Accueil >  Groupe  >  Résultats commerciaux  > 

Marché auto : une chute historique pour le mois de Mars 2022

En chute de presque 20 %, le marché automobile français atteint un triste record en mars 2022, datant de plus de 40 ans. Avec 147 000 véhicules neufs vendus le mois dernier, le marché se dirige vers une année catastrophique et sans solution…
Marché auto : une chute historique pour le mois de Mars 2022
Par le 04/04/2022

Que faire pour l’aider à se relever ? Malheureusement la réponse ne semble pas encore exister. Ce mois de mars 2022, le marché automobile français a subi une nouvelle chute catastrophique au niveau de ses chiffres de ventes, avec un recul de 19,5 %, comparé à mars 2021.

147 078. C’est le nombre de nouvelles immatriculations de voitures neuves enregistrées sur les 23 jours ouvrés du mois de mars, un chiffre très faible que l'on n'avait pas vu depuis les années 70. C’est dire à quel point le marché est dans une crise profonde. En trois mois cette année, le marché n’a cessé de s’écrouler, aussi bien en janvier avec -18,6 %, qu’en février et ses -13%. 

365 382 immatriculations en 3 mois, une chute de 17,3 % par rapport à 2021

Les mois se suivent et se ressemblent sur un marché automobile français en chute libre. 17,3 %, c’est la baisse enregistrée sur les trois premiers mois de l’année comparé à 2021. Les facteurs expliquant ce recul sont multiples : pénurie de semi-conducteurs, conflit en Ukraine, hausse des prix du carburant, transition vers une mobilité dite « propre ». Tout cela engendre des conséquences catastrophiques alors que le milieu de l’automobile ne trouve clairement pas les solutions pour enrayer cette spirale négative. Après janvier (-18,6 %) et février (-13 %), mars affiche une baisse de 19,5 % avec seulement 147 098 ventes, soit presque 35 000 de moins que sur la même période l’an passé. 

Aucun constructeur épargné même si le GPL et l’éthanol en sauvent certains

Dacia propose le GPL dans sa gamme de véhicules

Si l’on compare ces chiffres avec ceux de 2019, période d’avant crise, ces derniers sont alarmants pour presque tous les constructeurs. Les deux principaux groupes français, Stellantis et Renault, dévoilent une baisse de plus de 40 % en mars 2022. Les ventes du constructeur au losange ont été divisées par deux en mars 2022 comparé à mars 2019 (45 911 il y a 3 ans contre 20 887 le mois dernier). 

Avec la hausse des prix des carburants, les constructeurs qui proposent des solutions alternatives comme l’éthanol ou le GPL s’en sortent mieux. C’est le cas notamment pour Ford avec sa gamme de véhicules à l’éthanol ou encore Dacia et sa gamme GPL. Même si les chiffres sont relativement faibles comparé à 2019, la marque roumaine est en hausse de 31,5 % par rapport à l’an dernier. 

Après l’hybride, l’électrique rattrape le diesel 

La Nouvelle Mégane électrique, récemment à l'essai sur Paris-Lyon

Le diesel continue son déclin. Après s’être fait dépassé en 2021 par l’hybride, la motorisation poussée vers la sortie voit arriver derrière elle la montée en puissance de l’électrique. La mobilité zéro émission continue de s’affirmer avec une part de marché de 28 % pour l’hybride (rechargeables compris) et 11,9 % pour l’électrique avec 43 506 véhicules électriques neufs vendus depuis le début le mois de janvier. 

À l’inverse, les motorisations essence et diesel perdent constamment du terrain. -5 points pour l’essence ces 3 derniers mois comparé à la même période l’an dernier et -8 points pour le diesel. Si l’ensemble représente toujours plus de la moitié des ventes de véhicules neufs, cela ne devrait plus être le cas dans les prochains mois. 

Néanmoins, avec une baisse des bonus à l’été prochain et une possible et espérée baisse du prix des carburants, le 100 % thermique pourrait reprendre des couleurs, il faudra patienter et rester vigilants aux prochains chiffres de ventes. 

Le top 10 des voitures neuves les plus vendues en mars 2022

Malgré cette baisse inquiétante, voici le top 10 des véhicules neufs les plus vendus en mars dernier avec, au sommet, la Peugeot 208 (ventes thermiques + électriques). Sa principale concurrente, la Renault Clio, se retrouve à la 3e place. À noter la présence du SUV Coupé Arkana  - qui voit la concurrence débarquer avec l'arrivée de la Peugeot 408 - à la 10e place, qui enregistre 6 000 ventes de plus que le Kadjar, bientôt remplacé par l’Austral que nous vous avons récemment présenté. 

Position Marque Modèle Chiffre des ventes
1 Peugeot 208 II 21 875
2 Citroën C3 III 16 672
3 Renault Clio V 15 771
4 Dacia Sandero 3 13 782
5 Peugeot 2008 II 12 673
6 Renault Captur II 11 840
7 Peugeot 3008 II 11 135
8 Peugeot 308 III 8 978
9 Dacia Duster 2 7 710
10 Renault Arkana 7 569

 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1707-11034-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-2018092932