien, prix du carburant) qui pourrait bien à terme détourner les utilisateurs des voitures, tout au moins de ceux qui peuvent se le permettre.

Malgré tout, il faut tout de même relativiser un peu, car cette hausse des ventes de voitures d’occasion est en réalité en trompe-l'oeil. Avril 2023 était un très mauvais mois tandis que le mois d’avril 2024 comptait deux jours ouvrés de plus. Ainsi, en prenant en compte ce dernier paramètre, le mois d’avril passe en négatif, avec une baisse de 0,3%.

Les modèles de 5-6 ans les plus recherchés en avril 2024, les allemands en baisse

Dans ce marché à la hausse en données brutes, selon NGC-Data, ce sont les modèles de 5 à 6 ans qui affichent l’embellie la plus importante, avec +19%, tandis que les voitures de plus 8 ans, affichent la hausse la plus faible (+7,4%). Le mois d’avril ne reflète cependant pas les quatre premiers mois, puisque dans les faits, les véhicules d’occasion de plus de 8 ans représentent plus de la moitié des volumes (+ 54,1%). La raison est simple: avec un pouvoir d’achat en baisse, les véhicules les moins chers restent recherchés, surtout pour les jeunes actifs ou les étudiants et ce, même si sur certains modèles très spécifiques comme les sportives Renault Sport par exemple, malgré un âge avancé, les prix restent élevés.

Mégane 4 RS
Une Mégane 4 RS de près de 8 ans reste chère en occasion

Bien que le marché soit orienté à la hausse, les modèles des marques premium allemandes comme Mercedes, Audi ou BMW sont en baisse (-3,8%), tandis que les Porsche baissent encore plus (-5,5%). Les autres constructeurs allemands comme Opel (-3,2%) ou Volkswagen (-3%) font guère mieux.  En revanche, les constructeurs coréens (+12,4%) ou japonais tirent le marché vers le haut avec notamment Kia (14,92% de PDM) ou Hyundai (+12,43%)

Les véhicules électriques en forte hausse, le Diesel en baisse

Sans réelle surprise, avec de plus en plus de véhicules en circulation, les transactions de voitures électriques ou électrifiées, c'est-à dire les hybrides, sont en hausse constante (+64,7%). Elles ont même occupé 10,6% des transactions, soit près de 1 sur 10. En 100% électrique, la Zoé domine le marché, suivie par la Peugeot e-208 ainsi que la Tesla Model 3. La Fiat 500 électrique qui a fait de bons scores en neuf ces derniers mois monte également avec +257,8% comparé à l’année dernière.

En revanche, alors que le parc automobile est encore principalement constitué de véhicules diesel, les transactions pour ce type de motorisation reculent de 8,3%, signe que les acheteurs s’en détournent alors que l’offre est pléthorique. Pour autant, le Diesel représente encore près de la moitié des achats (47,88%) en occasion.


En direct du forum...

[Conseil] Appellations renault austral [En pause]
[Mégane III] Démontage feu diurne avant droit sur renault mégane 3 phase
[Espace III] direction très dure sur renault espace 3
[Kadjar] Cablage autoradIo renault kadjar dIesel 2015

Version Desktop - 1678-1716-12147-planeterenault-amp0-device-755895879