Accueil >  Gamme  >  Concepts-Cars  > 

Altica (02/2006)

Présenté en 2006 au salon de Genève, l'Altica est un concept car à mi chemin entre un véhicule break et une sportive. Si sa production en série semble difficile, il a au moins le mérite de préfigurer le futur style de Renault.
Altica (02/2006)
Par le 27/02/2006

Étude toute droit sortie des bureaux de style de Renault, on pourrait croire que le concept car Altica n'est qu'une vitrine préfigurant la future identité de Renault qui se retrouvera probablement dans l'un des 26 modèles à venir que Carlos Ghosn, le PDG de Renault, a annoncé dans son "Contrat 2009".

Entre réalité et science fiction, l'Altica est un véhicule qui ne peut pas être classé dans une catégorie connue de voiture, même si le segment le plus proche serait celui des breaks dits sportifs très en vogue chez les constructeurs allemands.

Un design novateur, un segment nouveau

L'Altica n'est pas sans rappeler le superbe concept-car Initiale, dévoilé en 1995, une berline très luxueuse motorisée par un incroyable moteur V10 de Formule 1. Les lignes sont certes plus modernes et plus sportives, mais on retrouve un traitement similaire.

L'avant reprend tous les codes déjà entrevus sur le très réussi concept Fluence, un coupé sportif élancé dévoilé en 2004 qui préfigure la future Laguna Coupé, mais aussi du SUV Egeus de 2005. On retrouve ainsi sur l'Altica l'avant plutôt imposant et plongeant avec le losange en suspension, les larges prises d'air sous les projecteurs et la forme particulière de ces derniers qui remonte le long du capot.

Résolument sportif, ce break sportif conserve pourtant des dimensions mesurées, avec une longueur de 4,3 mètres et une largeur de 1,83 mètres pour une hauteur de 1,36 mètres.
A une face avant imposante, l'Altica réplique par une partie arrière très trapue favorisant le volume de chargement et imposant un physique musclé avec de très lages épaules.

Renault Altica (2006)

Tel un coupé, l'Altica ne dispose que de deux portes latérales en élytre et d'une surface vitrée plus que limitée et qui se mélange sur la partie arrière à la carrosserie façon mozaïque. De profil on distingue bien le travail effectué sur la carrosserie, avec cet important épaulement au niveau des roues arrière.

Concept Altica

Un intérieur axé ergonomie

Prenez place dans son siège qui reste fixe et c'est le poste de conduite qui se règle à votre convenance tout comme le pédalier qui coulisse. L'accoudoir central se déploie alors automatiquement et vous pouvez rouler ! L'instrumentation en est réduite à un jeu de compteur et compte-tour d'une couleur bleu océan qui pour vous avertir, et pour votre sécurité, passe au rouge si vous dépassez la vitesse ...

La marge surface vitrée, notamment au niveau du toit, laisse apparaitre un intérieur bercé par la lumière malgré la faible hauteur de ses vitres latérales, tandis que le traitement des différents éléments fait apparaitre une certaine douceur.

Un petit moteur Diesel inédit

Sous le capot de la belle, on retrouve un moteur Diesel 1.5 dCi. Jusque là rien de nouveau si ce n'est qu'il ne s'agit d'un simple Diesel de 90 ou 100ch., mais bien d'un bloc de 177ch. équipé du FAP.

Cette puissance n'est actuellement disponible dans la gamme Renault que sur le "gros" 2.0 dCi M9R notamment sur la Laguna 2, tandis que le 1.5 dCi se contente de maximum 105ch. En prime, il est ici équipé d'un FAP pour réduire l'émission de particules fines.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.