Accueil >  Sport  >  Alpine F1  > 

GP de Monaco : La course. VICTOIRE TRULLI !

Trulli aura mène du début jusqu’à la fin une course qui ne verra que 9 coureurs à l’arrivée. Dans les abandons on retrouve entre autres Michaël Schumacher et Fernando Alonso, tous deux victimes d’une sortie de route à la sortie du tunnel.
GP de Monaco : La course. VICTOIRE TRULLI !
Par le 23/05/2004

Il est 14h20 lorsque les bolides se lancent pour le second tour de chauffe, le premier sayant été annulé. La tension monte le long de la piste et dans les monoplaces, les feux s’éteignent, le départ de GP de Monaco est donné.

Ce sont les deux Renault, Trulli devant Alonso, qui prennent immédiatement le contrôle devant les deux BAR-Honda. Michael Schumacher a pris un mauvais départ et débute la course en sixième position derrière Raikonen.

Takuma Sato va dans un premier temps faciliter la vie des trois premiers, car sa monoplace perd plus de trois secondes au tour, tout en éjectant une fumée bleue à chaque accélération. Au bout de troisième tour, le moteur Honda rend l’âme sous un immense panache de fumée blanche qui rend la visibilité sur la piste quasiment nulle.

Si les deux premiers poursuivants passent sans problèmes, le reste semble éprouver un peu plus de problème. c’est à ce moment là que l'ancien pilote Renault Giancarlo Fisichella vient heurter la McLaren de David Coulthard poussant les deux concurrents à l'abandon. Le classement au 5ème passage, derrière la voiture de sécurité: Jarno Trulli, Fernando Alonso, Jenson Button, Kimi Raikkonen, Michael Schumacher, Rubens Barrichello, Juan Pablo Montoya et Mark Webber.

Au début du 7ème tour la voiture de sécurité rentre au stand, c'est le moment que choisit Juan Pablo Montoya pour dépasser Barrichello au freinage de Ste Dévote. Le Colombien se retrouve alors derrière Michael Schumacher.

En tête de la course, Jarno Trulli assure sa première place avec une avance de deux secondes sur son équipier Alonso, quatre sur Button, sept sur Raikkonen et huit sur Michael Schumacher.

Fernando Alonso et Jarno Trulli à Monaco en 2004

Button rentre pour son premier ravitaillement imité par Raikkonen un tour plus tard. Michael Schumacher récupère alors la troisième place, derrière les deux Renault intouchables. C’est au tour de Barrichello de ravitailler pour la première fois au 20ème tour puis Trulli fait de même au 24ème.

C’est l’occasion Schumacher, qui a une piste libre devant lui, de battre le record du tour à chaque passage et tenter de conserver la position après son passage aux stands. Alonso et Panis ravitaillent pour la première fois au 25ème tour, Schumacher dès le passage suivant. Ses tours rapides lui permettront de reprendre la course en troisième position derrière les deux Renault de Trulli et Alonso. Button et Raikkonen sont derrière lui, mais ce dernier abandonnera un peu plus tard.

Le top 10 au 30ème tour: Jarno Trulli, Fernando Alonso, Michael Schumacher, Jenson Button, Rubens Barrichello, Cristiano Da Matta, Juan Pablo Montoya, Nick Heidfeld, Felipe Massa et Ralf Schumacher.

En tête de la course, Trulli et Alonso dominent. Alors qu’il tentait de dépasser Ralf Schumacher, quasiment au ralenti à l'entrée du tunnel, Alonso perd le contrôle de sa monoplace, c’est l’abandon ! La question reste posée, pourquoi Ralf n’a pas laissé le champ libre à Alonso et pourquoi restait-il sur la bonne trajectoire avec une Williams-BMW à l’agonie, qui abandonnera d'ailleurs la course quelques tours plus tard...

La voiture de sécurité entre en action pour la seconde fois. La stratégie de Renault est au point, cette fois, et Trulli en profite pour rentrer au stand et effectuer son dernier ravitaillement, Button et Montoya font de même.

C'est alors que pour une raison inconnue, Schumacher bloque une roue avant, surpris par ce brusque ralentissement. Montoya tente de l’éviter en prenant l’intérieur alors qu’au même moment l'Allemand, coutumier du fait, reprend sa ligne. Montoya le percute et l'envoie dans le mur à l'intérieur du tunnel, c’est l’abandon. Du jamais vu derrière la voiture de sécurité !

Lorsque la Safety Car rentre, c’est Jarno Trulli qui mène tojours la course devant Button, Barrichello (qui devra encore s'arrêter une fois), Montoya, Da Matta, Massa, Heidfeld, Ralf Schumacher, Panis et Baumgartner. Il n'y a alors plus que dix voitures en course.

Button tentera encore le tout pour le tout mais ne réussit plus à inquiéter Jarno Trulli. Il signe sa première victoire en Grand Prix devant Jenson Button et Rubens Barrichello qui termine à un tour des deux leaders, Juan Pablo Montoya est quatrième. Derrière, on retrouve Felipe Massa, Da Matta, Heidfeld et Olivier Panis, qui marque le premier point pour Toyota.

Victoire Trulli Monaco 2004

Au championnat du monde, Renault augmente son avance sur BAR de 2 points. L'équipe peut tout de même être déçue, car le doublé était aujourd'hui tout à fait réalisable.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 2-5-5630-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-2128465832