Accueil >  Gamme  >  Gamme Renault 2024  > 

Clap de fin pour la Renault Talisman

Comme prévu, Renault a retiré -discrètement- la Talisman de sa gamme 2022. La grande berline Renault titre donc sa révérence après un peu plus de 6 ans d'une très discrète carrière. Revenons sur l'échec de cette belle berline.
Clap de fin pour la Renault Talisman
Par le 14/03/2022

La fin de vie de celle qui avait pris la suite de la Laguna 3 fin 2015 n'est pas une surprise. Mais cet échec cuisant reste en travers de la gorge quand on la compare avec les chiffres de vente de la Laguna 2 aux débuts des années 2000. En moins de 20 ans, Renault et les constructeurs français ont abandonné toute une partie de la clientèle.

La nouvelle Talisman prend la suite de la Laguna III en 2016

Dans les années 2000, la Laguna II connaît rapidement en engouement massif auprès de la clientèle. Pourtant, les nouvelles technologies qui équipent cette Laguna vont rapidement donner mal au crâne aux clients tant la fiabilité électronique s'avère déplorable. Renault n'est pas le seul dans le cas, d'autres en font également l'expérience, comme Citroën avec sa C5 ou encore Mercedes avec sa classe C, deux concurrentes commercialisées à la même période.

Seulement, du fait d'une diffusion massive, la fiabilité de la Laguna va faire très mal à l'image de Renault. Dans le même temps, Renault commercialise deux modèles au look très spécial, la Vel Satis et l'Avantime qui va dérouter les clients du haut de gamme.

Pour faire oublier son image dégradée, Renault décide de rassurer, et propose en 2007 une Laguna III bien plus classique, trop certainement. Très fiable et bien finie, la Laguna III va certes rassurer, mais ses volumes de ventes fondent comme neige au soleil malgré la commercialisation d'une superbe version coupé équipée de deux moteurs V6, essence et Diesel, et d'un unanimement reconnu système à 4 roues directrices.

Renault Laguna III
La Laguna III en 2013

Pour Renault, l'image de la Laguna est écorné. Le constructeur décide ainsi de la remplacer par la Talisman pour faire face aux Peugeot 508 et autres Volkswagen Passat. Renault décide ainsi de repartir d'une feuille blanche. Et même si le constructeur n'espère pas faire de gros volumes, il compte tout de même profiter d'un segment profitable. Et cerise sur la gâteau, Renault compte aussi vendre sa berline en Asie, et notamment Corée où elle est vendue par sa filiale Renault Samsung Motors.

La Talisman opte pour une malle sur la berline, abandonne le coupé mais conserve le hayon sur le Break Estate

Si une version Estate à hayon est toujours proposée, en revanche, exit la version Coupé, tandis que la berline fait le choix d'un coffre, pour imiter les allemandes. Un choix en apparence judicieux qui permet de contenter à première vue tous les clients. Ceux qui veulent un hayon se dirigeront vers l'Estate, tandis que les autres, opteront pour la berline.

Une luxueuse Talisman Initiale Paris

A ses débuts, les ventes de la Talisman sont honnêtes, dans un segment qui ne cesse de baisser en France et en Europe. En 2016, alors que la version Estate n'est commercialisée qu'à partir de la mi-année, elle se classe en tête de son segment en faisant jeu égal avec la Peugeot 508. En 2017, la Talisman creuse l'écart en France mais avec un total de 13 330 unités, les volumes restent malgré tout très faibles, avec à peine 0,6% du marché automobile. Cela n’empêche pas Renault de proposer une luxueuse finition Initiale avec une superbe sellerie cuir, malgré un choix de motorisations qui ne va pas plus haut que 160 ch. en Diesel et 200 ch. en essence.

Talisman Initiale

Les normes WLTP compliquent la tâche

L'introduction des nouvelles normes WLTP va pousser tous les constructeurs à renouveler leurs gammes en un temps record, les forçant avec mettre de côté certains modèles. Chez Renault, le haut de gamme qui se vend peu en fera les frais, la Talisman en tête. En 2018, les ventes de la Talisman se limitent à 7 989 unités pour une part de marché de 0,4% et en 2019 elles baissent encore à 6 824 unités (0,3% PDM) .

Une Talisman restylée en 2020 et 2021 qui ne change rien

En 2020, un très timide restylage de la Renault Talisman est commercialisé. Les modifications se trouvent surtout au niveau des feux avant et feux arrière et l'arrivée de l'Easylink en lieu et place du R-Link2, une légère mise à jour du système multi-sense tandis que les aides à la conduite sont modernisées. De nouvelles motorisations Diesel Blue dCi équipées d'un dispositif SCR sont annoncées. Cela ne suffit bien sur pas à relancer les ventes qui dégringolent à 3 647 unités en 2020 (0,2%) et encore moins en 2021 avec un production totale de 8 500 unités pour toute l'Europe.

Entre un segment de la familiale routière qui s'écroule en Europe, de nouvelles normes difficiles pour les constructeurs qui les obligeront à délaisser les modèles les moins rentables pour eux et une image de marque devenue inexistante, la Talisman sera passée totalement à côté de sa carrière tout comme le Koleos. Dommage, car elle disposait pourtant de toutes les qualités nécessaires pour s'imposer. Renault avait annoncé l'année dernière que la production allait cesser en février 2022, c'est désormais chose faite.

Une voiture peu présente sur le marché de l'occasion: quelle Talisman choisir ?

Renault Talisman Initiale Paris 2020

Peu vendue, la Renault Talisman n'est ainsi pas très demandée sur le marché de l'occasion, ce qui fait mécaniquement baisser les prix. Mais si la demande est relativement faible, l'offre l'est tout autant... Les versions les plus haut de gamme et puissantes sont les plus intéressantes. On peut donc privilégier une Talisman Estate Initiale Paris TCe 225 pour disposer d'un modèle bien équipé et bien motorisé.


Version Desktop - 1-7-11015-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1401543093