Accueil >  Sport  >  Endurance  > 

WEC 6H de Monza : Alpine remporte l’épreuve devant Toyota

Après des 24h du Mans à oublier, Alpine s’est ressaisie et a remporté les 6h de Monza ce week-end. La firme française devance les Toyota, alors que l’attente portait sur les débuts de Peugeot en course avec une 9X8 qui a connu une course compliquée. 
WEC 6H de Monza : Alpine remporte l’épreuve devant Toyota
Par le 11/07/2022

Comment oublier une course ratée ? En remportant la suivante tout simplement. C’est ce qu’a réalisé Alpine ce week-end en Italie en s’adjugeant la victoire des 6 Heures de Monza. Loin d’être favorite, la firme française a su profiter des opportunités pour remporter un deuxième succès cette saison après l’épreuve inaugurale de Sebring aux Etats-Unis. 

Ces 6h de Monza avait une saveur particulière puisque l’attente était forte avec le retour à la compétition de Peugeot et les débuts de la 9X8. La lionne a connu une première difficile mais sait déjà sur quoi elle devra travailler pour être compétitive l’année prochaine. Une chose est sûre, l’arrivée de nouvelles voitures sur le plateau en 2023 attire et amène une certaine impatience. 

Alpine se joue du malheur de Glickenhaus et pousse Toyota à la faute 

Le contact entre l'Alpine et la Toyota

Lancés depuis la pole position, Romain Dumas et sa Glickenhaus ont vécu une première partie de course parfaite, enchaînant les chronos et comptabilisant près de 50 secondes d’avance à la mi-course. 

Derrière, Peugeot s’est rapidement souvenue des difficultés du sport auto avec l’abandon de la 9X8 numéro 93. Immobilisée après seulement 23 minutes de course, puis une seconde fois un peu après, la voiture pilotée par Mikkel Jensen a dû être ramenée aux stands pour ne plus en ressortir. Seule la #94 a tenu le choc mais a manqué de rythme pour venir titiller les voitures de tête. Malgré tout, pour une première, elle atteint l’arrivée de l’épreuve, en 33e position. 

Alors que Glickenhaus pensait se diriger vers son premier succès cette saison, l’équipe américaine a enchaîné les soucis avec d’abord une pénalité pour excès de vitesse sous drapeau jaune, avant de voir une épaisse fumée blanche sortir de la 007 LMH, signe de gros ennuis mécaniques. Pour preuve, un turbo cassé qui contraint la seule et unique Glickenhaus sur l’épreuve à abandonner. 

Un crash spectaculaire avant une lutte acharnée entre Toyota et Alpine 

L'Aston Martin qui décolle sur les boudins

L’image du week-end restera sans doute l’incroyable crash de l’Aston Martin #33 de Henrique Chaves. Parti à la faute sur les freins avant la 2e chicane, le pilote portugais est venu décoller sur les « boudins » derrière les vibreurs pour traverser la piste sur le toit. 

Après une demi-heure sous Safety car, la course reprend, sans Glickenhaus, mais avec Toyota et Alpine devant. Dans la ligne droite de départ/arrivée, alors que Kamui Kobayashi défendait sa place de leader, le Japonais s'est trop décalé et a percuté l’Alpine de Matthieu Vaxivière. Résultat une Toyota GR010 Hybride bien endommagée et forcée de rentrer aux stands. La victoire s’envolait pour la #7. 

Il ne restait alors que la #8 pour contrarier les plans d’Alpine mais malgré une avance qui se réduisait au fil des tours, la française a su résister pour venir s’imposer avec moins de 3 secondes d’avance sur la Toyota #8. 

Alpine peut savourer, d’autant plus qu’il s’agit sans doute de la dernière victoire de l’année, étant donné que le prototype ne sera bientôt plus autorisé. En attendant le LMDh en 2024, l’écurie française envisage un retour en LMP2 en 2023 avec deux voitures. 

Dans le reste de la course, c’est l’Oreca 07-Gibson du RealTeam by WRT qui s’est imposée en LMP2 devant la JOTA #38 et l’Oreca Vector Sport. L’unique Corvette engagée en WEC s’est imposée en LMGTE Pro, tandis que la Porsche #77 du Dempsey-Proton Racing remporte la course en catégorie LMGTE Am. 

Prochain rendez-vous WEC le 11 septembre prochain pour les 6 heures de Fuji. À noter que dans le meme temps, en Autriche, Alpine a remporté de précieux points dans la course au classement constructeurs en F1. 


En direct du forum...

[Renault 25] Pièce à identifier
[Renault 25] Démontage bloc optique [Réglé]
[Trafic I] Renault trafic minibus de 1983, essence 1,6
[Espace V] Manuel de reparation renault
[Modus I] [Topic Unique] Question sur l'aération intérieure renault modus diesel 2005
[Renault] News du Groupe

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.