Accueil >  Gamme  >  Technique  > 

Fix4Sure, l'anti sous-marinage

Dans le domaine de la sécurité active ou passive, Renault a beaucoup œuvré à l’horizon des années 2000, en classant le premier, toute catégorie confondue, sa Laguna dans le club des 5 étoiles aux crash Tests EuroNCAP. Mais Renault ne s’arrête pas là.
Fix4Sure, l'anti sous-marinage
Par le 30/05/2012

Depuis cette époque, et malgré un petit ralentissement du nombre de brevets ces dernières années, Renault continue sa politique entamée il y a maintenant près de quinze ans. Ainsi, après le système de double prétension des ceintures de sécurité, Renault innove une fois de plus dans le domaine de la sécurité passive.

Le sous-marinage, qu'est-ce donc ?

Dernièrement, Renault a ainsi introduit au sein de sa gamme un système nommé Fix4Sure qui appartient à la liste des équipements de sécurité passive, qui empêche le phénomène de sous marinage.

Ce phénomène, malgré son nom « barbare » consiste en fait tout simplement au fait de glisser sous la ceinture de sécurité en cas d’accident par un choc frontal. La ceinture se retrouve alors sous le ventre qui se prend de plein fouet toute l’énergie de l’impact.

L’abdomen étant trois fois plus résistants que les os du bassin, la blessure peut très vite devenir grave, voire mortelle dans les cas les plus graves.

Partant de ce constat, Renault a donc cherché à éviter ce phénomène afin que le conducteur ou les passagers du véhicule ne soient plus amenés à glisser sous la ceinture de sécurité en cas de choc important. Le système Fix4Sure consiste donc à réaliser un bossage spécial dans les sièges, ainsi qu’une position basse des boucles de la ceinture. 

Avec cette solution fort simple sur le papier, en cas d'accident, les passagers ainsi que le conducteur sont maintenus correctement sur leur siège et ne "glissent" plus sous la ceinture.

On trouvera à termes ce dispositif sur toute la gamme. La Mégane, en est déjà pourvue aux places avants et latérales arrières. Seule la place centrale sur la banquette arrière n’en dispose pas, car elle ne permet pas d’en être équipée.

Fix4Sure

Un airbag anti-glissement pour améliorer la fonction anti sous-marinage

Pour améliorer le Fix4Sure, un nouvel airbag a ensuite fait son apparition afin de limiter encore plus le phénomène de glissement. Cet airbag se déploie en deux étapes:

Dans un premier temps, l’airbag se gonfle, relevant ainsi le rebord avant du siège.

L'airbag s’adapte ensuite à la forme des cuisses, tout en maintenant une pression capable de maintenir la personne grâce au déchirement préprogrammé de l’airbag.

Cet airbag un peu particulier, breveté par une société suédoise, dispose de deux tôles d'acier assez fines d'environ 0,3 mm d'épaisseur, qui sont soudées entre elles, pour former un volume de 5 litres une fois l’airbag déployé. Ces deux tôles remplacent la tôle unique du système Fix4Sure.

Chez Renault, c’est la Mégane II Coupé qui en a pour la première fois profité en 2002.

Baisse de 10% du nombre de blessés

Outre les risques au niveau du bassin, ce système permet d’éviter que les jambes ne viennent heurter le tableau de bord. 

"Les genoux des passagers avant peuvent subir des chocs allant de 800 kilos à 1 tonne en cas de sous-marinage ", Michel Faivre-Duboz, directeur du développement de l'ingénierie chez Renault.

Si tout le monde était équipé d’un tel dispositif, selon le constructeur, le nombre de blessés graves serait réduit de près de 10%. C’est pourquoi, Renault a décidé d’équiper toute sa gamme avec ce système: Clio 3, Clio 4, Mégane, Zoé, Laguna,...


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif