Accueil >  Gamme  >  Concepts-Cars  > 

EZ-GO (2018)

L’ouverture des portes du Salon de Genève a été l’occasion pour Renault de dévoiler EZ-GO un concept-car inédit, pour un véhicule électrique, autonome et surtout partagé, annonciateur de services que compte proposer prochainement le constructeur.
EZ-GO (2018)
Par Loic FERRIERE le 06/03/2018

Comme tous les derniers concepts-car de la marque, celui-ci est prévu pour représenter la mobilité de demain. Si le dernier en date, Symbioz faisait de la voiture personnelle un prolongement de son chez-soi, celui-ci va à contre-courant, puisqu’il n’est désormais plus un véhicule que l’on possède, mais un véhicule que l’on partage dans un milieu urbain. Pour Renault, il s’agit là du premier d’une série appelée à continuer en 2018. Le prochain salon européen, qui se déroulera à Paris en octobre prochain sera ainsi assurément l’occasion d’en dévoiler un autre.

En un mot… déroutant

Si ce concept ne disposait pas du logo Renault, il serait difficile de deviner sa filiation. Pourtant, et même si on a bien du mal à retrouver les éléments de design de ces dernières années, il s’agit bien d’un concept-car Renault qui a fait la part belle à un volume monocorps, à des lignes assez simples et surtout symétriques, le tout au profit de la vision et de  l’habitabilité.

Renault EZ-GO

Est-ce là le renouveau du monospace « inventé » par Renault et Matra le siècle dernier ? En tout cas, une chose est sure, l’engin se veut avant tout dédié aux passagers, avec une technologie qui se fait le plus discrète possible, malgré son autonomie de niveau 4, la plus avancé qu’il soit possible de proposer, c’est-à-dire une totale autonomie sans la nécessité de devoir surveiller les agissements du véhicule, allié à l’agilité –indispensable en ville- grâce à ses 4 roues directrices « 4Control ».

L’habitacle est aménagé de telle sorte que les 6 passagers disposent d’un maximum de place sur une banquette en forme de U permettant de faciliter les échanges, mais aussi de faciliter l’installation de ces derniers. L’importante surface vitrée permet de proposer aux passagers une vue dégagée à 360 degrés sur l’environnement dans lequel va se mouvoir EZ-GO.

Renault ZE-GO 2018

Le constructeur a également pensé aux personnes à mobilité réduite qui peuvent facilement entrer dedans avec un fauteuil roulant, via notamment une plate-forme inclinée, ou encore des poussettes.

De nouveaux services proposés

Parallèlement à EZ-GO, Renault en profite pour annoncer le lancement en cours d’année de nouveaux services connectés de mobilité à la demande et d’autopartage.

 « Nous avons déjà commencé à développer de nouveaux services de mobilité. Grâce à notre expertise en matière de véhicules individuels et de véhicules utilitaires légers, nous pensons que le Groupe Renault est en bonne position pour investir ce marché potentiel, avec des services de mobilité électriques, connectés et autonomes, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. EZ-GO concept-car offre un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler le futur. »

Concept-car Renault

Ainsi, Renault prévoit de proposer une application dédiée ainsi que des stations dans les villes afin de proposer ces nouveaux services, une sorte d’AutoLib’ nouvelle génération.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.