Accueil >  Histoire  >  Renault VI  > 

Renault VI 1992 - 1999

En 1992, RVI devient Renault VI afin de remettre en avant la marque Renault. Comme pour sa gamme auto, les camions disposent désormais de noms plutôt que de lettres, et toute la gamme est également rebaptisée, hormis la gamme C.
Renault VI 1992 - 1999
Par le 26/11/2015

Renault VI décide que tous ses camions commencent par la lettre M. Ainsi, la gamme B (Master Propulsion) devient Messenger, la gamme G est renommée Manager, la gamme R se transforme en Major, tandis que le superbe AE commercialisé deux ans plus tôt, devient le célèbre Magnum même si le logo AE restera sur la cabine jusqu'en 1997, date de son premier et discret restyling.


Le Renault Magnum en 1997

Outre la gamme « route » et « distribution » précédemment citée, la gamme « chantier » s’articule autour du Maxter, en configuration 6x4 ou 8x4, avant d'être remplacée par le Kérax en 1996.

Renault Kerax
Renault Kerax

L'offre de Renault VI est très complète puisque la marque propose à la foix des utilitaires légers en mode propulsion dérivés de la gamme Renault, des modèles spécialisés dans la distribution rapide ou urbaine jusqu'aux gros tonnages pour les longues distances en passant par les véhicules militaires.

En 1996, la gamme se modernise avec l'arrivée du Kerax en remplacement du Maxter, tandis que les Premium Route et Distribution remplacent le Major et le Manager.

Renault Premium Route
Renault Premium

Le renouvellement du Master permet à Renault VI de proposer le Mascott (propulsion) en remplacement du Messenger, tandis que l’année suivante le Midlum (PTAC de 7,5 à 18 tonnes) pousse le Midliner à la retraite.

En seulement 4 ans, l'offre de Renault VI a été totalement remaniée, tandis que le Magnum s'est vu offrir un restyling .Si l'appellation AE disparaît totalement, le Magnum devient surtout "Magnum Integral" pour mettre en avant l'arrivée du moteur Mack E7 V8 développant de 500 à 560 ch.

La branche américaine Mack sur la voie de la résurrection

Mack CH

Après de nombreuses années de pertes, la situation financière de la branche américaine de Renault VI finit par retrouver de l'éclat à la fin des années 90. De nombreuses synergies entre les deux entités ont vu le jour, parmi lesquelles on peut citer les moteurs Mack implantés dans le Magnum, le MS-Series dérivé du Midliner, les échanges de châssis, etc.

Depuis son lancement en 1979, le MS a été adapté à pratiquement toutes les applications, depuis la livraison urbaine jusqu'à la lutte contre les incendies en passant par le nettoyage des rues. Un vrai couteau Suisse… français.

Au sommet de la gamme Mack, on retrouve la superbe série Highway, qui est en quelque sorte le Magnum local, mais dans des proportions disons... américaines. Réservés pour les longues distances, ces camions sont de véritables salons roulants comprenant les modèles "Vision Day Cab" c'est à dire à cabine de jour, et "Vision Sleepers", une version très longue distance avec cabine de nuit, et CH.

A l’instar du Kérax, Mack propose également la série Construction, déclinée en de nombreuses variantes (benne, bétonnière, plateau, …), une série spécialement dédiée au domaine des ordures appelée Refuse qui répond à toutes les spécificités que ce domaine implique, et bien sur, notre Midliner, dénommé MS-Series qui conserve les traits de la version Renault Trucks.

La marque aborde ainsi les années 2000 avec un certain optimisme.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.