Accueil >  Histoire  >  Renault Bus - Irisbus  > 

Dossier: Renault PR100 1971-1993

D'abord construit sous la marque Berliet, cet autocar est passé dans le giron de RVI suite à la fusion Berliet-Saviem. Le Berliet PR100 a ainsi continué sa carrière sous le nom de Renault PR100 jusqu'en... 1993.
Dossier: Renault PR100 1971-1993
Par le 22/09/2003 Dernière mise à jour le 09/02/2020

Dévoilé en mai 1971 en remplacement du Berliet PCM, le PR 100, qui doit son nom à sa capacité standard (100 places avec 29 assises, 70 places debout et 1 conducteur), fait sensation avec son pare-brise incliné grand écran et ses glaces d'accostage inédites qui le rendent immédiatement reconnaissable.

Avec ce nouveau modèle, Berliet espère venir concurrencer directement Saviem qui domine le marché avec son vieillissant SC10, bientôt remplacé par le E110.

Berliet PR100

Le PR100 est novateur dans sa conception car il abandonne le concept de moteur avant (comme le Renault TN) ou encore à moteur sous le plancher (Renault R4000, Saviem SC2) pour venir le placer à l'arrière, en porte à faux.

Fidèle à son époque, il abandonne le concept de plate-forme arrière, et fait disparaître la cabine receveur, la plupart des municipalités supprimant petit à petit ce poste.

Le premier PR 100 est livré au réseau de Dijon en septembre 1972. Il s'agit d'un PR 100 PA, équipé d'un moteur Perkins V8.510, modèle qui fut commercialisé à 1 173 exemplaires. Cette version connaîtra un petit frère avec le PR 100 B, équipé cette fois-ci d'un moteur Perkins V 800 commercialisé à hauteur de 296 unités.

Né Berliet, le PR 100 MI devient Renault






En 1977, sort une toute nouvelle version : le PR 100 MI, "l'ami des piétons" selon la documentation BERLIET. Il s'agit d'une version améliorée du PR 100 qui se dote d'un nouveau moteur Berliet, un 6 cylindres en ligne produit par Berliet (MIP 06 20 30).

Pour cela, le PR 100 doit être adapté. L'autobus est modifié sur la partie arrière, et le moteur est désormais incliné de 55°.

Moteur PR100

Le PR 100 MI sera commercialisé à 2 308 exemplaires, ce qui en fait la série la plus répandue du PR 100. Ce moteur plus fiable et plus silencieux que l'ancien Perkins continuera d'équiper de nombreux autobus Renault tels que le R310 ou encore, certains AGORA dans les années 90.

Né Berliet, il passe dans le giron de la marque Renault, suite à la fusion avec Saviem à partir de 1980. Ce choix provoque d'ailleurs la disparition de son concurrent, le E110 de Saviem.

De nombreuses municipalités en feront d'ailleurs leur autobus de ville, restant souvent en service jusqu'aux années 2000.

En 1980, une version articulée est commercialisée: le PR 180 qui permet d'amener 180 passagers grâce à ses 18 mètres de long. Par ailleurs, bien que le Trolleybus soit en voie de disparition, la crise du pétrole des années 70 va donner un sursis aux Trolleybus électriques. C'est ainsi que le PR100 est adapté en Trolley. Il portera le nom de code ER100.

Autobus PR180 Renault

Le PR 100 Mi connaîtra également une ultime évolution avant son restylage de 1984: le PR 100 R.


Renault PR 100 version 2

En 1984, RVI modernise son autobus en arrondissant le PR100, notamment au niveau de la face avant qui dispose d'une girouette intégrée dans la pente du pare-brise et un nouveau pare-choc. Les portes sont désormais vitrées sur toute leur hauteur, et l'aménagement intérieur est modernisé. Enfin, le moteur gagne en puissance.

Toutes les versions prennent alors l'appellation 2: PR 100.2, PR 180.2, ER 100.2, etc.

Un mégabus de 25 mètres de long

Malgré une version articulée de 180 places, certaines municipalités en veulent encore plus. Au PR 180, Renault rajoute un nouvel élément articulé ce qui en fait un autobus de 25 mètres pour 206 passagers.

Malgré tout, les municipalités préféreront se tourner vers le Tramway. Seulement 11 mégabus seront produit par Heuillez. Ils rouleront à Bordeaux jusqu'en 2003.

Renault Megabus

Renault PR 112

 L'ultime version du PR 100 est commercialisée en 1993.

Fortement concurrencé par le nouveau Renault R 312 commercialisé en 1988, le constructeur continue cependant de le proposer. Il emprunte d'ailleurs au R 312 son pare-brise galbé. C'est le carrossier SAFRA d'Albi qui est à l'origine de cette nouvelle face avant.

Renault PR112

Si le PR 100 s'arrête en 1995 suite au nouvel Agora, la version 112 continue jusqu'en 1999.

Le dernier PR 112 sera réceptionné en janvier 1999 par Verney pour son centre de Lorient. Le PR 100 aura alors été produit à plus de 13 500 exemplaires selon certaines sources, plus de 20 000 selon d'autres (certainement en comptant l'export).

Crédit Photo: Diverses sources (fondation Berliet, Transbus, wikipedia,..)


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Cache non actif