Accueil >  Groupe  >  Le groupe Renault  > 

Le site de Flins transformé en usine Re-factory

Mercredi dernier, Luca de Meo a annoncé la transformation de l’usine de production de Flins. Cette dernière deviendra, d’ici 2024, une usine « d’économie circulaire de la mobilité ». Le site se concentrera sur le reconditionnement et le recyclage.
 Le site de Flins transformé en usine Re-factory
Par le 02/12/2020

Usine de production, le site de Flins (78) sera progressivement transformé en usine Re-Factory (Ré-usine). En visite à Flins mercredi 25 novembre, le Directeur Général du Groupe Renault, Luca de Meo, l’a annoncé. Prévu dans le plan de restructuration évoqué en mai dernier, l’État s’était opposé à une fermeture définitive du site de production de Flins. Pour réduire ses coûts, la marque a alors décidé de reconvertir son site en usine de reconditionnement et de recyclage.

Cette « Ré-usine », appelée « Re-Factory » en anglais, s’oriente donc vers une économie circulaire avec un objectif de bilan carbone négatif pour 2030. Ce nouveau site inclura également l’usine de Choisy-le-Roi, après l’annonce en mai dernier du transfert de l’usine vers Flins. Le programme prendra effet dès le début de l’année prochaine et s’effectuera sur quatre ans. Le site devrait être opérationnel pour 2024.

4 pôles d’activités

Le nouveau complexe de Flins développera quatre activités conçues pour le reconditionnement, la recherche et le recyclage. Dès 2021, le programme sera entamé par un « Rétrofit » de 45 000 véhicules par an. Cela consiste à reconditionner les voitures d’occasion. Cette activité permettra d’allonger la durée de vie des véhicules et leurs usages mais aussi de convertir des véhicules thermiques vers d’autres énergies plus « propres ».

Les pièces reconditionnées proviendront du recyclage. Le pôle « Re-Cycle » en sera en charge. Les activités de l’usine Renault de Choisy-le-Roi (94) seront transférées au sein du site de Flins. L’approvisionnement et le recyclage des pièces et matériaux seront gérés par ce pôle.

Le troisième pôle sera chargé de s’occuper de la vie des batteries. Question importante pour l’avenir du véhicule l’électrique, que faire lorsque les batteries sont épuisées ? On sait que ces dernières sont polluantes pour la nature et Renault a donc la solution, réemployer ces batteries et leurs donner une seconde vie.

Enfin, le dernier pôle sera consacré à la Recherche et Développement. Il accueillera un centre de conception et de test de prototypes de futurs matériaux recyclables.

La production de Zoe transférée à Douai

 Le site de Flins transformé en usine Re-factory 0

Le site de Flins est, toujours pour le moment, une usine de production où sont assemblées les Nissan Micra, les Renault Clio ou encore la Renault Zoé, leader de l’électrique en Europe. La firme au losange a annoncé la possible arrivée d’une troisième génération du modèle électrique pour 2024. Elle pourrait être basée sur la même plate-forme que la Twingo ZE ou encore la Mégane eVision, à savoir la CMF-EV. Sa production devrait donc continuer et être transférée vers l’usine de Douai.

De nouveaux emplois malgré le plan de restructuration

Avec la crise actuelle, le Groupe a récemment annoncé la suppression de 4 600 postes en France. Pourtant, Renault espère créer 3000 emplois avec ce projet qui se mettra en place dès 2021. Renault a prévu des dispositifs de formation afin que les salariés puissent développer de nouvelles compétences et une certaine polyvalence. Actuellement, le site de Flins emploie 2 600 salariés.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1594-10472-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1037608718