Accueil >  Groupe  >  L'Alliance avec Nissan  > 

Le site de Maubeuge récupère la fabrication des utilitaires Nissan

Ce 12 février, Nissan a annoncé que l’usine Renault de Maubeuge continuera à produire les utilitaires Nissan destinés au marché européen. Menacé en mai dernier, l’avenir du site de Maubeuge semble pérennisé.
Le site de Maubeuge récupère la fabrication des utilitaires Nissan
Par le 17/02/2021

Maubeuge craignait pour sa survie, mais Maubeuge semble désormais avoir un bel avenir. Le site du Nord de la France continuera à produire les utilitaires Nissan destinés au marché européen. Le constructeur nippon l’a annoncé ce vendredi 12 février dernier. En difficulté et menacé en mai dernier après l’annonce du Groupe de procéder à un plan de licenciement, l’avenir du site de Maubeuge semble pérennisé.

Deux modèles de la marque nippone seront produits aux côtés du Kangoo. L’un sera la prochaine génération du NV250, qui arrivera à l’automne 2021 et l’autre sera un utilitaire électrique. Avec cette annonce, c’est l’État français qui se félicite puisque un compromis entre le Groupe Renault et l’Elysée avait été établi lors du premier confinement. À la clé, un prêt de 5 milliards d’euros contre une relocalisation des activités du constructeur français. 

Faire du Nord un pôle industriel

le site de Maubeuge récupère les utilitaires Nissan

Le souhait de l’Etat est de voir le Nord de la France devenir un pôle industriel, notamment pour le véhicule électrique. Les changements commencent à intervenir avec l’usine de Flins qui va désormais reconditionner les véhicules électriques afin de leur apporter une durée de vie plus conséquente, entre autres.

À Maubeuge, les syndicats étaient inquiets depuis mai dernier avec ce projet de délocalisation en raison du plan de licenciement et ses 4 600 emplois touchés. À la fin du mois de mai dernier, les salariés défendaient leur usine. La production du Kangoo risquait d’être transférée du côté de Douai. Désormais, après cette annonce, les salariés vont pouvoir continuer à produire l’utilitaire de la marque au losange ainsi que ceux de la marque nippone. Chaque année, une centaine de véhicules devrait donc être produit par chaque employé sur le site de Maubeuge.

Dans le reste du Nord de la France, excepté Flins et donc Maubeuge, l’usine de Douai va bientôt produire la future Renault 5. Du côte de Douvrin, c’est une concertation autour d’un projet de construction d’une usine de batteries pour voitures électrique qui est à l’étude. Ce projet pourrait même débuter à la fin du mois de février.

Maubeuge construira le futur du NV250

une nouvelle génération du NV250 débarque à l'automne 2021

Déjà fabriqué dans l’usine de Maubeuge, le fourgon Nissan NV250 va voir arriver sa nouvelle génération. Le jumeau nippon du Renault Kangoo 3 qui sera disponible dès juin 2021 va débarquer avec une nouvelle génération à l’automne 2021.

Ce dernier sera proposé en version utilitaire et combispace. L’utilitaire sera produit en version thermique et 100 % électrique. Sa puissance ira de 110 à 135 ch et pourrait afficher une autonomie de 300 km.

Avec cette annonce, Nissan souhaite exploiter au maximum son alliance avec le Groupe Renault. Les deux partis sont gagnants puisque Renault voit son site de Maubeuge écoper d’un avenir quasi certain et Nissan, de son côté, va pouvoir continuer à être présent sur le marché européen tout en diminuant ses frais de logistiques notamment. Tous les utilitaires destinés au marché européen seront donc désormais fabriqués en France. Le NV300, cousin du Trafic est produit à Sandouville, en Seine-Maritime et le NV400, proche du Master est construit à Batilly, en Meurthe et Moselle.


Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.

Version Desktop - 30-1603-10573-planeterenault-y-c-pid-amp0-device-1813867816