Accueil >  Thématiques  >  Cinéma  > 

Renault et le cinéma

Depuis plus d’un siècle, le groupe Renault est très présent dans le Cinéma en France bien sur, mais aussi au niveau mondial, et ce, dans les meilleurs films issues de grosses productions comme James Bond ou encore le Titanic.
Renault et le cinéma
Par Team Planète Renault le 24/10/2018

Le cinéma et la première Renault sont nés quasiment en même temps, en 1895, pour le premier, et en 1898 pour la seconde. Mais surtout, les ateliers des frères Lumière et celui de Renault sont séparés de quelques rues seulement à Boulogne-Billancourt.

Quatre ans après les débuts du cinéma, Louis Renault apparaît dans un film au volant de la Voiturette Type A. Dès ses débuts, Louis Renault comprend que le cinéma est un moyen simple de faire de la publicité en plaçant ses produits. À tel point qu'aujourd’hui, la marque est présente dans plus d’une quarantaine de films par an.

La liste de tous les films serait bien trop longue à donner, mais pêle-mêle, on peut tout de même en citer quelques uns.

Sorti en 1971, le film “Traffic” réalisé par Jacques Tati met à l'affiche la "4L" que la Régie a commercialisé 10 ans avant. Une voiture populaire française dans un film français cela parait plutôt logique, mais la présence de la Régie d'alors dans le cinéma ne s'arrête bien sur pas à nos frontières.

Ainsi, la série des années 80 “L'agence tout risque” a fait une belle présentation de la version américaine de la R5, la fameuse  "Renault 5 LeCar" (sortie en édition limitée en 1978) dans l’épisode 10 de sa première saison. .

On retrouve également une Renault 11 dans le 14ème opus “Dangereusement vôtre” de la saga “James Bond” sorti en 1985. La voiture a d’ailleurs été dans l’une des meilleures scènes du film lors d’une course-poursuite à Paris avec à son volant Roger Moore, alias 007. Une scène à donner le frisson comme lorsque vous commencez à jouer en ligne sur betFIRST Casino, où la R11 va finir en coupé-cabriolet original.

Renault 11 James Bond

Le film “Titanic” sorti en 1997 et toujours à la 2ème place du box-office mondial derrière “Avatar” présente dans une scène mythique une vieille et très rare Renault, le modèle CB de 1910, qui comme dans la réalité, devait arriver sur le sol américain. C’est d'ailleurs dans cette Renault que se déroule une scène d’amour entre Jack (Leonardo DiCaprio) et Rose (Kate Winslet). La voiture a été vendue 19 ans plus tard lors d’une vente aux enchères automobile au Théâtre de Fontainebleau au prix de 84.000€ ce qui, est finalement bien peu eu égard à la rareté de la voiture.

En 2003, on découvre une belle Renault Fuego dans le film français “Mais qui a tué Pamela Rose?” une star des années 80, souvent moquée de nos jours, pour son côté "beauf".

Plus proche, le film “Chrysalis” sorti en 2007 qui se déroule dans un monde futuriste, met en avant des concepts-car de Renault tels la Talisman, ou le Koleos qui n'avaient à l'époque pas eu de descendance en série.

Renault partenaire historique du festival de Cannes

Festival de cannes

Partenaire officielle du 42e festival du Cinéma Américain de Deauville en 2016, Renault proposait à son siège en France un programme spécial et unique pour les passionnés de Cinéma. Au programme, place d’exception, rencontre avec de grandes stars, soirée VIP et accès aux coulisses. Un programme qui a su montrer aux yeux de tout un chacun la place importante que tient le Cinéma dans le cœur des dirigeants de la multinationale.

Outre Deauville, Renault a été partenaire de plusieurs autres festivals tels que la Mostra de Venise et de Cabourg.

Mais surtout, depuis plus de 35 ans, Renault est partenaire du grand festival annuel de Cannes qui rassemble les plus grandes stars du cinéma mondial.

Commentaire(s)


Laissez votre commentaire

En renseignant votre email, vous recevrez une seule et unique alerte lorsque qu'une ou plusieurs réponses seront postées. Elle ne sera pas communiquée ni revendue.