Accueil >  Sport  >  Endurance  > 

WEC : Alpine conserve la tête du championnat après son podium à Spa

Un mois et demi après les 1000 Miles de Sebring, Alpine est remontée sur le podium lors des 6 Heures de Spa le 7 mai dernier. L’écurie française se classe cette fois 2e, derrière son concurrent direct Toyota, mais conserve la tête au classement.
WEC : Alpine conserve la tête du championnat après son podium à Spa
Par le 16/05/2022

Après avoir abandonné suite à une sortie de piste aux 1000 Miles de Sebring, la Toyota n°7 de Conway, Kobayashi et López s’est bien rachetée en remportant les 6 Heures de Spa en WEC. L’écurie nippone s’impose devant Alpine qui conserve la tête du classement. 

Retour sur une épreuve marquée par trois drapeaux rouges et des conditions météos très changeantes qui ont perturbé nombre d’écuries. 

2e, Alpine renforce son avance au classement

Alpine 2e aux 6H de Spa

Grâce à sa victoire en Floride et cette 2e place à Spa, Alpine, qui a dévoilé un nouveau concept-car futuriste baptisé A4810, renforce son avance au classement. Les trois pilotes de l’A480 garde la tête avec 57 points, soit 18 de plus que la Glickenhaus des Français Romain Dumas et Olivier Pla. Matthieu Vaxivière, André Negrão et Nicolas Lapierre, équipage de l'Alpine A480, terminent 2e de l’épreuve avec 27 secondes de retard sur la Toyota n°7. 

Pourtant, dès le départ des 6 Heures, c’est bien la Toyota n°8 de Sebastian Buemi qui a pris les commandes de la course au profit de la Glickenhaus d’Olivier Pla, parti en pôle. Malheureusement pour lui, Buemi, ancien pilote de Formule 1, a été contraint à l’abandon suite à des problèmes d’hybride. 

La seconde Toyota a alors pris le relais avant que la pluie ne s’invite à la fête à l’approche des deux heures de roulage. La course a été interrompue alors que les voitures partaient en aquaplaning et c’est la WRT Oreca 07 LMP2 #31 qui a pris les commandes, creusant même l’écart avec la Toyota n°7. 

À un peu plus de la moitié de l’épreuve, le 3e drapeau rouge est agité à la suite d’un violent accident de l’Oreca LPM2 #34 pilotée par Alex Brundle. Le temps de remettre les rails en place, la course reprenait sous des conditions séchantes. 

À 30 minutes de l’arrivée, José María López chaussait les slicks et filait vers la victoire avec près d’une demie minute d’avance sur Alpine. L’équipage de la Toyota n°7 se rattrape du crash de Sebring et revient dans la course.

Quant à Glickenhaus, pourtant parti en pole, la voiture n°708 termine 9e après une erreur de communication obligeant Pipo Derani a effectué un arrêt supplémentaire. 

De son côté, l’octuple champion du monde des rallyes WRC, Sébastien Ogier grappille une place par rapport à Sebring et se classe 14e sur ces 6 Heures de Spa. 

Résultat et podium des 6 Heures de Spa 

1er : Toyota GR010 - Hybrid n°7 dans la catégorie Hypercar avec Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López

2ème : Alpine A480 n°36 dans la catégorie Hypercar avec André Negrão, Nicolas Lapierre et Mathieu Vaxiviere et 27.473 s de retard

3ème : Oreca 07 n°31 dans la catégorie LMP2 avec Sean Gelael, Robin Frijns et René Rast avec 1’06.185 s de retard 


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 2-1682-11069-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-551005937