Accueil >  Gamme  >  ShowCars  > 

Santa Fe (02/2000)

Santa Fe  (02/2000)
C'est pour retrouver un instant la liberté de création, pour ne pas oublier de bien s'amuser dans cette passion des voitures que nous partageons tous que nous avons fait Santa Fe "raconte Pierre Fontaine, le directeur des produits en développement.
Par le 01/01/2007

Quand on entend le nom "Santa Fe" on pense naturellement au SUV du coréen Hyundai. Pourtant, lde Santa Fe est également un concept-car dévoilé par Renault dans les années 2000.

Santa Fe est une sorte de pick-up délibérément irrationnel, un peu tape-à-l'oeil avec son imposant pare-buffle. Pourtant, la base utilisé laisse peu de place à la rêverie ou à l'éxubérence puisqu'il s'agit ni plus ni moins que de l'Express, un véhicule quasiment exclusivement destiné à un usage utilitaire, précurseur du plus connu Kangoo.

Le triste mais néanmoins très fonctionnel utilitaire est repassé par la case bistouri sous la houlette du designer Gilbert Hemmi.

Très en vogue aux Etats-Unis, le segment du pick-up n'existe pratiquement pas en Europe en dehors du domaine strictement utilitaire. Ce marché de niche est ainsi plutôt boudé par nos marques locales qui préfèrent laisser la place à d'autres tels que les constructeurs nippons par exemple.

Pourtant, détourné de sa fonction première, il est devenu Outre Atlantique un instrument de plaisir et de loisir, toujours plus puissant et toujours plus luxueux. C'est pour retrouver cette charge d'évasion, de fantaisie et d'aventure que Renault s'est lancé dans la réalisation du Santa Fe, même si cela ne sera jamais repris en série. Un coup d'épée dans l'eau en quelque sorte, mais surtout, un moyen de faire gamberger l'équipe de design.

Les designers se sont beaucoup amusés à concevoir l'engin. Ils ont mis en scène sur un modèle déjà ancien mais digne des années 90, un look des années 60, style Beach Boys, rétro-nostalgique très kitsch (notamment avec ses jantes chromées). En revanche, les couleurs et les matières sont bien contemporaines. C'est dans ce contraste que réside l'exercice de style, une création clairement teintée d'humour. N'est-il pas en effet délirant de vouloir opposer autant de symboles dans une logique irrationnelle?

Pour exemple, le Santa Fe est un utilitaire noir et chromé, avec un bouchon d'essence de voitures de course, un volant de Ferrari, des sièges baquets et un caillebotis en bois vernis. Voilà qui a de quoi surprendre !

Mais outre ces aspects, le Santa Fe reste avant tout un véhicule dédié aux loisirs, en témoigne sa benne qui prend la place de la partie tôlée de la version de série afin d'embarquer deux vélos ou même un Quad.

Au dessus de la barre chromée qui parcourt la benne, deux projecteurs permettent d'en mettre plein la vue dès que la nuit commence à tomber.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.