Accueil >  Thématiques  >  Sécurité routière, radars, vitesse  > 

La mortalité routière baisse de 20 % en février

La mortalité routière baisse de 20 % en février
Dans un contexte sanitaire délicat, le couvre-feu et les restrictions ont néanmoins des avantages sur la mortalité routière en France. En février dernier, cette dernière a baissé de 20 % avec un total de 175 décès par rapport à 2020.
Par le 16/03/2021

La crise sanitaire a des avantages. Même si le Covid-19 impacte fortement le secteur de l’automobile en France, avec notamment une baisse drastique des ventes de véhicules neufs, celle-ci a toutefois permis d’enregistrer une baisse importante de la mortalité sur les routes en France. En février dernier, selon l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), 175 personnes sont décédées sur les routes, contre 220 sur la même période l’an dernier. La mortalité routière a ainsi baissé de 20 % sur ce mois de février avec 45 décès de moins.

Le plus bas niveau de mortalité en France en 2020

La mortalité routière baisse de 20 % en février 2021 par rapport à 2020

En grande partie grâce à la crise de coronavirus, qui a fait diminuer la circulation avec les confinements et le couvre-feu, la mortalité sur les routes de France a connu en 2020 son plus bas niveau historique depuis plus de 70 ans avec un total de 2 550 victimes.

Les restrictions liées à la crise sanitaire sont le principal facteur de cette chute de la mortalité sur les routes de France. Les modifications de déplacements avec notamment les attestations réduisent la circulation et les trajets au « simple » domicile-travail, ce qui explique une diminution des accidents de la route. Selon le Cerema, le trafic entre février 2020 et 2021 a diminué de 10 %.

L’absence de vie en fin de soirée et la nuit joue forcément sur ces chiffres. La fermeture des boîtes de nuit voit ainsi une baisse de l’alcool au volant et donc une diminution de la mortalité chez les jeunes.

Chez les piétons aussi la mortalité a diminué. 23 piétons sont morts en février 2021, c’est 15 de moins qu’en 2020. 32 motocyclistes ont perdu la vie, contre 40 en 2020. Au total, la mortalité chez les automobilistes représente 17 % avec 96 tués contre 116 en février 2020.

En agglomération, la mortalité chute de moitié par rapport à l'an dernier avec 40 décès contre 85. Toutefois, le nombre de mort hors agglomération n’est qu’en très légère baisse. La faute, sans doute, à la qualité des chaussées en France et également aux nombreux départs en vacances et en campagne pour s’offrir un peu d’air avec les différentes restrictions dans les grandes villes.

En Outre-mer aussi, la mortalité diminue

En Outre-mer aussi la mortalité a également baissé en février 2021 par rapport à 2020. L’Outre-mer enregistre seulement 9 décès, c’est 10 de moins que sur la même période l’an dernier avec 263 personnes blessés.

Selon l’ONISR, on peut s’attendre à une nouvelle baisse de la mortalité en France pour les prochains mois à venir si la situation sanitaire actuelle ne s’améliore pas.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 1678-1719-10617-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1545962110