Accueil >  Gamme  >  Hier  > 

Master II phase 1

Master II phase 1
En 1997, après plus de 17 ans de bons et loyaux services, Renault renouvelle son vieillissant Master commercialisé depuis le début des années 80. La seconde génération du Master marque alors une énorme rupture technologique.
Par le 23/01/2003

Étudié conjointement avec la branche européenne de General Motors (Opel), le Master marque le lancement du renouvellement de la gamme utilitaire. Suivront ainsi le Kangoo et le petit fourgon Trafic, les deux autres modèles phares de la gamme VU de Renault.

L'ergonomie est le maître-mot du concept de ce nouveau Master : seuil de chargement abaissé, porte autoclave qui facilite le chargement, position de conduite confortable, insonorisation poussée, rangements nombreux et comportement dynamique. Le Master se rapproche du monde berlines, sans oublier le côté pratique.

Reconnu pour sa capacité à s'adapter à tous les besoins des professionnels, le Master se décline en plus de 100 variantes. Il compte 3 empattements, 3 PTAC et 12 types de versions.

Sous le capot, contrairement à son prédécesseur, le Master propose uniquement des moteurs Diesel équipés d’un turbo et d’une injection directe à haute pression (Common Rail). On retrouve ainsi les biens connus 1.9 dci F9Q en version 82ch, et le 2.2 dCi 16v 90ch. que l’on retrouve également sur la gamme grand public dans des versions plus puissantes. Moins connu, un gros 2.5 dCi 16v de 115ch assure un meilleur agrément de conduite. A noter que tous les moteurs disposent d’un système anti-démarrage en série.

Le Master de seconde génération est commercialisé en France à partir de mars 2003. Tous les modèles bénéficient de jantes de 16 pouces et d'un système de freinage disposant de 4 disques, plus efficace et plus endurants. Par ailleurs, le Master est le premier véhicule de cette catégorie en Europe à proposer des ceintures 3 points pour tous les passagers sur les versions bus et minibus. 

Le Master restylé en 2003

En 2003, Renault le modernise un peu. La version restylée du Master hérite donc d’une nouvelle face avant reprenant la nouvelle identité de la marque. Il abandonne ses feux avant empilés et les remplaces par quelque chose de plus imposant. Sept ans plus tard en 2010 il est remplacé par le Master 3.

Une gamme Master Propulsion complète

La variante propulsion est également disponible. Positionné dans le segment des 3,5 à 7 tonnes (classes 5 et 6) des véhicules utilitaires, il est proposé en 5 niveaux de MMAC (masse maximum autorisée en charge) allant de 3,5 à 6,5 tonnes. Il reçoit la motorisation turbo Diesel Common Rail 2.8 dCi déclinée en 3 niveaux de puissance. Le Master Propulsion est à la fois disponible en versions châssis simple, double cabine, fourgons et bennes. Outre la France, le Master Propulsion est également commercialisé en Italie, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Espagne.

Le Master Propulsion est également proposé par Renault VI puis Renault Trucks, la branche industrielle de Renault qui le renomme Mascott jusqu’en 2010. Fabriqué dans la même usine que le Master, en France dans son usine de Batilly (Meurthe-et-Moselle),  il reste malgré tout assez différent du Master même si la cabine est identique. Contrairement au Master, il peut aller jusqu’à une longueur de plus de 6 mètres.

A noter que le Master a été commercialisé par Opel et Vauxhall sous l'appellation Movano, et chez Nissan (Interstar).


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.
  • Présentation Janvier 1970
  • Commercial. Janvier 1997

Aucune information disponible


Certaines données (couple, régime maxi, puissance, à +/- 5ch) peuvent varier selon la boîte de vitesse, et version du moteur.

Aucun document n'est disponible

Cache non actif