Accueil >  Histoire  >  Aventure sportive  > 

Renault & le sport automobile

Après l'exploit de Renault qui monte la rue Lepic avec sa voiturette, les frères Renault s'engagent dans la compétition dès 1899 avec la Type A dans la course Paris-Trouville qu'ils remportent ainsi que la course Paris-Ostende et Paris-Rambouillet.
Renault & le sport automobile
Par le 25/08/2003

Les débuts en sport automobile

Le carnet de commandes de la petite firme française se remplit rapidement. Les frères Renault comprennent dès lors que la compétition est un excellent support publicitaire. Louis et ses deux frères remportent ensuite de très nombreuses autres courses en rallye comme Paris-Trouville, Paris-Bordeaux, Paris-Toulouse, et surtout, le Paris-Vienne avec la Type K en 1902 ou le Paris-Berlin.

La mort de Marcel en 1903, lors de la course Paris-Madrid pousse Louis Renault à ne plus s'engager personnellement en compétition pour se concentrer sur l'entreprise, et à confier ses voitures à des pilotes.

Louis Renault Paris-Rambouillet

Les records des années 20

Après la première guerre mondiale tout semble possible, ce sont les années folles. Le secteur de l'automobile se développe très vite, et les constructeurs se lancent tous dans des tentatives de record pour promouvoir leurs modèles.

Chez Renault, c'est la 40 CV qui va être chargée de prouver sa toute puissance comme en 1925 où une 40 CV préparée spécialement dans les ateliers Renault 153 doit battre les records de vitesses.

Les pilotes se relaient toutes les deux heures. Au bout de 12 heures, ils ont accomplis 1891 Km. Record battu !!! Au bout de 24 heures, ils ont fait 3384,75 Km à la moyenne de 141,031 Km/h; un record qu'ils pulvériseront l'année suivant avec une nouvelle 40 CV.

Les années passent, les victoires aussi et en 1935, alors que la période est bien plus compliquée d'un point de vue économique et que le climat social va se tendre, Renault engage 7 équipages dans le terrible rallye de Monte-Carlo. Une Nervasport dérivée de la Nervastella traverse l'Europe à toute vitesse malgré des conditions météorologiques exécrables: Neige, verglas, brouillard... C'est la deuxième victoire de Renault à Monaco.
 

Nervasport Monte Carlo

De la 4CV à l'Alpine A110 championne du monde en rallye

En 1951, six 4 CV participent au Rallye Méditerranée-Le Cap et atteignent leur but. En même temps une autre 4 CV remporte les 24 heures du Mans et 5 autres prennent les 5 premières places de leurs catégories au Rallye de Monté Carlo.

Les victoires se succèdent et en 1973, toujours au rallye de Monte-Carlo, l'équipe Alpine domine la situation. Agiles et légère sur la neige, rapides et bondissantes sur le sec, les Alpines Renault relèguent la concurrence au rang de figurant. Cette année là, la firme de Dieppe (ville d'origine d' Alpine) est championne du monde des rallyes. Pour l'anecdote, Alpine est la première marque à avoir été championne du monde des rallyes, puisque 1973 marque le début de ce championnat du monde.

Alpine A110

Depuis, Renault engage régulièrement quelques A110 de l'époque dans des rallyes dédiés aux anciennes

Victoire aux 24H du Mans puis arrivée en Formule 1 avec le moteur turbo

Du rallye à la piste, 5 années séparent le titre mondiale de l'Alpine A110 1800 en Rallye, de la victoire aux 24 heures du Mans en 1978 avec l' Alpine A442B. Animée par un moteur turbo compressé V6 de 1997 cm³, elle s'est imposée devant deux Porsche 936. La fiabilité du moteur V6 sera ensuite exploité en Formule 1.

Alpine A442 au Mans

Justement, en Formule 1, la grande épopée de Renault commence, avec le fameux moteur V6 Turbo qui fera tant jaser. En 1979, Renault signe sa première victoire au grand Prix de France à Dijon grâce à Jean Pierre Jabouille au volant de la Renault Elf RS 11 à moteur V6 Turbo. En 1981, Renault brille en F1 grâce à Alain Prost qui signe 3 victoires ( France, Hollande, et Italie). Pour autant jusqu'en 1986, Renault ne parviendra jamais à obtenir le titre suprême, même s'il s'en est fallu de peu. Cette même année Jean Ragnotti remporte le 49ème Rallye de Monte-Carlo, mettant la Renault 5 Turbo à dure épreuve !
En F1, Renault aura tout de même réussi à imposer la technologie du Turbo en F1 qui lui survivra alors que Renault décide de quitte la discipline, non sans conserver une cellule de veille.

Jean Ragnotti R5 Turbo

Outre la Formule 1 et le rallye, Renault est aussi engagé Surpertourisme. En France, cette discipline est d'une qualité exceptionnelle. Jean Ragnotti et Jean louis Bosquet font des merveilles avec leurs R21 4X4 Supertourisme. Une compétition, appelée TOCA en Angleterre dans laquelle sera champion avec notamment Alain MENU dans les années 2000.

Autre compétition, le Rallye Raid dont l'épreuve la plus connue est le Paris-Dakar. Renault s'est retrouvé plusieurs fois engagé, notamment avec la R20 Turbo 4x4 avec Bernard Marreau puis Jean-Louis Schlesser dans les années 2000.

R20 Rallye Raid

Dans les années 90, Renault revient en F1 pour dominer la dernière décennie du 20ème siècle avec 7 titres constructeurs entre 1992 et 1997 (6 titres avec Williams et 1 titre avec Benetton) et 6 titres pilotes (Nigel Mansell, Alain Prost, Schumacher, Damon Hill, Jacques Villeneuve).


Podium Grand Prix de France 1996
3 moteurs Renault sur le podium: Damon Hill, Villeneuve, Alesi

Durant cette période, Renault réduit son engagement en rallye, mais reste en championnat de France en rallye. C'est l'époque de la Clio 16S, Mégane Kit Car et Maxi Mégane.

Alors en pleine gloire, Renault décide de se retirer de la Formule 1 en 1997 et de revenir en 2001 avec un tout nouveau concept de moteur V10. Après une première victoire dès 2003 puis une autre à Monaco en 2004 avec Trulli,  la marque sera championne du monde en 2005 et 2006 grâce notamment à Fernando Alonso.

En 2013, pour relancer la marque, Renault décide d'engager Alpine, via l'équipe Signatech. Si cet engagement est plus marketing qu'autre chose, Alpine peut tout de même revendiquer le titre, dans sa catégorie, dès sa première année.

De nombreux modèles dédiés à la compétition

Depuis toujours, Renault propose de nombreuses formules de promotion comme on les appelait autrefois: Coupe Gordini, Formule Renault, etc.

La marque commercialise ainsi des modèles dédiés soit pour la piste, comme avec les Formula Renault 3.5 lors des World Series by Renault, la Clio Cup depuis les années 2000 ou en rallye avec les Clio R3 Access ou Maxi.

Pendant plus d'un siècle, la marque Renault a ainsi été associée au sport automobile dans la plupart des principales compétitions qu'elles soient pour les amateurs, ou au sommet du sport automobile, comme la Formule 1.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.