Accueil >  Gamme  >  ShowCars  > 

EZ-POD (2019)

La série des EZ continue de se développer chez Renault avec l’arrivée d’un tout petit véhicule autonome, à but exploratoire, destiné à réaliser les premiers ou les derniers kilomètres, en centre urbain.
EZ-POD (2019)
Par le 18/05/2019

Ainsi, après les concepts-cars EZ-PRO destiné aux professionnels, l’EZ-GO dévoilé en 2018, l’EZ-Ultimo une limousine autonome, ou encore plus récemment l’EZ-Flex pour les livraisons des derniers kilomètres (non autonome), Renault nous présente un nouveau véhicule qui servira de laboratoire pour les livraisons et le transport sur de très petites distances.

La mobilité, un sujet majeur en pleine mutation

Les problématiques de la mobilité sont, on le sait, LE vrai sujet de demain. Problèmes de dépendance, vieillissement de la population, centre-villes saturés, ou encore pollution sont autant de sujets qui vont encore prendre de l’ampleur dans les années à venir.

Renault, comme d’autres, mise donc fortement sur ce sujet et multiplie les expérimentations pour mieux cerner les besoins des futurs clients. Selon le constructeur, le marché des services de mobilités, que ce soit du libre service de voitures ou encore des solutions proposées par les municipalités pour sa population représentera bientôt plus de 11 milliards d’euros, et Renault ne veut pas rater ce virage, d’autant plus que la voiture personnelle est appelée à se réduire, du fait d’un auto-bashing très fort, et d’un coût toujours plus élevé.

Renault EZ-POD

L’EZ-POD s’inscrit justement sur cette idée de la mobilité partagée pour tous.

Comme principales particularités, on peut citer tout d’abord sa taille très petite avec une empreinte au sol de seulement 3m2, afin de se faufiler ou se garer partout. Mais l’EZ-POD est surtout autonome, et totalement dépourvu de conducteur, chose rendue possible légalement par l’obligation de mettre en place un parcours défini, telle une navette, et une vitesse de circulation réduite (environ 6 km/h).

Son usage serait donc plus une aide pour certains besoins ou certaines populations qu’un vrai moyen de locomotion permettant de gagner du temps. Mais Renault imagine aussi une autre fonction, celle de « compagnon suiveur » de type « follow me good delivery ».

Une expérimentation grandeur nature

A l’instar de l’EZ-FLEX, cette petite puce n’a pas vocation à être produite en série à grande échelle. Il s’agit plutôt d’une sorte de laboratoire permettant de recueillir les retours d’expérience des futurs clients potentiels afin de le faire évoluer et proposer dans quelques années un produit qui réponde parfaitement au besoin.

« Si nous sommes en mesure de projeter les usages d’aujourd’hui sur le véhicule autonome de demain, par exemple comme véhicule de tourisme, il est assuré que ces nouveaux objets généreront de nouveaux usages et applications qui émergeront au fil des expérimentations » Frédéric AUZAS, Robovehicle Program Manager Groupe Renault.

L’EZ-POD est basé sur le Twizy

Pour proposer son EZ-POD, Renault s’est appuyé sur le quadricycle électrique Twizy, fortement transformé puisque ce dernier dispose d’un poste pour la conduite. 

Techniquement, étant donné les usages imaginés, la solution proposée par Renault pour la partie autonome est assez simple, et donc, bien moins coûteuse qu’une vraie voiture autonome. Grâce au parcours défini à l’avance et à la faible vitesse qui limite fortement les risques d’accident, l’EZ-POD peut se permettre de ne disposer que d’une caméra et d’un lidar à l’avant pour détecter tout obstacle, ainsi que de radars courtes et longues portées à l’avant et à l’arrière, sans oublier tout le nécessaire pour la partie GPS afin de localiser le véhicule, ainsi que la connectivité.

Enfin, la batterie est des plus réduites (sa capacité n’est pas annoncée) puisque d’une part les distances prévues sont courtes, mais en plus, la vitesse de croisière est très faible. La consommation en est donc fortement optimisée.

Deux EZ-POD : transport de personnes et transport de marchandises

Pour le moment, Renault imagine deux versions. Celle dédiée au transport de personnes, dispose d’une porte latérale pour faciliter la montée et la descente de personnes. A l’intérieur, tout a été pensé pour faciliter la maintenance (entretien, nettoyage,…) chose indispensable étant donné son usage. Les sièges du Twizy ont été repris, tandis que deux écrans donnent des informations (sur le trajet par exemple) aux passagers.

La seconde version, dédiée aux professionnels est réservée au transport de « marchandise » pour le premier et dernier kilomètres, tels des services de courrier par exemple.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif