Accueil >  Thématiques  >  Sécurité routière, radars, vitesse  > 

La Gendarmerie en passe de retrouver l’Alpine A110

Après seulement quelques mois de collaboration avec Seat et sa Leon Cupra, la Gendarmerie semble vouloir revenir vers les marques françaises afin d’équiper sa Brigade Rapide d’Intervention. L’Alpine A110 pourrait bien faire son retour dans les rangs.
La Gendarmerie en passe de retrouver l’Alpine A110
Par le 28/09/2021

Attention à vous ! Dans quelques semaines il ne faudra plus chercher la Seat Leon Cupra de la Brigade Rapide d’Intervention dans ses rétroviseurs. En effet, alors qu’un contrat avait été signé avec la marque espagnole, concluant à la livraison de 17 modèles, ce dernier serait déjà rompu. La Gendarmerie a confirmé qu’aucune livraison du modèle sportif espagnol n’interviendrait en 2021. Il va donc falloir équiper les hommes en bleu d’un nouveau modèle afin de faire respecter l’ordre sur les routes, et les rumeurs annoncent le retour d’un modèle mythique, la berlinette A110.

La berlinette A110 de retour dans les rangs

À l'époque, la Gendarmerie s'équipait déjà d'Alpine avec une A110, A310 et GTA

Le retour de l’Alpine A110 au sein de la Gendarmerie n’a jamais semblé aussi proche. Déjà annoncée comme la remplaçante de la Mégane 3 RS en 2017, la Gendarmerie avait finalement opté pour le choix de la Seat Leon Cupra, plus pratique mais aussi moins chère que l’A110. 

Pourtant, d’après Lesalpinistes, c’est bien la berlinette dieppoise qui pourrait revenir aux mains des forces de l’ordre dans les semaines à venir. Si les informations ne sont pas encore officielles et à prendre avec du recul, elles pourraient le devenir dans les jours à venir avec un communiqué prévu début octobre, dans le but d’annoncer le nouveau partenaire de la BRI.

La Gendarmerie aurait même commandé 36 Alpine A110, dont 2 en versions banalisées. Deux d'entre elles auraient déjà été livrées. La transformation de la berlinette, pour passer aux couleurs de la Gendarmerie, serait effectuée à Sallaumines, près de Lens, chez le carrossier Durisotti. 

Si le choix d’un modèle sportif français est à mettre en valeur, le moins que l’on puisse dire est qu’il est aussi surprenant. En effet, la Gendarmerie avait fait le choix de la Seat Leon Cupra pour une question financière. De son cté, la berlinette française est bien moins économique mais aussi moins pratique. Pour rappel, même si elle propose un moteur de 252 chevaux pour un poids plume, elle n’offre aussi que deux places à son bord et très peu d’espace pour les équipements des forces de l’ordre. 

Il faudra encore patienter quelques jours pour obtenir une annonce officielle de la Gendarmerie. En attendant, les bruits de couloir font état d’un contrat d’une durée de trois ans, sans engagement sur le volume de véhicule. 

Privilégier les marques françaises

Avant la Seat Leon Cupra, la BRI bénéficiait d'une Mégane 3 RS

Fin 2020, le choix de fournir la Seat Leon Cupra à la Gendarmerie avait créé une vive polémique. Pourquoi la BRI (Brigade Rapide d’Intervention) ne s’équipe pas de véhicules français, qui ne manquent pourtant pas à l’appel ?

Au total, seulement 17 exemplaires de la compacte espagnole ont rejoint les unités de la Gendarmerie, qui en attendait 50 de plus en 2021. Désormais rompu, un nouvel appel d'offres avait été lancé et celui-ci s’est achevé en juillet dernier. 

Dans son histoire, la Gendarmerie nationale a souvent privilégié les modèles de marques françaises, exceptées les dernières Subaru WRX ou encore la fabrication espagnole de la Mégane RS. Si le choix de l’Alpine A110 est confirmé, il s’agirait donc là d’un retour puisque la marque dieppoise avait déjà équipé, dans le passé, les forces de l’ordre d’Alpine A110, A310 et même GTA. 

Choisir l’A110 permettrait de renouer le lien avec les marques françaises et éviter une nouvelle polémique. Néanmoins, il y a encore quelques mois, les avis semblaient plus se tourner vers une flotte de véhicules hybrides, et notamment de Peugeot 508 PSE. Mais ses performances, trop variables selon le niveau de charge de la batterie, ne semble pas rassurer la Gendarmerie. Ce nouvel exemple montre une nouvelle fois à quel point la transition écologique s’annonce longue et compliquée…


 


 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1678-1719-10848-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1564663286